Interventions en cas de trichomonase pendant la grossesse

Analyse documentaire Cochrane par Gülmezoglu AM

Ce rapport doit être cité comme suit : Gülmezoglu AM. Interventions for trichomoniasis in pregnancy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 4. Art. No.: CD000220. DOI: 10.1002/14651858.CD000220.

RÉSUMÉ

Titre

Interventions en cas de trichomonase pendant la grossesse

Contexte

La vaginite à Trichomonas vaginalis est l'une des maladies sexuellement transmissibles les plus fréquentes. La trichomonase touche également les femmes enceintes mais il n'a pas été établi clairement qu'elle entraîne la prématurité ou d'autres complications de la grossesse.

Objectifs

L’objectif de la présente analyse était d’évaluer les effets des différents traitements de la trichomonase au cours de la grossesse.

Stratégie de recherche

Notre analyse a porté sur le registre des essais du Cochrane Pregnancy and Childbirth Group (15 janvier 2004).

Critères de sélection

Essais randomisés comparant différents trichomonacides au cours de la grossesse. Les essais incluant les femmes présentant une trichomonase symptomatique ou asymptomatique étaient admissibles.

Collecte et analyse des données

L’un des auteurs de la présente analyse a évalué si les essais remplissaient les conditions d’inclusion et les critères de qualité.

Principaux résultats

Deux essais portant sur 842 femmes ont été inclus. Dans les deux essais, environ 90 % des femmes ne présentaient plus de Trichomonas dans le vagin à l’issue du traitement. Dans l’essai mené aux États-Unis, les femmes présentant une trichomonase asymptomatique entre 16 et 23 semaines ont été traitées par métronidazole à deux reprises à quinze jours d’intervalle au minimum. L’essai a été arrêté avant la fin du recrutement cible car le métronidazole n’était pas efficace pour réduire la prématurité et semblait présenter des risques (risque relatif = 1,8 [intervalle de confiance à 95 % (IC95) : 1,2-2,7]). L'essai sud-africain a recruté des femmes dont la grossesse était plus avancée, mais sa conception et sa puissance n'étaient pas appropriées pour traiter des effets cliniques indésirables.

Conclusions des auteurs

Le métronidazole, administré en dose unique, peut permettre d'obtenir la guérison parasitologique de la trichomonase, mais on ignore si ce traitement a un effet quelconque sur les résultats de la grossesse. Le taux de guérison pourrait probablement être plus élevé si un plus grand nombre de partenaires suivaient le traitement.

Partager