Perfusion continue d'héparine en prévention de thrombose et d'occlusion de cathéter chez le nouveau-né porteur de cathéter veineux central percutané périphérique

Analyse documentaire Cochrane par Shah P, Shah V

Ce rapport doit être cité comme suit : Shah P, Shah V. Continuous heparin infusion to prevent thrombosis and catheter occlusion in neonates with peripherally placed percutaneous central venous catheters. Base de Données des Analyses Documentaires Systématiques Cochrane 2007, 4ème Édition. Art. No.: CD002772. DOI: 10.1002/14651858.CD002772.pub2.

RÉSUMÉ

Titre

Perfusion continue d'héparine en prévention de thrombose et d'occlusion de cathéter chez le nouveau-né porteur de cathéter veineux central percutané périphérique

Contexte

Les cathéters veineux centraux percutanés (CVCP) introduits par voie périphérique sont utilisés chez les nouveaux-nés pour permettre un accès vasculaire à long terme. Les complications mécaniques (thrombose, occlusion ou déplacement du cathéter) et l'infection figurent parmi les complications majeures associées à l'utilisation de ce type de cathéters. L'utilisation de l'héparine est l'une des stratégies possibles dans la prévention de la thrombose et de l'occlusion du cathéter. Une étude documentaire systématique a mis en évidence l'efficacité de l'héparine dans la prolongation de la durée du maintien du cathéter artériel ombilical chez les nouveau-nés. On sait toutefois que l'héparine est associée à des complications comme l'hémorragie ou la thrombocytopénie, susceptibles d'entraîner des séquelles graves à long terme.

Objectifs

L'objectif principal est d'évaluer l'efficacité de l'héparine dans la prévention de la thrombose liée au cathéter. Les objectifs secondaires sont d'évaluer l'efficacité de l'héparine sur l'occlusion du cathéter, la durée de perméabilité du cathéter, l'infection liée au cathéter et les complications associées à l'utilisation de l'héparine.

Stratégie de recherche

Une recherche documentaire a été effectuée dans les bases de données suivantes : MEDLINE (de 1966 à février 2005), EMBASE (de 1980 à février 2005), CINAHL (de 1982 à février 2005) et le Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library, Issue 1, 2005) ; la recherche a également porté sur les résumés des réunions annuelles de la Society for Pediatric Research, de l'American Pediatric Society et des Pediatric Academic Societies publiés dans Pediatric Research (de 1991 à 2005). Aucune restriction de langue n'a été imposée.

Critères de sélection

Les critères de sélection appliqués aux essais cliniques étaient les suivants : la population devait être composée de nouveau-nés ; l'intervention devait consister en une perfusion d'héparine comparée à un placebo ou à l'absence de traitement dans la prévention de l'une des complications associées au CVCP introduit par voie périphérique ; l'essai devait inclure une répartition randomisée ou quasi-randomisée des patients ; et au moins un des résultats primaires ou secondaires devait être analysé.

Collecte et analyse des données

La qualité méthodologique des essais inclus concernant les critères de technique en aveugle appliquée lors de la randomisation et lors de l'intervention, d'exhaustivité du suivi et de technique en aveugle utilisée lors de l'évaluation des résultats, a été analysée. Les données relatives aux résultats pertinents ont été extraites et la portée de l'effet a été estimée en calculant le risque relatif (RR [IC95]), la différence de risque (DR [IC95]) et la différence moyenne pondérée (DMP [IC95]).

Principaux résultats

Deux essais randomisés sur l'utilisation d'héparine en cas de CVCP introduit par voie périphérique ont été identifiés. Un essai (Kamala et al.) portant sur 66 nouveau-nés et de qualité méthodologique appropriée remplissait les critères d'inclusion. Aucune différence statistiquement significative n'a été observée en termes d'incidence de thrombose (RR = 0,79 [IC95 : 0,35-1,79]), de l'occlusion (RR = 0,63 [IC95 : 0,22-1,79]), de l'infection liée au cathéter (RR = 0,89 [IC95 : 0,06-13,57]), de l'extension de l'hémorragie intraventriculaire (RR = 0,87 [IC95 : 0,25-3,03]), de la mortalité (RR = 0,59 [IC95 : 0,18-1,90]) ou concernant la durée de perméabilité du cathéter (DMP = 1,50 jours [IC95 : de -1,35 jours à 4,35 jours]) entre le groupe traité par héparine et le groupe témoin. Un aure essai (Betremieux et al.) a été exclu en raison de plusieurs problèmes méthodologiques : 1. la randomisation a eu lieu au moment de la mise en place du cathéter ombilical et non de la mise en place ultérieure du CVCP ; 2. plusieurs CVCP ont été utilisés chez certains nouveau-nés et les résultats étaient indiqués en fonction du nombre de cathéters et non du nombre de nouveau-nés.

Conclusions des auteurs

Implications pour la pratique : la prophylaxie par héparine dans la prévention des complications liées au CVCP introduit par voie périphérique n'a fait l'objet que d'un essai clinique comparatif randomisé admissible pour inclusion dans la présente analyse. Aucune différence significative concernant l'incidence de la thrombose, de l'occlusion, de l'infection, de la mortalité et la durée de perméabilité du cathéter n'a été observée. En l'état actuel des connaissances, l'utilisation de routine de l'héparine dans cet objectif ne peut pas être recommandée. Implications pour la recherche : le taux de survie croissant des nouveau-nés de très faible poids de naissance pourrait nécessiter une voie veineuse prolongée pour la nutrition. Des essais comparatifs randomisés de bonne qualité méthodologique et suffisamment puissants sont justifiés afin de déterminer les effets bénéfiques et les risques de l'administration d'héparine par perfusion continue chez les nouveau-nés pour lesquels un CVCP introduit par voie périphérique a été mis en place.

Partager