Fiches modèles OMS d'information à l'usage des prescripteurs: Médicaments utilisés en dermatologie
(1999; 132 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentPréface
View the documentIntroduction
Open this folder and view contentsParasitoses
Open this folder and view contentsPiqûres et morsures d'insectes et d'arachnides
Open this folder and view contentsMycoses superficielles
Open this folder and view contentsMycoses sous-cutanées
Open this folder and view contentsInfections bactériennes
Open this folder and view contentsInfections virales
Open this folder and view contentsDermatites
Open this folder and view contentsDystrophies cutanées squameuses
Open this folder and view contentsDermatoses papulo-squameuses
View the documentDermites médicamenteuses
Open this folder and view contentsTroubles de la pigmentation
Open this folder and view contentsLésions précancéreuses et tumeurs malignes
Open this folder and view contentsPhotodermatoses
Open this folder and view contentsDermatoses bulleuses
View the documentAlopécie en plaques
View the documentUrticaires
Open this folder and view contentsAffections fréquentes de l'enfant
View the documentAcné vulgaire
View the documentPrurit
View the documentUlcères tropicaux
Close this folderAntimicrobiens
View the documentAciclovir
View the documentBenzylpénicilline
View the documentChlorure de méthylrosanilinium (violet de gentiane)
View the documentClioquinol
View the documentÉrythromycine
View the documentNéomycine + bacitracine
View the documentTétracycline
View the documentTiabendazole
Open this folder and view contentsAntifongiques
Open this folder and view contentsAntiseptiques
Open this folder and view contentsKératoplastiques et kératolytiques
Open this folder and view contentsAntiscabieux et pédiculicides
Open this folder and view contentsAnti-inflammatoires et antiprurigineux1
Open this folder and view contentsAntiallergiques et médicaments du choc anaphylactique
Open this folder and view contentsPhotoprotecteurs (filtres et écrans solaires)
Open this folder and view contentsMédicaments divers
Open this folder and view contentsAnnexe
View the documentBibliographie OMS Thématique
View the documentCouverture Arrière
 

Aciclovir

Comprimés à 200 mg et 400 mg
Poudre pour usage parentéral, 500 mg en flacon

Généralités

L'aciclovir, dérivé de la guanine, est un analogue nucléosidique purinique de synthèse doué de propriétés antivirales. Il agit sur les virus herpétiques dont il imbibe la réplication en perturbant la synthèse de leur ADN. Cependant, chez l'immunodéprimé, les alphaherpèsvirus sont souvent résistants à l'aciclovir.

L'absorption de l'aciclovir par la muqueuse digestive est inégale, mais toujours incomplète. Il a une large distribution tissulaire et liquidienne, et arrive même au liquide céphalorachidien. Sa demi-vie plasmatique est de 3 heures et il est éliminé en grande partie sous forme inchangée dans les urines.

Données cliniques

Indications

• Primo-infection herpétique chez le nouveau-né, chez l'immunodéprimé et le sujet porteur d'eczéma atopique.

• Zona sévère chez le sujet âgé ou l'immunodéprimé.

• Varicelle chez l'immunodéprimé.

• Prévention des récidives d'herpès.

Posologie et administration

La perfusion intraveineuse doit être lente (plus d'une heure) pour éviter un dysfonctionnement rénal aigu.

Toutes les doses indiquées conviennent pour l'adulte et pour l'enfant de plus de 2 ans.

Virus de l'herpès humain:

Forme aiguë: 200 mg par voie orale cinq fois par jour pendant 7 à 10 jours.

Immunodéprimé ou sujet porteur d'eczéma atopique: 10 mg/kg i.v. trois fois par jour pendant 7 à 10 jours.

Nouveau-né: 5 mg/kg i.v. trois fois par jour pendant 7 à 10 jours.

Pour éviter les récidives, on peut administrer 400 mg per os deux fois par jour pendant une durée pouvant atteindre 1 à 2 ans. On a également utilisé des doses plus faibles, ne dépassant pas 200 mg par jour.

Réactivation du zona ou de la varicelle chez l'immunodéprimé:

Immunodéprimé: 10 mg/kg i.v. trois fois par jour pendant 5 à 7 jours. Chez le patient âgé, l'administration de 800 mg cinq fois par jour pendant 5 à 7 jours, par la bouche, permet de parer au risque de névralgie post-zostérienne persistante.

Contre-indications

Antécédents d'hypersensibilité aux analogues nucléosidiques puriniques.

Précautions d'emploi

Un apport liquidien important diminue le risque d'insuffisance rénale aiguë.

Grossesse

L'innocuité de l'aciclovir chez la femme enceinte n'est pas établie. Il ne faut donc utiliser cette molécule que si son intérêt pour la future mère l'emporte sur le risque d'atteinte fœtale.

Effets indésirables

Rash cutané réversible, céphalées, nausées et vomissements occasionnels après prise par la bouche.

Les réactions indésirables graves sont rares.

Par la voie parentérale, on observe parfois des épisodes confusionnels, des crises convulsives et des hallucinations.

Une insuffisance rénale transitoire peut apparaître au cours du traitement par voie intraveineuse, peut-être par suite du dépôt de cristaux dans les tubules rénaux. En général, elle cède rapidement à la diminution des doses ou à l'arrêt du traitement. L'insuffisance rénale aiguë est parfois corrigée par une hémodialyse.

Surdosage

Comme l'absorption digestive de l'aciclovir est incomplète, il est peu probable qu'un surdosage, lors du traitement par voie orale, ait des effets graves. La concentration sanguine du médicament peut être abaissée par hémodialyse.

Conditions de conservation

Conserver les comprimés à moins de 25°C dans des récipients étanches. La poudre pour préparation injectable doit être conservée entre 2 et 8°C. Après reconstitution, la solution est stable pendant 12 heures à 20°C.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: December 1, 2019