Anticonvulsivants dans la prévention de la mortalité et de la morbidité chez les nouveau-nés nés à terme présentant une asphyxie périnatale

Analyse documentaire Cochrane par Evans DJ, Levene MI, Tsakmakis M

Ce rapport doit être cité comme suit : Evans DJ, Levene MI, Tsakmakis M. Anticonvulsants for preventing mortality and morbidity in full term newborns with perinatal asphyxia. Base de Données des Analyses Documentaires Systématiques Cochrane 2007, 4ème Édition. Art. No.: CD001240. DOI: 10.1002/14651858.CD001240.pub2.

RÉSUMÉ

Titre

Anticonvulsivants dans la prévention de la mortalité et de la morbidité chez les nouveau-nés nés à terme présentant une asphyxie périnatale

Contexte

La survenue de convulsions est courante à la suite d'une asphyxie périnatale et peut accentuer les lésions neuronales secondaires en augmentant les besoins métaboliques cérébraux, entraînant ainsi des fluctuations de l'oxygénation et de la perfusion, et déclenchant la libération de neurotransmetteurs excitateurs. Le traitement par anticonvulsivants a été utilisé chez les enfants présentant une asphyxie périnatale afin de réduire les convulsions. Cependant, le traitement par anticonvulsivants à long-terme peut mener à un arrêt du développement cérébral. L'utilisation des anticonvulsivants en tant que thérapie de routine visant à prévenir les convulsions consécutives à une asphyxie périnatale doit donc être évaluée.

Objectifs

Évaluer l'effet de l'administration d'anticonvulsivants suite à un épisode d'asphyxie périnatale, chez les bébés nés après 37 semaines de gestation ou plus, sur le décès du nourrisson ou les anomalies du développement neurologique et/ou sur la prévention des convulsions.

Stratégie de recherche

Les essais comparatifs randomisés pertinents ont été identifiés par le biais de recherches dans des bases de données électroniques, de recherches manuelles, et de recherches dans le Cochrane Controlled Trials Registry.

Critères de sélection

Tous les essais cliniques comparatifs randomisés ou quasi-randomisés fournissant des données comparant les résultats suivants : mortalité, anomalies du développement neurologique, convulsions néonatales et effets indésirables, à la suite d'un traitement par anticonvulsivants chez des nouveau-nés nés à terme (37 semaines ou plus) comparés à des groupes témoins avec ou sans placebo, après une asphyxie périnatale.

Collecte et analyse des données

Nous avons évalué la qualité méthodologique et la validité des études sans considération relative à leurs résultats. Les données pertinentes relatives au résultat étudié dans la présente analyse ont été extraites et analysées.

Principaux résultats

Sept essais comparatifs randomisés ou quasi-randomisés remplissant les critères d'inclusion ont été inclus. Aucune étude n’était de qualité méthodologique ni de taille suffisantes pour montrer un changement cliniquement significatif et valide du risque de mortalité ou d’anomalies graves du développement neurologique. Une méta-analyse combinant cinq études, comparant l'administration de barbituriques à un traitement conventionnel à la suite d'une asphyxie périnatale, n'a montré aucune différence en termes de risque de décès, d'anomalies graves du développement neurologique ou de résultat combiné de mortalité et d'anomalies graves du développement neurologique.

Conclusions des auteurs

À l'heure actuelle, le traitement par anticonvulsivants des nouveau-nés à terme au cours de la période suivant immédiatement une asphyxie périnatale ne peut être recommandé en tant que pratique clinique systématique, sauf dans le traitement de convulsions cliniques prolongées ou répétées. Les études ultérieures devraient avoir une taille suffisante pour permettre de détecter les réductions cliniquement importantes de mortalité et d'anomalies graves du développement neurologique.

Partager