Nonoxynol-9 en prévention de la contamination vaginale par les infections sexuellement transmises d'un homme à une femme.

Aspects pratiques de la BSG par Siegfried N

À l'heure actuelle, le nonoxynol-9 n'est pas recommandé dans la prévention de la contamination vaginale par les infections sexuellement transmises d'un homme à une femme.

NIVEAU PREMIER CONTACT (SOINS PRIMAIRES)

Non pertinent.

NIVEAU HÔPITAL CENTRAL (SOINS SECONDAIRES)

Non pertinent.

À DOMICILE OU EN COMMUNAUTÉ

Non pertinent.

Sources de soutien : Centre Cochrane sud-africain, Conseil de Recherche médicale (Medical Research Council)

Remerciements : au Professeur Jimmy Volmink pour ses commentaires sur l'avant-projet et à Joy Oliver pour son assistance administrative.


Ce document doit être cité comme suit : Siegfried N. Le nonoxynol-9 en prévention de la contamination vaginale par les infections sexuellement transmises d'un homme à une femme : Aspects pratiques de la BSG (dernière mise à jour : 25 septembre 2003). Bibliothèque de Santé Génésique de l'OMS; Genève : Organisation mondiale de la Santé.

Partager

À propos de l'auteur