Éviter l'alimentation au biberon lors de l'instauration de l'allaitement maternel chez les nouveau-nés prématurés

Analyse documentaire Cochrane par Collins CT, Makrides M, Gillis J, McPhee AJ

Ce document doit être cité comme suit: Collins CT, Makrides M, Gillis J, McPhee AJ. Avoidance of bottles during the establishment of breast feeds in preterm infants. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 4. Art. No.: CD005252. DOI: 10.1002/14651858.CD005252.pub2.

RÉSUMÉ

Titre

Éviter l'alimentation au biberon lors de l'instauration de l'allaitement maternel chez les nouveau-nés prématurés

Contexte

L'alimentation au lait des nouveau-nés prématurés se fait en premier lieu par sonde de gavage. À mesure qu'ils mû;rissent, l'alimentation par succion est introduite. Les femmes qui choisissent d'allaiter leur nouveau-né prématuré n'ont pas toujours la possibilité de le faire. Une méthode d'alimentation alternative devient alors nécessaire. L'apport en lait (lait maternel exprimé ou lait infantile) se fait le plus souvent au biberon. La question de savoir si l'utilisation de biberons lors de l'instauration de l'allaitement nuit à la réussite de ce dernier fait débat.

Objectifs

Déterminer dans quelle mesure le fait d'éviter l'alimentation au biberon lors de l'instauration de l'allaitement maternel peut influer sur la réussite de l'allaitement, d'une part, et si les solutions alternatives à l'alimentation au biberon sont efficaces, d'autre part.

Stratégie de recherche

Notre analyse a porté sur le Cochrane Central Register of Controlled Trials, MEDLINE, CINAHL et EMBASE dans toutes les langues. Une mise à jour de la recherche a été effectuée en juillet 2008.

Critères de sélection

Essais comparatifs randomisés ou quasi-randomisés comparant la non-utilisation de biberons à l'utilisation de biberons chez les femmes ayant choisi d'allaiter leur nouveau-né prématuré.

Collecte et analyse des données

Deux auteurs de l'analyse ont évalué la qualité des essais et extrait les données indépendamment. Nous avons contacté les auteurs des études afin d'obtenir des informations supplémentaires lorsque cela s'avérait nécessaire. Les méthodes standard de la Cochrane Collaboration et de son Neonatal Review Group ont été utilisées.

Principaux résultats

Cinq essais portant sur 543 nouveau-nés ont été inclus. Quatre essais utilisaient une stratégie d'alimentation à la tasse et un essai avait recours à l'alimentation par sonde gastrique lorsqu'une supplémentation à l'allaitement maternel était nécessaire. La seule étude portant sur l'alimentation par sonde gastrique comportait un risque élevé de biais. L'analyse des cinq essais a révélé une hétérogénéité significative concernant deux des résultats principaux. Cette hétérogénéité était moindre lorsque l'on retirait l'essai portant sur l'alimentation par sonde gastrique des analyses. L'alimentation a la tasse était associée à une baisse significative de «l'absence d'allaitement maternel ou l'allaitement maternel partiel» à la sortie de l'hôpital (RR combiné = 0,75 [IC95: 0,61-0,91]). La durée de l'hospitalisation était toutefois significativement plus longue de 10 jours avec cette méthode (IC95: 3,87-16,29). Un taux élevé de non-observance a été constaté dans la plus grande étude portant sur l'alimentation à la tasse, ce qui indique que le personnel et/ou les parents n'étaient pas satisfaits de cette méthode. Dans l'essai portant sur une approche d'alimentation par sonde gastrique seule, une réduction significative de «l'absence d'allaitement maternel ou l'allaitement maternel partiel» et de «l'absence totale d'allaitement maternel» à n'importe quel moment a été observée mais, en raison du risque élevé de biais, ces résultats doivent être interprétés avec prudence.

Conclusions des auteurs

Supplémenter l'allaitement maternel en utilisant l'alimentation à la tasse n'apporte aucun effet bénéfique à l'allaitement après la sortie de l'hôpital et rallonge considérablement la durée de l'hospitalisation. Les preuves disponibles à l'heure actuelle sont insuffisantes pour formuler des recommandations en faveur d'une approche par sonde gastrique seule comme méthode de supplémentation de l'allaitement maternel. De plus amples recherches visant à évaluer la méthode par sonde gastrique seule sont nécessaires.

Partager

Documents en rapport