Efficacité et innocuité de l'accouchement par césarienne pour éviter la transmission mère-enfant du VIH-1

Analyse documentaire Cochrane par Read JS, Newell ML

Ce rapport doit être cité comme suit : Read JS, Newell ML. Efficacy and safety of cesarean delivery for prevention of mother-to-child transmission of HIV-1. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 4. Art. No.: CD005479. DOI: 10.1002/14651858.CD005479.

RÉSUMÉ

Titre

Efficacité et innocuité de l'accouchement par césarienne pour éviter la transmission mère-enfant du VIH-1

Contexte

La césarienne avant le travail ou avant la rupture des membranes (dite "césarienne élective") a été introduite en tant qu'intervention en prévention de la transmission mère-enfant (TME) du VIH-1. Le rôle du mode d'accouchement dans la prise en charge des femmes infectées par le VIH-1 doit être évalué à la lumière des risques et des effets bénéfiques, puisque les femmes enceintes infectées par le VIH-1 doivent être informées afin de prendre des décisions éclairées concernant la césarienne et d'autres options pour éviter la transmission de l'infection à leurs enfants.

Objectifs

Nos objectifs étaient d'évaluer l'efficacité (en prévention de la TME du VIH-1) et l'innocuité des césariennes électives chez les femmes infectées par le VIH-1.

Stratégie de recherche

Des recherches ont été entreprises en utilisant MEDLINE et d'autres bases de données électroniques. Des recherches manuelles ont été menées parmi les références des analyses et revues pertinentes, ainsi que parmi les résumés des conférences pertinentes. Des experts en ce domaine ont été contactés afin de localiser d'autres études. La stratégie de recherche était itérative.

Critères de sélection

Les essais comparatifs randomisés évaluant l'efficacité et l'innocuité des césariennes électives en prévention de la transmission mère-enfant du VIH-1 étaient inclus dans l'analyse, ainsi que des études observationnelles avec des données pertinentes.

Collecte et analyse des données

Les données selon le mode d'accouchement concernant le statut VIH-1 des nouveau-nés de mères infectées par le VIH-1 ont été extraites à partir des comptes rendus des études. De façon similaire, les données ont été extraites selon le mode d'accouchement concernant la morbidité post-partum (MPP) des femmes infectées par le VIH-1 (dont la morbidité mineure [ex : morbidité fébrile, infection du tractus urinaire] et majeure [ex: endométrite, thrombœmbolie]) et la morbidité infantile.

Principaux résultats

Un essai clinique randomisé sur l'efficacité de la césarienne élective en prévention de la transmission mère-enfant du VIH-1, a été identifié. Aucune donnée concernant la morbidité selon le mode d'accouchement de la mère infectée par le VIH-1 n'était disponible. Des données concernant la MPP selon le mode d'accouchement étaient disponibles à partir de cet essai clinique ainsi qu'à partir des études observationnelles. Parmi les femmes infectées par le VIH-1 ne prenant pas d'antirétroviraux (ARV) au cours de la grossesse ou prenant seulement de la zidovudine, la césarienne élective a prouvé son efficacité dans la prévention de la transmission mère-enfant du VIH-1. La morbidité post-partum est généralement plus élevée chez les femmes infectées par le VIH-1 et qui ont une césarienne comparé à l'accouchement par voie basse, le risque inhérent à la cesarienne élective étant intermédiaire entre celui de l'accouchement par voie basse et les césariennes non électives (dont les interventions en urgence). D'autres facteurs, associés au risque de morbidité post-partum chez les femmes infectées par le VIH-1, incluent le stade de l'infection à VIH-1 (une maladie plus avancée, manifestée par des taux plus faibles de CD4 et une charge virale plus élevée, étant associé à un risque plus élevée de MPP) et la comorbidité (ex: diabète).

Conclusions des auteurs

La césarienne élective est une intervention efficace en prévention de la TME chez les femmes infectées par le VIH-1 ne prenant pas d'ARV ou prenant seulement de la zidovudine. Le risque de MPP lié à la césarienne élective est plus élevé que celui associé à l'accouchement par voie basse, mais il est plus faible qu'avec la césarienne non élective. Parmi les femmes infectées par le VIH-1, un stade VIH-1 avancé de la mère et les pathologies concomitantes (ex : diabète) sont des facteurs de risque indépendants quant à la MPP. Le risque de TME du VIH-1 en fonction du mode d'accouchement chez les femmes infectées par le VIH-1 ayant une charge virale faible (faible car le VIH-1 de la femme n'est pas arrivé à un stade avancé ou parce que son VIH-1 est bien contrôlé avec des ARV) n'est pas clairement défini. Par conséquent, l'évaluation de l'efficacité de la césarienne élective en prévention de la TME du VIH-1 chez les femmes infectées par le VIH-1 ayant une charge virale indétectable [avec ou sans administration de traitement antirétroviral hautement actif (TARHA)] est l'un des axes à aborder dans une ou plusieurs études à grande échelle (études individuelles ou méta-analyse de données individuelles de patients combinant des données provenant de plus d'une étude)

Partager