WHA72.5 - Résistance aux antimicrobiens. WHA Résolution; Soixante-Douzième Assemblée mondiale de la Santé, 2019
(2019; 5 pages) [Arabic] [Chinese] [English] [Russian] [Spanish]

Abrégé

PRIE le Directeur général :

1) d’accélérer la mise en œuvre des mesures et d’appliquer les principes définis dans le Plan d’action mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens à tous les niveaux de l’OMS, y compris en procédant à un examen complet visant à renforcer les travaux actuels de sorte que les activités portant sur la résistance aux antimicrobiens soient bien coordonnées, notamment avec les organismes concernés du système des Nations Unies et les autres parties intéressées, et mises en œuvre avec efficacité dans l’ensemble de l’OMS ;

2) de renforcer sensiblement l’appui et l’assistance technique fournis aux pays en collaboration avec les organismes concernés du système des Nations Unies pour l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi de leur plan d’action national multisectoriel, en privilégiant les pays qui n’ont pas encore établi la version définitive de leur plan ;

3) de fournir un appui aux États Membres pour l’élaboration et le renforcement de leur système de surveillance intégrée, notamment en soulignant que les plans d’action nationaux doivent couvrir la collecte, la notification et l’analyse des données sur les ventes et l’utilisation des antimicrobiens, élément dont il sera tenu compte dans la notification des indicateurs de l’OMS ;

4) de tenir les États Membres régulièrement informés des efforts faits par l’OMS avec le groupe tripartite et le PNUE, ainsi que d’autres organismes du système des Nations Unies, pour agir de façon coordonnée dans les différents axes de travail, et des progrès qu’ils ont accomplis dans l’élaboration et la mise en œuvre d’approches multisectorielles ;

5) de consulter régulièrement les États Membres et les autres parties intéressées afin d’ajuster le processus et la portée du cadre mondial de développement et de gestion, en tenant compte des travaux du groupe de coordination interinstitutions pour faire un effort unifié et éviter les doublons ;

6) d’apporter son concours aux États Membres pour mobiliser, par des canaux nationaux, bilatéraux et multilatéraux, des fonds, des ressources humaines et financières et des investissements suffisants, prévisibles et durables qui viennent appuyer l’élaboration et l’exécution de plans d’action nationaux, les activités de recherche-développement consacrées aux médicaments antimicrobiens existants et nouveaux, les moyens diagnostiques, les vaccins et les autres technologies, et renforcer les infrastructures y afférentes, notamment en coopérant avec des banques multilatérales de développement, des mécanismes de financement et d’investissement traditionnels et des mécanismes de financement et d’investissement volontaires innovants, en fonction des priorités et besoins locaux déterminés par les gouvernements, et en veillant à ce que la collectivité bénéficie du retour sur investissement ;

) de collaborer avec la Banque mondiale et d’autres institutions financières, l’OCDE et les communautés économiques régionales afin de continuer à présenter et à appliquer les arguments économiques en faveur d’investissements durables dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens ;

 
Le Portail d'information - Médicaments essentiels et produits de santé a été conçu et est maintenu par l'ONG Human Info. Dernière mise à jour: le 1 décembre 2019