Interventions en cas de suspicion de placenta prævia

Les données disponibles limitées suggèrent que les soins à domicile et le cerclage sont tous deux associés à une réduction de la durée d'hospitalisation pendant la période prénatale mais les preuves que la politique de soins à domicile présente des avantages ou des inconvénients clairs comparée aux soins administrés à l'hôpital sont peu nombreuses. Par conséquent, aucun changement dans la politique actuelle de prise en charge du placenta prævia n'est recommandé.

Commentaire de la BSG par Osman NB

1. RÉSUMÉ DES PREUVES

Cette analyse documentaire Cochrane (1) a été mise à jour en 2003. Trois essais portant sur 114 femmes au total ont été inclus dans la présente analyse.

Deux interventions ont été testées chez des femmes présentant une suspicion de placenta prævia : soins à domicile ou hospitalisation, et cerclage cervical ou absence de cerclage.

L'analyse documentaire a mis en évidence que les deux interventions (soins à domicile et cerclage) étaient associées à une réduction de la durée de l'hospitalisation pendant la période prénatale. Les preuves que la politique de soins à domicile présente des avantages ou des inconvénients clairs comparée à l'hospitalisation étaient peu nombreuses. Dans le groupe des soins à domicile, une patiente a présenté une hémorragie suffisamment sévère pour justifier l'administration immédiate d'une transfusion sanguine et le déclenchement de l'accouchement.

Le cerclage du col utérin a été associé à une réduction du risque d'accouchement avant 34 semaines de grossesse et du risque d'accoucher d'un nouveau-né de poids de naissance inférieur à deux kilogrammes. Par ailleurs, il y avait une tendance vers une réduction du risque d'accoucher d'un nouveau-né présentant des scores d'Agpar bas à cinq minutes. D'une manière générale, ces effets bénéfiques éventuels ressortaient davantage dans l'un des trois essais inclus. La qualité méthodologique de cet essai a été jugée faible par les auteurs.

Les méthodes employées pour la recherche documentaire des essais pertinents étaient appropriées. Des données non publiées dans d'autres langues que l'anlgais ont été incluses et les auteurs de l'analyse ont contacté les chercheurs concernés pour obtenir des éclaircissements lorsque cela était nécessaire. Les résultats maternels et fœtaux ainsi que les interventions médicales étaient correctement étudiés.

La faiblesse de cette analyse systématique tient au fait que trois essais seulement portant sur 114 femmes remplissaient les critères d'inclusion. Ce faible nombre ne confère pas suffisamment de puissance à l'analyse pour parvenir à des conclusions fiables. Par conséquent, les auteurs ont conclu que les données disponibles étaient insuffisantes pour recommander un changement de pratique clinique.

2. PERTINENCE DANS LES MILIEUX DÉFAVORISÉS

2.1. Étendue du problème

Le placenta prævia est une complication de la grossesse qui met la vie de la patiente en danger ainsi qu'un important problème de santé publique dans le monde entier. Son impact est bien plus important dans les milieux défavorisés que dans les pays développés. Dans les milieux défavorisés, on constate souvent un manque de sensibilisation aux signes d'alarme d'un placenta prævia. Les femmes peuvent par conséquent tarder à consulter un médecin. Par ailleurs, le manque de moyens de transport et l'obligation de parcourir de longues distances pour parvenir à une unité de soins de santé (qui ne dispose peut-être que de ressources limitées pour prendre en charge le problème) augmentent le risque d'hémorragie qui est la principale cause de décès maternel en Afrique et en Asie (2).

2.2. Applicabilité des résultats

Les trois études incluses dans l'analyse systématique ont été menées en Amérique du Nord où l'accès aux soins de santé et le statut socio-économique des femmes diffèrent totalement par rapport aux pays défavorisés d'Asie et d'Afrique. Bien que la physiopathologie du placenta prævia soit la même partout dans le monde, il est fort probable que les résultats d'une intervention visant à prendre en charge ce problème diffèrent entre les pays développés et les pays en voie de développement. Dans tous les cas, en raison du manque de données, l'analyse n'a pas pu établir de conclusion claire quant aux interventions évaluées.

2.3. Mise en œuvre de l'intervention

À l'heure actuelle, les données sont insuffisantes pour permettre de recommander un changement dans la politique actuelle de prise en charge du placenta prævia.

3. RECHERCHE

De plus amples recherches sont nécessaires. Il convient plus particulièrement de mener des essais comparatifs randomisés à grande échelle et de bonne qualité méthodologique dans différents milieux (pays développés et en voie de développement) afin d'évaluer l'innocuité de politiques de soins plus conservatrices pour les femmes présentant une suspicion de placenta prævia et l'efficacité potentielle du cerclage du col utérin.

Références

  • Neilson JP. Interventions for suspected placenta praevia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2003; Issue 2, Art. No.: CD001998 DOI: 10.1002/14651858.CD001998.
  • Khan KS, Wojdyla D, Say L, Gülmezoglu AM, Van Look PF. WHO analysis of causes of maternal death: a systematic review. Lancet 2006;367:1066-74 Medline.

Ce document doit être cité comme suit : Osman NB. Interventions en cas de suspicion de placenta prævia. Commentaire de la BSG (dernière révision : 28 août 2007). Bibliothèque de Santé Génésique de l'OMS ; Genève : Organisation mondiale de la Santé.

Partager

À propos de l'auteur