Supplémentation en vitamine A dans la prévention de la mortalité et de la morbidité à court et à long terme chez le nouveau-né de très faible poids de naissance

Analyse documentaire Cochrane par Darlow BA, Graham PJ

Ce rapport doit être cité comme suit : Darlow BA, Graham PJ. Supplémentation en vitamine A dans la prévention de la mortalité et de la morbidité à court et à long terme chez le nouveau-né de très faible poids de naissance Base de Données des Analyses Documentaires Systématiques Cochrane 2007, 4ème Édition. Art. No.: CD000501. DOI: 10.1002/14651858.CD000501.pub2.

RÉSUMÉ

Titre

Supplémentation en vitamine A dans la prévention de la mortalité et de la morbidité à court et à long terme chez le nouveau-né de très faible poids de naissance

Contexte

La vitamine A est nécessaire au développement pulmonaire normal et à l'intégrité permanente des cellules épithéliales du tractus respiratoire. Les nouveau-nés prématurés présentent un niveau faible de vitamine A à la naissance, ce qui a été associé à un risque accru de développement de pneumopathie chronique. Plusieurs études ont été menées pour déterminer si une supplémentation en vitamine A en plus des préparations multivitaminiques administrées systématiquement peut réduire l'incidence de ce résultat.

Objectifs

Évaluer l'effet bénéfique et le risque de la supplémentation en vitamine A chez le nouveau-né de très faible poids de naissance.

Stratégie de recherche

Nos recherches ont porté sur l'Oxford Database of Perinatal Trials, MEDLINE jusqu'en novembre 2006, le Cochrane Central Register of Controlled Trials Register (CENTRAL, la Cochrane Library, Issue 4, 2006) et Science Citation Index. Nous avons effectué une recherche manuelle dans les listes bibliographiques des essais pertinents, les numéros récents des revues de pédiatrie et de nutrition, les résumés et les actes en langue anglaise des conférences en rapport avec le sujet.

Critères de sélection

Ont été considérés pour l'analyse les essais comparatifs randomisés comparant les effets de la supplémentation en vitamine A avec les schémas thérapeutiques standard en vitamine A chez le nouveau-né dont le poids de naissance était égal ou inférieur à 1 500 g et qui indiquaient des résultats cliniques (mortalité, pneumopathie chronique ou dysplasie bronchopulmonaire, développement neurologique à long terme) et/ou les concentrations en vitamine A. Les essais comparant les schémas thérapeutiques de la vitamine A et présentant des résultats biochimiques (taux de rétinol à 28 jours) ont également été inclus.

Collecte et analyse des données

Les données relatives à la mortalité, au besoin de supplémentation en oxygène à l'âge d'un mois et de 36 semaines d'âge post-menstruel, à la rétinopathie du prématuré, aux infections nosocomiales, au suivi de 18 à 22 mois et aux taux de rétinol à 28 jours dans les essais comparant les schémas thérapeutiques ont été extraites indépendamment par les deux auteurs. L'analyse des données a été réalisée conformément aux normes du Cochrane Neonatal Review Group.

Principaux résultats

Huit essais comparant la supplémentation en vitamine A aux schémas thérapeutiques standard ont été identifiés, dont un comptait un échantillon beaucoup plus grand que les autres réunis. La méta-analyse suggère que la supplémentation en vitamine A a des effets bénéfiques en termes de réduction de la mortalité ou du besoin en oxygène à l'âge d'un mois (risque relatif (RR) typique = 0,93 [IC95 : 0,88-0,99], différence de risque (DR) = -0,05 [IC95 : -0,10 ; -0,01], nombre de sujets à traiter (NST) = 20 [10-100]) et du besoin en oxygène à 36 semaines d'âge post-menstruel (RR typique = 0,87 [IC95 : 0,77-0,98], DR = -0,08 [IC95 : -0,14 ; -0,01], NST = 13 [7-100]), ainsi que des tendances à la réduction du besoin en oxygène chez les survivants à l'âge d'un mois (RR typique = 0,93 [IC95 : 0,86-1,01]) et de la mortalité ou du besoin en oxygène à 36 mois d'âge post-menstruel (RR typique = 0,91 [IC95 : 0,82-1,00]). La méta-analyse des trois études incluant des données sur la rétinopathie du prématuré suggère une tendance à la réduction de l'incidence de cette affection chez les nouveau-n��s recevant une supplémentation en vitamine A. L'évaluation du développement neurologique de 85 % des nouveau-nés survivants inclus dans le plus grand essai n'a montré aucune différence de résultat entre le groupe ayant reçu la supplémentation et le groupe placebo entre 18 et 22 mois d'âge corrigé.

Conclusions des auteurs

L'administration de suppléments en vitamine A chez les nouveau-nés de très faible poids de naissance est associée à une réduction de la mortalité et du besoin en oxygène à l'âge d'un mois, ainsi que du besoin en oxygène chez les survivants à 36 semaines d'âge post-menstruel, ce dernier résultat se limitant aux nouveau-nés de poids de naissance inférieur à 1000g. La décision des cliniciens d'administrer des doses répétées de vitamine A par voie intramusculaire pour prévenir une pneumopathie chronique peut dépendre de l'incidence locale de ce résultat et de la valeur attachée à une réduction modeste de cette maladie, contrebalancée par le manque d'autres effets bénéfiques prouvés et par l'acceptabilité du traitement. Les informations disponibles relatives au développement neurologique à long terme ne fournissent aucune preuve d'effets bénéfiques ou nocifs de l'intervention. Les effets bénéfiques, en termes de niveau de vitamine A, d'innocuité et d'acceptabilité de l'administration de la vitamine A sous forme d'émulsion intraveineuse par rapport à des injections intramusculaires répétées devraient être évalués dans un prochain essai.

Partager