Contact peau à peau précoce des mères et de leur nouveau-né en bonne santé

Aspects pratiques de la BSG par Puig G, Sguassero Y

NIVEAU PREMIER CONTACT (SOINS PRIMAIRES)

L'analyse documentaire n'a pas permis d'élaborer de recommandation claire quant au début et à la durée du contact peau à peau. Les résultats de l'analyse suggèrent néanmois qu'il existe des effets bénéfiques associés à la durée de l'allaitement. Ceci implique, entre autre, la nécessité de disposer de prestataires de soins compétents afin d'aider la mère à se familiariser avec la technique du contact peau à peau (à savoir un contact ininterrompu face à face, peau à peau avec le nouveau-né correctement séché, le dos couvert d'une couverture préalablement chauffée et, si nécessaire, un bonnet sec) et de permettre à la mère et à son nouveau-né de partager la chambre (d'être ensemble à tout moment).

NIVEAU HÔPITAL CENTRAL (SOINS SECONDAIRES)

Dans les situations particulières, si la mère est séropositive au VIH par exemple, il convient d'informer les mères des effets bénéfiques potentiels du contact peau à peau précoce, indépendamment de leur choix d'allaitement.

À DOMICILE OU EN COMMUNAUTÉ

Cf. ci-dessus. Les recommandations ci-dessus s'appliquent en cas d'accouchement à domicile.


Ce document doit être cité comme suit : Puig G, Sguassero Y. Contact peau à peau précoce des mères et de leur nouveau-né en bonne santé : Aspects pratiques de la BSG (dernière mise à jour : 9 novembre 2007 Bibliothèque de Santé Génésique de l'OMS ; Genève : Organisation mondiale de la Santé.

Partager