Sortie précoce de l'hôpital après l'accouchement pour les mères et les nouveau-nés à terme en bonne santé

Les preuves disponibles à l'heure actuelles sont insuffisantes pour soutenir la politique de sortie précoce de l'hôpital comme pratique de routine. La sortie précoce de l'hôpital après l'accouchement a déjà été mise en oeuvre pour des raisons économiques dans de nombreux pays à faibles revenus. Il est important pour les administrateurs de la santé d'être conscients du fait que les risques et les effets bénéfiques de cette politique n'ont pas été évalués de façon appropriée, en particulier au sein des pays en voie de développement.

Commentaire de la BSG Nardin JM, Mignini L

1. INTRODUCTION

Les établissements publics de santé de nombreux pays (en particulier des pays à faibles et moyens revenus et parfois même des pays à revenus élevés) sont confrontés à des problèmes majeurs liés au manque de ressources financières et humaines, d'une part, et aux lacunes en matière de capacités techniques et administratives, d'autre part. Le coû;t des soins hospitaliers devient prohibitif, notamment pour les groupes socialement défavorisés qui dépendent des établissements de santé pour leurs soins. Ces établissements manquent souvent de personnel et sont surchargés. Les procédures réduisant l'hospitalisation par divers moyens, comme la chirurgie peu invasive, deviennent de plus en plus populaires. La question de la sortie précoce de l'hôpital à la suite d'un accouchement à terme non compliqué afin de désengorger les services de maternité fait débat depuis plus de trente ans.

Une rotation plus rapide des patientes dans les services de maternité pourrait améliorer l'efficacité du système de santé et du personnel à condition qu'elle soit sans danger et qu'elle ne conduise pas à un recours accru aux services par la suite. Les opposants à la sortie précoce de l'hôpital pensent que cette solution entraînerait une augmentation des risques pour les nouveau-nés (incidence accrue des ictères, des problèmes de nutrition et des infections) mais les preuves en faveur de ces affirmations ne sont pas incontestables. Par ailleurs, certains prestataires de soins pensent que la sortie précoce de l'hôpital pourrait en réalité être bénéfique car elle permettrait aux mères de se remettre de l'accouchement chez elles et faciliterait ainsi la construction d'un lien entre le nouveau-né et ses parents.

Cette analyse documentaire a été publiée pour la première fois en 2002 puis mise à jour en 2009 (1) pour inclure deux nouveaux essais portant sur 889 femmes. Elle avait pour objectif d'«évaluer l'innocuité, l'impact et l'efficacité d'une politique de sortie précoce de l'hôpital de la femme et du nouveau-né à terme en bonne santé, en termes de santé et de bien-être de la mère et de son enfant, de satisfaction en matière de soins postnatals, de coû;t total des soins de santé et d'impact plus large au niveau de la famille».

2. MÉTHODES DE L'ANALYSE

Tous les essais comparatifs randomisés appropriés ayant pu être identifiés ont été inclus. Les résultats d'études sélectionnés pour cette analyse étaient complets et appropriés. Les auteurs de l'analyse ont inclus les résultats pertinents pour les pays à revenus faibles, moyens et élevés, comme les résultats sur la santé du nouveau-né et la satisfaction des parents envers les soins et les coû;ts. Les analyses de sous-groupes ont été préalablement programmées de façon appropriée, réduisant ainsi le risque de biais. Les données ont été extraites et présentées de façon appropriée sous forme de graphiques et dans le texte.

3. RÉSULTATS DE L'ANALYSE

Au total, 10 essais portant sur 4489 femmes ont été inclus. Bien qu'aucune preuve d'un quelconque résultat indésirable n'ait été associée à la sortie précoce de l'hôpital, les limitations méthodologiques de la plupart des essais et l'hétérogénéité observée entre les études incluses concernant des points importants tels que la définition de «sortie standard» et de «sortie précoce» (dans certaines études, la durée d'hospitalisation postnatale dans le groupe de la «sortie précoce» chevauchait la durée d'hospitalisation standard de d'autres milieux), l'information et la préparation des participantes et les soins après la sortie de l'hôpital ont conduit à des résultats non concluants.

Comparée aux soins habituels, la politique de sortie précoce de l'hôpital n'a montré aucune différence statistique pour aucun des résultats principaux analysés dans l'analyse documentaire systématique et notamment une nouvelle hospitalisation de la mère et du nouveau-né, la dépression maternelle et la prévalence de l'allaitement maternel. Il a toutefois été difficile de tirer des conclusions sur le point de vue des femmes relatif aux soins postnatals en raison de variations méthodologiques entre les essais. Enfin, concernant l'impact économique de la sortie précoce de l'hôpital, seulement trois essais ont fourni des informations en matière de coû;ts. Les données extraites de ces essais indiquent que les coû;ts d'hospitalisation étaient significativement plus bas dans les groupes de la sortie précoce. La différence entre le groupe de l'intervention et le groupe témoin restait statistiquement significative en faveur de la sortie précoce même lorsque les coû;ts des consultations de suivi à domicile par un infirmier ou une sage-femme étaient inclus.

4. DISCUSSION

4.1 Applicabilité des résultats

Hormis les données limitées relatives aux coû;ts plus faibles de l'intervention, il n'existe aucune preuve concluante pour ou contre la politique de sortie précoce de l'hôpital. Tous les essais randomisés inclus dans l'analyse à ce jour ont été menés dans des pays développés. Il convient donc de faire preuve de prudence avant d'extrapoler leurs résultats et ceux de futurs essais menés dans des pays où les conditions socio-économiques sont bonnes à des communautés ne disposant que de faibles revenus. Il faudrait également prendre en considération les différents milieux, même au sein d'un même pays, comme les milieux urbain et rural, et les contextes culturels dans lesquels les essais sont menés.

4.2 Mise en oeuvre de l'intervention

La sortie précoce de l'hôpital après l'accouchement a déjà été mise en oeuvre pour des raisons économiques dans de nombreux pays en voie de développement. Il est important pour les administrateurs de la santé d'être conscients du fait que les risques et les effets bénéfiques de cette politique n'ont pas été évalués de façon appropriée, en particulier au sein de communautés défavorisées.

4.3 Implications pour la recherche

Étant donné les limitations méthodologiques des essais inclus dans l'analyse systématique et le manque de preuves solides et fiables en faveur de l'introduction dans la pratique clinique de la politique de sortie précoce de l'hôpital, il est urgent de réaliser des essais de bonne qualité méthodologique à grande échelle comparant cette intervention à des soins habituels, spécialement dans les milieux défavorisés.

Sources de soutien: Centro Rosarino de Estudios Perinatales. Rosario, Argentine.

Remerciements: Guillermo Carroli

Références

  • Brown S, Small R, Argus B, Davis PG, Krastev A. Early postnatal discharge from hospital for healthy mothers and term infants. Cochrane Database of Systematic Reviews 2002;Issue 3. Art. No.: CD002958; DOI: 10.1002/14651858.CD002958.

Ce document doit être cité comme suit: Nardin JM, Mignini L. Sortie précoce de l'hôpital après l'accouchement pour les mères et les nouveau-nés à terme en bonne santé: Commentaire de la BSG (dernière mise à jour: 1er octobre 2009). Bibliothèque de Santé Génésique de l'OMS; Genève: Organisation mondiale de la Santé.

Partager

Documents en rapport

À propos de l'auteur