Soins locaux du cordon ombilical à la naissance

Aspects pratiques de la BSG par Capurro H

NIVEAU PREMIER CONTACT (SOINS PRIMAIRES)

Nous ne pouvons formuler aucune recommandation spécifique à  ce niveau de soins car il n'a été établi aucune preuve solide de l'effet bénéfique de la mise en œuvre de la pratique étudiée dans l'analyse documentaire de Zupan. Seules des pratiques générales, comme les procédures de toilette lors du travail et des soins néonatals, le lavage des mains, l’utilisation d’un matériel propre, le fait de veiller aux bonnes conditions d’hygiène et un allaitement maternel précoce, doivent être encouragées. Ces interventions visant à apporter certains effets bénéfiques doivent être mises en œuvre simultanément.

NIVEAU HÔPITAL CENTRAL (SOINS SECONDAIRES)

Là encore, aucune recommandation ne peut être formulée à ce niveau de soins concernant les procédures évaluées dans cette analyse documentaire. Les hôpitaux devraient mettre en œuvre et surveiller l’application de procédures strictes en matière de nettoyage des salles de travail et des services de soins néonatals intensifs et de cohabitation de la mère et de son nouveau-né dans une même chambre. Il est nécessaire de créer un « Comité contre les infections » réunissant des membres du personnel qualifiés ayant la capacité de contrôler l'infection croisée, de mettre en œuvre des lignes directrices et procédures, de former les professionnels de santé, de diffuser leurs activités afin de permettre une détection précoce des problèmes.

À DOMICILE OU EN COMMUNAUTÉ

Le message adressé à la population doit montrer la relation entre l'infection et une mauvaise hygiène et souligner l'importance de ces aspects pour la vie du nouveau-né. Il est également nécessaire d'apprendre aux familles à reconnaître les signes d'infection du cordon ombilical afin de consulter le plus rapidement possible pour obtenir des soins.


Ce document doit être cité comme suit : Capurro H. Topical umbilical cord care at birth: Aspects pratiques de la BSG : (dernière mise à jour : 30 septembre 2004) Bibliothèque de Santé Génésique de l'OMS ; Genève : Organisation mondiale de la Santé.

Partager

À propos des auteurs