Schémas thérapeutiques et médicaments utilisés dans l’antibioprophylaxie en cas de césarienne

Analyse documentaire Cochrane par Hopkins L, Smaill F

Ce rapport doit être cité comme suit : Hopkins L, Smaill F. Antibiotic prophylaxis regimens and drugs for cesarean section. Base de Données des Analyses Documentaires Systématiques Cochrane 2007, 4ème Édition. Art. No.: CD001136. DOI: 10.1002/14651858.CD001136.

RÉSUMÉ

Titre

Schémas thérapeutiques et médicaments utilisés dans l’antibioprophylaxie en cas de césarienne

Contexte

Une réduction de l'incidence de la morbidité maternelle infectieuse postopératoire a été observée avec l'administration prophylactique d'antibiotiques en cas de césarienne. De nombreux schémas d'antibiothérapie différents ont été signalés comme efficaces.

Objectifs

L'objectif de la présente analyse était de déterminer quel schéma d'antibiothérapie est le plus efficace pour réduire l'incidence de la morbidité infectieuse chez la femme ayant une césarienne.

Stratégie de recherche

Notre analyse a porté sur le registre des essais du Cochrane Pregnancy and Childbirth Group et le Cochrane Controlled Trials Register. La recherche la plus récente remonte à octobre 1998.

Critères de sélection

Les essais randomisés incluant les femmes ayant eu une césarienne ont été inclus. La comparaison d'au minimum deux schémas d'antibiothérapie figurait parmi les conditions d'inclusion des essais. Les essais comparant un seul schéma thérapeutique par antibiotiques contre placebo n'ont pas été inclus car ces études ont déjà fait l'objet d'une autre analyse Cochrane.

Collecte et analyse des données

Les auteurs ont extrait les données indépendamment pour chaque publication. Les auteurs de la présente analyse avaient connaissance des auteurs et des sources des articles. Concernant les résultats, la principale variable était l'endométrite mais les données relatives à d'autres complications infectieuses ont été collectées lorsqu'elles étaient fournies.

Principaux résultats

Cinquante-et-un essais publiés entre 1979 et 1994 ont été inclus dans la présente analyse et quatre en ont été exclus. Les résultats suivants font référence à la réduction de l'incidence de l'endométrite. L'ampicilline et les céphalosporines de première génération ont toutes deux une efficacité similaire avec un odds ratio (OR) de 1,27 [intervalle de confiance (IC) 95 : 0.84-1.93). En comparant l'ampicilline avec des céphalosporines de deuxième ou troisième génération, l'odds ratio était de 0,83 [IC95 : 0,54-1,26] et en comparant une céphalosporine de première génération à des céphalosporines de deuxième ou troisième génération, l'odds ratio était de 1,21 [IC95 : 0,97-1,51]. Un schéma thérapeutique à doses multiples ne semble apporter aucun effet bénéfique supplémentaire dans le cadre d'une prophylaxie par rapport à un schéma thérapeutique à dose unique (OR = 0,92 [IC95 : 0,70-1,23]). Aucune différence en termes d'effet n'a été observée entre les voies d'administration systémique et d'irrigation péritonéale; (OR = 1,19 [IC95 : 0,81-1,73]). Aucune hétérogénéité significative n'a été notée entre les essais intégrés dans les différentes analyses de sous-groupes, même si les intervalles de confiance étaient parfois larges.

Conclusions des auteurs

L'ampicilline et les céphalosporines de première génération ont une efficacité similaire pour réduire le risque d'endométrite postopératoire. L'administration d'un médicament ayant un spectre plus large ou l'utilisation d'un schéma thérapeutique à doses multiples ne semble pas apporter d'effet bénéfique supplémentaire. Un essai randomisé approprié est nécessaire pour évaluer le meilleur moment de l'administration (immédiatement après le clampage du cordon ombilical ou avant l'intervention).

Partager