Soins dispensés par une sage-femme contre d'autres modèles de soins pour les femmes enceintes

Les soins dispensés par les sages-femmes sont associés à un nombre inférieur d'hospitalisations pendant la grossesse, un moindre recours à l'analgésie loco-régionale pendant le travail et l'accouchement et davantage d'accouchements spontanés par voie basse. Cependant, les soins dispensés par les sages-femmes n'ont que peu voire pas d'effet sur le nombre total de décès néonatals pendant et après la grossesse.

Commentaire de la BSG par Wiysonge CS

1. INTRODUCTION

Les sages-femmes sont les principales prestataires de soins pour les femmes enceintes dans le monde (1). Le type et le niveau de soins maternels fournis par les sages-femmes qualifiées, lorsqu'elles sont disponibles, sont souvent similaires à ceux fournis par les obstétriciens, médecins de famille et autres médecins. Dans un modèle de soins animé par les sages-femmes, la sage-femme est la principale professionnelle de santé responsable de la programmation, de l'organisation et de la prestation des soins dispensés aux femmes, à partir de la première prise de rendez-vous pour les consultations prénatales et jusqu'aux soins pendant la période postnatale. Ce modèle de soins est centré sur les femmes et se fonde sur le principe selon lequel la grossesse et l'accouchement sont des évènements normaux de la vie. Parmi les autres modèles de soins, citons: les soins fournis par les obstétriciens, les soins fournis par les médecins de famille, avec, si besoin, une orientation vers un spécialiste en soins obstétricaux, et un modèle de soins conjoint dans lequel l'organisation et la prestation des soins, depuis la première prise de rendez-vous pour les consultations néonatales jusqu'à la période postnatale, sont réparties entre différents professionnels de santé (2).

Les essais comparatifs randomisés montrent certains effets bénéfiques chez les femmes qui accouchent dans le cadre du modèle de soins animé par les sages-femmes par rapport à celles qui présentent un profil de risque similaire et accouchent dans le cadre d'autres modèles (3, 4, 5). Ils suggèrent également que les femmes prises en charge par les sages-femmes seraient plus satisfaites des soins qu'elles reçoivent que celles qui sont prises en charge dans d'autres modèles. D'autres études ont néanmoins signalé des taux plus élevés de morbidité et de mortalité chez les femmes et les nouveau-nés pris en charge par des sages-femmes dans des lieux d'accouchement tentant de recréer un environnement familier par rapport à ceux pris en charge en milieu hospitalier (6). Cette analyse documentaire Cochrane cherchait à comparer les modèles de soins animés par les sages-femmes à d'autres modèles de soins afin de mieux comprendre les effets relatifs des différents modèles sur les femmes enceintes et leur nouveau-né (2).

2. MÉTHODES DE L'ANALYSE

Les auteurs ont suivi les méthodes complètes et rigoureuses recommandées par la Cochrane Collaboration (7): (i) rechercher et sélectionner les études dans lesquelles les femmes enceintes étaient réparties de façon randomisées dans deux groupes, l'un bénéficiant des modèles de soins animés par les sages-femmes et l'autre d'autres modèles de soins; (ii) évaluer la qualité des études qui remplissaient les critères prédéfinis; et (iii) extraire et analyser les données des études incluses.

3. RÉSULTATS DE L'ANALYSE

Sur un total de 31 études identifiées, les auteurs ont inclus dans l'analyse 11 essais comparatifs randomisés portant sur 12 276 femmes. Comparées aux femmes prises en charges dans d'autres modèles de soins, les femmes qui recevaient des soins dispensés par les sages-femmes avaient un risque plus faible d'être hospitalisées pendant la grossesse (risque relatif (RR) = 0,90 [intervalle de confiance à 95% (IC95): 0,81-0,99]), d'avoir une analgésie loco-régionale pendant le travail et l'accouchement (RR = 0,81 [IC95: 0,73-0,91] et une épisiotomie (RR = 0,82 [IC95: 0,77-0,88]). Elles étaient également plus susceptibles d'accoucher spontanément par voie basse (RR = 1,04 [IC95: 1,02-1,06]), d'avoir le sentiment de maîtriser le travail et l'accouchement (RR = 1,74 [IC95: 1,32-2,30]), d'avoir une sage-femme qu'elles connaissent auprès d'elles (RR = 7,84 [IC95: 4,15-14,81) et de commencer à allaiter (RR = 1,35 [IC95: 1,03-1,76]). En outre, les nouveau-nés dont les mères recevaient des soins dispensés par une sage-femme présentaient un risque moindre de décès avant 24 semaines de grossesse (RR = 0,79 [IC95: 0,65-0,97]) et étaient plus susceptibles d'avoir une durée d'hospitalisation plus courte (différence moyenne pondérée = -2 jours [IC95: de -1,85 à -2,15]). Aucune différence statistiquement significative concernant la mortalité foetale et néonatale générale n'a été observée entre les deux groupes de femmes (RR = 0,83 [IC95: 0,70-1,00]).

4. DISCUSSION

4.1. Applicabilité des résultats

L'analyse documentaire Cochrane a montré que, comparés à d'autres modèles de soins, les soins dispensés aux femmes par des sages-femmes sont associés à un nombre inférieur de décès au cours de la première moitié de la grossesse et d'hospitalisations pendant la grossesse, à une utilisation moindre d'analgésiques pendant le travail et l'accouchement et à davantage d'accouchements spontanés par voie basse. Cependant, les soins dispensés par les sages-femmes n'ont que peu voire pas d'effet sur le nombre total de décès néonatals pendant et après la grossesse.

Tous les essais inclus avaient été menés dans des pays à revenus élevés (Australie, Canada, Nouvelle-Zélande et Royaume-Uni) mais, les sages-femmes étant les principales prestataires de soins prénatals dans les pays à faibles revenus, les résultats de l'analyse documentaire pourraient être applicables aux soins de santé des femmes vivant dans les pays à faibles et moyens revenus. Lors de l'évaluation de l'applicabilité des résultats de l'analyse dans n'importe quel milieu (à faibles revenus), il convient toutefois de tenir compte de la disponibilité des sages-femmes, de la façon dont ces dernières sont perçues par la communauté, de la possibilité qu'ont les femmes enceintes d'accéder à d'autres modèles de soins, des implications en termes de coû;t des autres modèles de soins comparés aux soins dispensés par les sages-femmes et de l'épidémiologie locale en matière de mortalité et de morbidité maternelles et périnatales.

4.2. Mise en oeuvre de l'intervention

D'une manière générale, étant donné le faible nombre d'obstétriciens et de médecins de famille qui exercent auprès des populations défavorisées des pays à faibles et moyens revenus, le recours aux sages-femmes pour fournir les soins maternels pourrait réduire les inégalités d'accès aux soins pré- et post-partum dans ces milieux. Les systèmes de santé devront toutefois s'assurer que les sages-femmes soient recrutées au sein des communautés mal desservies, qu'elles y restent pour exercer et qu'elles soient formées, soutenues et supervisées de façon appropriée.

4.3. IMPLICATIONS POUR LA RECHERCHE

Au vu du manque d'études rigoureuses menées dans les pays à faibles et moyens revenus sur ce sujet, des essais comparatifs randomisés évaluant les effets des soins dispensés par les sages-femmes dans ces pays s'avèrent nécessaires. Dans le même temps, les programmes de mise en oeuvre de modèles de soins animés par les sages-femmes dans les milieux défavorisés devraient s'assortir d'un système de suivi et d'évaluation solide permettant d'en estimer les impacts et les coû;ts. En outre, de plus amples recherches sont nécessaires pour répondre aux questions suivantes:

  • Quels sont les effets relatifs des différents modèles de soins dispensés par les sages-femmes, et par exemple les modèles mis en oeuvre auprès des communautés contre les modèles mis en oeuvre au sein d'établissements?
  • Dans quelle mesure les différents modèles de soins dispensés par les sages-femmes sont-ils acceptés par les sages-femmes et les communautés?
  • Pourquoi les modèles de soins dispensés par les sages-femmes sont-ils associés à une réduction de la perte foetale avant 24 semaines?
  • Quels sont les effets à long terme des différents modèles sur, par exemple, l'incontinence urinaire et fécale et la douleur périnéale prolongée?

Sources de soutien: Institut des maladies infectieuses et de médecine moléculaire de l'Université du Cap, Afrique du Sud.

Remerciements: Je tiens à remercier le Dr Eugene J Kongnyuy de la Liverpool School of Tropical Medicine pour ses commentaires inestimables sur une version antérieure de ce commentaire.

Références

  • Koblinsky M, Matthews Z. Going to scale with professional skilled care. The Lancet 2006;368:1377-1386.
  • Hatem M, Sandall J, Devane D, Soltani H, Gates S. Midwife-led versus other models of care for childbearing women. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008; Issue 4, Art. No.: CD004667; DOI: 10.1002/14651858.CD004667.pub2.
  • Flint C, Poulengeris P, Grant AM. The 'Knowyourmidwife' scheme - a randomised trial of continuity of care by a team of midwives. Midwifery 1989;5:11-16.
  • Rowley MJ, Hensley MJ, Brinsmead MW, Wlodarczyk JH. Continuity of care by a midwife team vs routine care during pregnancy and birth: a randomised trial. Medical Journal of Australia 1995;163:289-293.
  • Waldenstrom U, McLachlan H, Forster D, Brennecke S, Brown S. Team midwife care: maternal and infant outcomes. Australian and New Zealand Journal of Obstetrics and Gynaecology 2001;41(3):257-264.
  • Hodnett ED, Downe S, Edwards N, Walsh D. Home-like versus conventional institutional settings for birth. Cochrane Database of Systematic Reviews 2005;Issue 1, Art. No.: CD000012; DOI:10.1002/14651858.CD000012.pub2.
  • Higgins JPT, Green S Eds. Cochrane Handbook for Systematic Reviews of Interventions Version 5.0.1 [updated February 2008]. The Cochrane Collaboration, 2008. Available from: www.cochrane-handbook.org.

Ce document doit être cité comme suit: Wiysonge CS. Soins dispensés par une sage-femme contre d'autres modèles de soins pour les femmes enceintes: Commentaire de la BSG (dernière mise à jour: 1er septembre 2009). Bibliothèque de Santé Génésique de l'OMS; Genève: Organisation mondiale de la Santé.

Partager

Documents en rapport

À propos de l'auteur