Perfusion de bicarbonate de sodium au cours de la réanimation du nouveau-né à la naissance

Analyse documentaire Cochrane par Beveridge CJE, Wilkinson AR

Ce document doit être cité comme suit: Beveridge CJE,Wilkinson AR. Sodium bicarbonate infusion during resuscitation of infants at birth. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 1. Art. No.: CD004864. DOI: 10.1002/14651858.CD004864.pub2.

RÉSUMÉ

Titre

Perfusion de bicarbonate de sodium au cours de la réanimation du nouveau-né à la naissance

Contexte

L'administration de bicarbonate de sodium par voie intraveineuse est utilisée depuis de nombreuses années pour contrecarrer l'acidose au cours de la réanimation du nouveau-né. Elle est toutefois sujette à controverse. La plupart des preuves en faveur de son utilisation découlent d'études menées chez l'animal ou l'adulte ou d'expériences descriptives non comparatives. Malgré l'absence de preuves portant sur la population néonatale et les préoccupations soulevées quant à son innocuité, certaines directives internationales en matière de réanimation recommandent toujours l'utilisation de bicarbonate de sodium dans la réanimation du nouveau-né.

Objectifs

Déterminer si, par rapport à un placebo ou à l'absence de traitement, une perfusion intraveineuse de bicarbonate de sodium entraîne une réduction de la mortalité et de la morbidité (surtout en termes de développement neurologique) chez les nouveau-nés réanimés à la naissance en salle d'accouchement.

Stratégie de recherche

La stratégie de recherche standard du Cochrane Neonatal Review Group a été suivie. La recherche a porté sur le Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library, Issue 3, 2005), MEDLINE (de 1966 à septembre 2005), EMBASE (de 1980 à septembre 2005), CINAHL (de 1982 à septembre 2005) et Pediatric Research (de 1987 à septembre 2005). Les actes de conférences de l'American Pediatric Society, de la Society for Pediatric Research (de 1990 à 2005) et de l'European Society for Paediatric Research (de 1993 à 2005) ont fait l'objet d'une recherche manuelle afin d'identifier les essais non publiés.

Critères de sélection

Essais comparatifs randomisés ou quasi-randomisés portant sur des nouveau-nés recevant une perfusion de bicarbonate de sodium en cours de réanimation à la naissance, en salle d'accouchement.

Collecte et analyse des données

Deux auteurs ont évalué la qualité des essais et extrait les données indépendamment. Les auteurs des études ont été contactés afin d'obtenir des informations supplémentaires.

Principaux résultats

Nous avons identifié un essai comparatif randomisé remplissant les critères d'inclusion (Lokesh 2004) qui comparait le traitement des nouveau-nés asphyxiés (nécessitant toujours une ventilation en pression positive 5 minutes après la naissance) par perfusion de bicarbonate de sodium (n = 27) contre dextrose à 5 % (n = 28). Aucune preuve d'un effet sur la mortalité avant la sortie de l'hôpital (risque relatif = 1,04 [intervalle de confiance à 95% IC95: 0,49-2,21]), l'examen neurologique anormal à la sortie de l'hôpital (RR = 0,86 [IC95: 0,30-2,50]) ou le résultat combiné du décès ou de l'examen neurologique anormal à la sortie de l'hôpital (RR = 0,97 [IC95: 0,59-1,60]) n'a été mise en évidence. Aucune différence statistiquement significative n'a été observée concernant l'incidence de l'encéphalopathie (RR = 1,30 [IC95: 0,88-1,92]), de l'hémorragie intraventriculaire (RR = 1,04 [IC95: 0,23-4,70]) et des convulsions néonatales (RR = 1,19 [IC95: 0,50-2,82]). Aucun résultat relatif au développement neurologique à long terme n'a été analysé.

Conclusions des auteurs

Les preuves issues d'essais comparatifs randomisés sont insuffisantes pour déterminer si la perfusion de bicarbonate de sodium permet de réduire la mortalité et la morbidité chez les nouveau-nés réanimés à la naissance en salle d'accouchement.

Partager

Documents en rapport