Contact peau à peau précoce des mères et de leur nouveau-né en bonne santé

Analyse documentaire Cochrane par Moore ER, Anderson GC, Bergman N

Ce rapport doit être cité comme suit : Moore ER, Anderson GC, Bergman N. Le contact peau à peau précoce des mères et de leur nouveau-né en bonne santé : Base de Données des Analyses Documentaires Systématiques Cochrane 2007, 4ème Édition. Art. No.: CD003519. DOI: 10.1002/14651858.CD003519.pub2.

RÉSUMÉ

Titre

Contact peau à peau précoce des mères et de leur nouveau-né en bonne santé

Contexte

Dans la culture occidentale, la séparation de la mère et de son nouveau-né après l'accouchement est une pratique courante. Le contact peau à peau précoce commence, dans l'idéal, dès la naissance et consiste à placer l'enfant nu, le dos couvert d'une couverture chaude, en décubitus ventral sur la poitrine nue de la mère. Selon les neurosciences qui étudient les mammifères, le contact intime inhérent à cet endroit (habitat) évoque des neurocomportements qui garantissent la satisfaction des besoins biologiques fondamentaux. Ce moment pourrait représenter une « période sensible » psychologique et physiologique pour déterminer les comportements ultérieurs.

Objectifs

Évaluer les effets du contact peau à peau précoce sur l'allaitement, le comportement et l'adaptation physiologique du couple mère/nouveau-né en bonne santé.

Stratégie de recherche

Notre recherche a porté sur le registre des essais du Cochrane Pregnancy and Childbirth Group and Neonatal Group (août 2006), le Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library, Issue 2, 2002), et MEDLINE (de 1976 à 2006).

Critères de sélection

Essais cliniques randomisés et quasi-randomisés comparant le contact peau à peau précoce à des soins hospitaliers habituels.

Collecte et analyse des données

Nous avons évalué indépendamment la qualité des essais et extrait les données. Les auteurs des études ont été contactés afin d'obtenir des informations supplémentaires.

Principaux résultats

Trente études portant sur 1 925 participants (couples mère-enfant) ont été incluses. Mis à part dans deux essais, les données disponibles ne concernaient que 8 des 64 mesures de résultats. Des effets statistiquement significatifs et positifs du contact peau à peau précoce sur l'allaitement de un à quatre mois après la naissance (10 essais portant sur 552 participantes) (odds ratio (OR) = 1,82 [intervalle de confiance (IC) 95 : 1,08-3,07), et sur la durée de l'allaitement (sept essais portant sur 324 participantes) (différence moyenne pondérée (DMP) = 42,55 [IC95 : -1,69-86,79) ont été observés. Des tendances à une amélioration des scores combinés du contact et de la relation tendre et affectueuse naissant entre la mère et le nouveau-né (quatre essais portant sur 314 participantes) (différence moyenne standardisée (DMS) = 0,52 [IC95 : 0,07-0,98]) et du comportement d'attachement maternel (six essais portant sur 396 participantes) (DMS = 0,52 [IC95 : 0,31-0,72]) associée au contact peau à peau précoce ont été relevées. Les nouveau-nés ayant bénéficié du contact peau à peau ont crié pendant une période plus courte (un essai portant sur 44 participantes) (DMP = -8,01 [IC95 : de -8,98 à -7,04]). Les nouveau-nés nés à proximité du terme présentaient une meilleure stabilité cardio-respiratoire associée au contact peau à peau précoce (un essai portant sur 35 participants) (DMP = 2,88 [IC95 : 0,53-5,23]). Aucun effet indésirable n'a été signalé.

Conclusions des auteurs

Les limites de l'analyse incluaient la qualité méthodologique, les variations en terme de mise en œuvre de l'intervention et la variabilité des résultats. Cette intervention pourrait avoir des effets bénéfiques sur l'allaitement, l'attachement précoce entre la mère et son nouveau-né, les pleurs et la stabilité cardio-respirtoire du nouveau-né et n'a pas d'effets néfastes apparents à court ou à long terme. De plus amples recherches sont recommandées. Afin de faciliter la réalisation de la méta-analyse, il conviendrait d'utiliser dans les analyses futures des mesures de résultats cohérentes avec les mesures des études incluses dans la présente analyse. Les études publiées devraient indiquer clairement si l'intervention consistait bien en un contact peau à peau et inclure les moyennes, les écarts types, les valeurs exactes des probabilités, ainsi que les données permettant de mesurer la dose de l'intervention.

Partager