La "méthode mère-kangourou" pour réduire la morbidité et la mortalité chez le nouveau-né de faible poids de naissance

Analyse documentaire Cochrane par Conde-Agudelo A, Diaz-Rossello JL, Belizan JM

Ce rapport doit être cité comme suit : Conde-Agudelo A, Diaz-Rossello JL, Belizan JM. Kangaroo mother care to reduce morbidity and mortality in low birthweight infants. Base de Données des Analyses Documentaires Systématiques Cochrane 2007, 4ème Édition. Art. No.: CD002771. DOI: 10.1002/14651858.CD002771.

RÉSUMÉ

Titre

La "méthode mère-kangourou" pour réduire la morbidité et la mortalité chez le nouveau-né de faible poids de naissance

Contexte

La "méthode mère-kangourou" (MK), définie par un contact peau à peau entre la mère et son nouveau-né, l’allaitement maternel fréquent et exclusif ou quasi exclusif et la sortie précoce de l’hôpital, a été proposée comme une alternative aux soins néonatals conventionnels chez les nouveau-nés de faible poids de naissance (FPN).

Objectifs

Déterminer l’existence de preuves en faveur de l’utilisation de la MK chez le nouveau-né de FPN en tant qu’alternative aux soins conventionnels après la période initiale de stabilisation dans le cadre de soins conventionnels.

Stratégie de recherche

Nous avons suivi la stratégie de recherche standard du Neonatal Review Group de la Cochrane Collaboration. Notre analyse a porté sur les bases de données MEDLINE, EMBASE, LILACS, POPLINE et CINAHL (jusqu'en décembre 2002) et sur le Cochrane Controlled Trial Register (The Cochrane Library) par une recherche utilisant les mots clés « soins mère kangourou » ou « soins kangourou » ou « méthode kangourou » ou « contact peau à peau » et « nouveau-nés » ou « nouveau-nés de faible poids de naissance ».

Critères de sélection

Essais randomisés comparant la MK à des soins néonatals conventionnels chez le nouveau-né de FPN.

Collecte et analyse des données

La qualité des essais a été évaluée et les données extraites indépendamment par deux auteurs. L'analyse statistique a été réalisée dans le respect des méthodes habituelles de la Cochrane Collaboration.

Principaux résultats

Trois études portant sur 1 362 nouveau-nés ont été incluses. Tous les essais ont été menés dans des pays en voie de développement. Les études étaient de qualité méthodologique modérée à médiocre. Les défauts les plus fréquents portaient sur les procédures en aveugle pour ceux qui ont collecté les mesures de résultats, la gestion des perdus de vue et l’exhaustivité du suivi. La grande majorité des résultats proviennent d’un seul essai. La MK a été associée à une réduction des risques suivants : infection nosocomiale à 41 semaines d'âge gestationnel corrigé (risque relatif (RR) = 0,49 [intervalle de confiance (IC) 95 : 0,25-0,93]), pathologie grave (RR = 0,30 [IC95 : 0,14-0,67]), maladie du tractus respiratoire inférieur en cas de suivi à six mois (RR = 0,37 [IC95 : 0,15-0,89]), allaitement maternel non exclusif à la sortie de l’hôpital (RR = 0,41 [IC95 : 0,25-0,68]) et mécontentement de la mère par rapport à la méthode de soins (RR = 0,41 [IC95 : 0,22-0,75]). La prise de poids quotidienne des nouveau-nés de FPN était plus importante au moment de la sortie de l’hôpital (différence moyenne pondérée = 3,6 g/jour [IC95 : 0,8-6,4]). Les résultats concernant la perception de la mère sur ses compétences en cas d'hospitalisation du nouveau-né ou de son admission en unité néonatale de soins intensifs étaient meilleurs dans le groupe de la MK que dans le groupe témoin (différences moyennes pondérées = 0,31 [IC95 : 0,13-0,50] et 0,28 [IC95 : 0,11-0,46], respectivement). Les résultats en termes de perception par la mère d’un soutien social par rapport à l’hospitalisation du nouveau-né en unité néonatale de soins intensifs étaient moins bons dans le groupe de la MK que dans le groupe témoin (différence moyenne pondérée = -0,18 [IC95 : de -0,35 à -0,01]). Le développement psychomoteur à 12 mois d'âge corrigé était similaire dans les deux groupes. Aucune preuve de différence d’incidence de la mortalité néonatale n’a été observée. Toutefois, les doutes sérieux émis quant à la qualité méthodologique des essais inclus viennent affaiblir la crédibilité de ces résultats.

Conclusions des auteurs

Bien que la MK semble réduire la morbidité néonatale sévère sans effet indésirable grave signalé, les preuves disponibles à l'heure actuelle sont encore insuffisantes pour recommander sa pratique systématique chez les nouveau-nés de FPN. La réalisation d'essais comparatifs randomisés de bonne qualité méthodologique sur cette intervention est nécessaire.

Partager

Documents en rapport