Traitement par surfactant sélectif précoce ou tardif pour le syndrome de détresse respiratoire néonatale

Analyse documentaire Cochrane par Soll RF

Ce document doit être cité comme suit: Soll R. Early versus delayed selective surfactant treatment for neonatal respiratory distress syndrome. Cochrane Database of Systematic Reviews 1999, Issue 4. Art. No.: CD001456. DOI: 10.1002/14651858.CD001456.

RÉSUMÉ

Titre

Traitement par surfactant sélectif précoce ou tardif pour le syndrome de détresse respiratoire néonatale

Contexte

Cette section est en cours de préparation et sera incluse dans le prochain numéro.

Objectifs

Comparer les effets des traitements sélectifs par surfactant, précoces ou retardés, chez les nouveau-nés intubés pour détresse respiratoire dans les deux heures suivant la naissance. Des comparaisons entre les études portant sur un extrait naturel de surfactant et celles utilisant un surfactant synthétique figuraient parmi les analyses de sous-groupes prévues.

Stratégie de recherche

La recherche a porté sur l'Oxford Database of Perinatal Trials, Medline (termes MeSH: «pulmonary surfactant»; mot-clé: précoce; limites: âge, nouveau-né; type de publication, essai clinique), PubMed, les résumés, les actes de conférences et comptes rendus de symposiums, les informations d'experts ; les revues en langue anglaise ont fait l'objet d'une recherche manuelle.

Critères de sélection

N'ont été pris en considération pour inclusion dans la présente analyse que les essais cliniques randomisés comparant l'administration sélective précoce de surfactant (administration de surfactant par sonde endotrachéale chez les nouveau-nés intubés pour détresse respiratoire, aucun dosage de surfactant spécifique) dans les deux heures suivant la naissance et l'administration sélective retardée de surfactant chez les nouveau-nés présentant un syndrome de détresse respiratoire avéré.

Collecte et analyse des données

Les données relatives aux résultats cliniques dont l'incidence du pneumothorax, la persistance du canal artériel, l'emphysème pulmonaire interstitiel, l'hémorragie pulmonaire, l'entérocolite nécrosante, la rétinopathie du prématuré, l'hémorragie intraventriculaire (de tout stade ou sévère), la dysplasie bronchopulmonaire, la pneumopathie chronique, la mortalité néonatale, la mortalité avant la sortie de l'hôpital, la dysplasie bronchopulmonaire ou le décès, et la pneumopathie chronique ou le décès, ont été extraites des comptes rendus des essais cliniques par les auteurs. Les données relatives au nombre moyen de doses de surfactant par nouveau-né ont également été étudiées. Une analyse plus poussée des données en fonction du type de surfactant a été réalisée. L'analyse des données a été réalisée conformément aux normes du Cochrane Neonatal Review Group.

Principaux résultats

Quatre essais comparatifs randomisés remplissaient les critères de sélection. Deux essais portaient sur un surfactant synthétique (Exosurf Neonatal) et les deux autres sur un extrait naturel de surfactant. Les méta-analyses ont mis en évidence des réductions significatives du risque de pneumothorax (RR typique = 0,70 [IC95: 0,59-0,82] ; DR typique = -0,05 [IC95: de -0,08 à -0,03]) et d'emphysème pulmonaire interstitiel (RR typique = 0,63 [IC95: 0,43-0,93] ; DR typique = -0,06 [IC95: de -0,10 à -0,01]) chez les nouveau-nés randomisés dans le groupe de l'administration sélective précoce de surfactant. Les nouveau-nés de ce groupe présentaient également un risque plus faible de mortalité néonatale (RR typique = 0,87 [IC95: 0,77-0,99] ; DR typique = -0,03 [IC95: de -0,06 à -0,00]), de pneumopathie chronique (RR typique = 0,70 [IC95: 0,55-0,88] ; DR typique = -0,03 [IC95: de -0,05 à -0,01]) et de pneumopathie chronique ou de décès à 36 semaines (RR typique = 0,84 [IC95: 0,75-0,93]; DR typique = -0,06 [IC95: de -0,09 à -0,03]). Une tendance vers une réduction du risque de dysplasie bronchopulmonaire ou de décès à 28 jours a par ailleurs été mise en évidence (RR typique = 0,94 [IC95: 0,88-1,00] ; DR typique = -0,04 [IC95: de -0,07 à 0,00]). Aucune différence concernant les autres complications du SDR ou de la prématurité n'a été observée.

Conclusions des auteurs

L'administration sélective précoce de surfactant chez les nouveau-nés présentant un SDR nécessitant une assistance ventilatoire entraîne une diminution du risque de lésion pulmonaire aiguë (risque plus faible de pneumothorax et d'emphysème pulmonaire interstitiel) et une réduction du risque de mortalité néonatale et de pneumopathie chronique par rapport au traitement retardé de ces nouveau-nés jusqu'à ce qu'ils aient développé un SDR avéré.

Partager

Documents en rapport