Fiches modèles OMS d'information à l'usage des prescripteurs: Médicaments utilisés en dermatologie
(1999; 132 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentPréface
View the documentIntroduction
Open this folder and view contentsParasitoses
Open this folder and view contentsPiqûres et morsures d'insectes et d'arachnides
Open this folder and view contentsMycoses superficielles
Open this folder and view contentsMycoses sous-cutanées
Open this folder and view contentsInfections bactériennes
Open this folder and view contentsInfections virales
Open this folder and view contentsDermatites
Open this folder and view contentsDystrophies cutanées squameuses
Open this folder and view contentsDermatoses papulo-squameuses
View the documentDermites médicamenteuses
Open this folder and view contentsTroubles de la pigmentation
Open this folder and view contentsLésions précancéreuses et tumeurs malignes
Open this folder and view contentsPhotodermatoses
Open this folder and view contentsDermatoses bulleuses
View the documentAlopécie en plaques
View the documentUrticaires
Open this folder and view contentsAffections fréquentes de l'enfant
View the documentAcné vulgaire
View the documentPrurit
View the documentUlcères tropicaux
Open this folder and view contentsAntimicrobiens
Close this folderAntifongiques
View the documentAcide benzoïque + acide salicylique (pommade de Whitfield)
View the documentAmphotéricine B
View the documentClotrimazole
View the documentÉconazole
View the documentFluconazole
View the documentFlucytosine
View the documentGriséofulvine
View the documentIodure de potassium
View the documentItraconazole
View the documentKétoconazole
View the documentMiconazole
View the documentNystatine
View the documentSulfure de sélénium
View the documentTerbinafine
View the documentThiosulfate de sodium
Open this folder and view contentsAntiseptiques
Open this folder and view contentsKératoplastiques et kératolytiques
Open this folder and view contentsAntiscabieux et pédiculicides
Open this folder and view contentsAnti-inflammatoires et antiprurigineux1
Open this folder and view contentsAntiallergiques et médicaments du choc anaphylactique
Open this folder and view contentsPhotoprotecteurs (filtres et écrans solaires)
Open this folder and view contentsMédicaments divers
Open this folder and view contentsAnnexe
View the documentBibliographie OMS Thématique
View the documentCouverture Arrière
 

Iodure de potassium

Solution saturée à 1 g/ml

Généralités

L'iodure de potassium en solution aqueuse buvable est un liquide clair de goût caractéristique, très salé.

Données cliniques

Indications

Sporotrichose et zygomycose sous-cutanée.

Posologie et administration

L'iodure de potassium doit de préférence être pris avec un verre de jus de fruit, de lait ou d'eau, ou au cours des repas.

Adulte et enfant: 5 gouttes trois fois par jour pour commencer, chaque dose étant progressivement augmentée d'une goutte jusqu'à un maximum de 30 à 40 gouttes trois fois par jour (en fonction de la tolérance). Le traitement doit être poursuivi au moins un mois après guérison clinique.

En cas de signes d'intoxication iodée, interrompre le traitement avant de recommencer quelques jours plus tard à plus faible dose.

Contre-indications

• Antécédents d'hypersensibilité aux iodures.
• Bronchite aiguë ou tuberculose en évolution.
• Grossesse.

Précautions d'emploi

Survenue possible d'un goitre ou d'une hypothyroïdie en fonction de la dose, cédant rapidement à l'arrêt du traitement.

Grossesse

L'iodure de potassium est contre-indiqué chez la femme enceinte à cause du risque d'hypothyroïdie fœtale.

Effets indésirables

L'administration prolongée peut provoquer une intoxication iodée, caractérisée par des nausées, des vomissements, un rash acnéiforme, un goût métallique dans la bouche, une hypersialorrhée, un coryza, et une irritation et un œdème oculaires. Sont également possibles des céphalées intenses, une toux productive et un œdème du poumon. Comme autres effets indésirables, il faut citer des troubles digestifs, notamment une diarrhée.

Surdosage

Faire boire des quantités abondantes de lait et de solution d'amidon. En l'absence de signes d'irritation ou d'ulcération de l'œsophage, un lavage gastrique est efficace. Il faut maintenir l'équilibre hydro-électrolytique.

Conditions de conservation

Conserver dans des récipients bien fermés, à l'abri de la lumière.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: December 1, 2019