Fiches modèles OMS d'information à l'usage des prescripteurs: Médicaments utilisés en dermatologie
(1999; 132 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentPréface
View the documentIntroduction
Open this folder and view contentsParasitoses
Open this folder and view contentsPiqûres et morsures d'insectes et d'arachnides
Open this folder and view contentsMycoses superficielles
Open this folder and view contentsMycoses sous-cutanées
Open this folder and view contentsInfections bactériennes
Open this folder and view contentsInfections virales
Open this folder and view contentsDermatites
Open this folder and view contentsDystrophies cutanées squameuses
Open this folder and view contentsDermatoses papulo-squameuses
View the documentDermites médicamenteuses
Open this folder and view contentsTroubles de la pigmentation
Close this folderLésions précancéreuses et tumeurs malignes
View the documentKératose actinique
View the documentEpithéliomas basocellulaires et spinocellulaires
View the documentMélanome malin
Open this folder and view contentsPhotodermatoses
Open this folder and view contentsDermatoses bulleuses
View the documentAlopécie en plaques
View the documentUrticaires
Open this folder and view contentsAffections fréquentes de l'enfant
View the documentAcné vulgaire
View the documentPrurit
View the documentUlcères tropicaux
Open this folder and view contentsAntimicrobiens
Open this folder and view contentsAntifongiques
Open this folder and view contentsAntiseptiques
Open this folder and view contentsKératoplastiques et kératolytiques
Open this folder and view contentsAntiscabieux et pédiculicides
Open this folder and view contentsAnti-inflammatoires et antiprurigineux1
Open this folder and view contentsAntiallergiques et médicaments du choc anaphylactique
Open this folder and view contentsPhotoprotecteurs (filtres et écrans solaires)
Open this folder and view contentsMédicaments divers
Open this folder and view contentsAnnexe
View the documentBibliographie OMS Thématique
View the documentCouverture Arrière
 

Mélanome malin

Le mélanome malin, qui résulte d'une altération maligne des mélanocytes est, de tous les cancers cutanés, celui qui a le plus fort taux de létalité. Pourtant, si le diagnostic est précoce et l'exérèse large d'emblée, la guérison définitive est possible dans la majorité des cas. Le plus souvent, le mélanome se développe à partir de la population mélanocytaire normale, mais, dans 30-40% des cas, il constitue la transformation maligne d'un naevus pigmentaire. Les signes évocateurs d'une évolution maligne (mais sans valeur prédictive en soi) sont une modification rapide de la taille du naevus, son changement de couleur (accompagné ou non d'une extension de la pigmentation), une inflammation périlésionnelle et le saignement ou l'ulcération d'une lésion pigmentée. Au stade initial, les naevus peuvent être plans, avec l'aspect de taches de rousseur (éphélides) inhabituelles. Leur polychromie, associant zones claires et foncées, est un signe particulièrement important.

Traitement

Les lésions suspectes de petite taille (par exemple, d'un diamètre inférieur ou égal à 6 mm) doivent faire l'objet d'une large exérèse, avec une marge de 3-4 mm initialement. Si la taille des lésions interdit leur excision, il faut pratiquer une biopsie en vue d'un examen histologique. On déterminera si possible l'extension en profondeur, qui conditionne le pronostic et constitue un critère important pour décider une exérèse élargie. Selon la profondeur de l'envahissement dermique révélée par l'anatomopathologie, l'élargissement pourra se faire sur 1 à 2 cm de peau saine autour de la tumeur initiale. Le degré d'envahissement dermique est également un facteur important du risque de métastases.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: December 1, 2019