Désinfection vaginale en prévention de la transmission mère-enfant de l'infection par le VIH

Analyse documentaire Cochrane par Wiysonge CS, Shey MS, Shang JD, Sterne JAC, Brocklehurst P

Ce rapport doit être cité comme suit : Wiysonge CS, Shey MS, Shang JD, Sterne JAC, Brocklehurst P. Vaginal disinfection for preventing mother-to-child transmission of HIV infection. Base de Données des Analyses Documentaires Systématiques Cochrane 2007, 4ème Édition. Art. No.: CD003651. DOI: 10.1002/14651858.CD003651.pub2.

RÉSUMÉ

Titre

Désinfection vaginale en prévention de la transmission mère-enfant de l'infection par le VIH

Contexte

La transmission mère-enfant (TME) de l'infection par le VIH est l'une des conséquences les plus tragiques de l'épidémie de VIH, particulièrement dans les pays ne disposant que de ressources limitées, et entraîne environ 650 000 nouvelles infections pédiatriques par le VIH dans le monde chaque année. L'épidémie pédiatrique du VIH menace d'amoindrir considérablement les programmes de survie de l'enfant mis en œuvre depuis déjà 10 ans.

Objectifs

Estimer l'effet de la désinfection vaginale sur le risque de TME du VIH et de mortalité et de morbidité infantiles et maternelles, ainsi que la tolérance à la désinfection vaginale chez la femme infectée par le VIH.

Stratégie de recherche

Notre analyse a porté sur le Cochrane Controlled Trials Register, le Cochrane Pregnancy and Childbirth Register, PubMed, EMBASE, AIDSLINE, LILACS, AIDSTRIALS et AIDSDRUGS, en utilisant les filtres méthodologiques normalisés pour identifier les essais. Nous avons également effectué des recherches sur les références des articles identifiés, des éditoriaux pertinents ; les opinions d'experts et courriers adressés aux éditeurs de revues, et les comptes rendus et actes des conférences sur ce thème. Nous avons également contacté des experts travaillant sur ce sujet et des entreprises pharmaceutiques. Aucune restriction de langue n'a été imposée.

Critères de sélection

Essais randomisés ou essais cliniques comparant la désinfection vaginale pendant le travail contre placebo ou absence de traitement, chez la femme enceinte présentant une infection par le VIH diagnostiquée. Les essais devaient inclure une estimation de l'effet de la désinfection vaginale sur la TME du VIH et ou la mortalité et morbidité infantiles et maternelles.

Collecte et analyse des données

Trois auteurs ont évalué indépendamment si les essais remplissaient les conditions d'inclusion et les critères de qualité et ont extrait les données. Une méta-analyse a été réalisée en utilisant la modification Yusuf-Peto de la méthode à effets fixes de Mantel-Haenszel.

Principaux résultats

Seuls deux essais portant sur 708 patientes ont rempli les critères d'inclusion. L'effet de la désinfection vaginale sur le risque de TME du VIH (OR 0,93, IC 95% 0,65-1,33), de décès néonatal (OR 1,38, IC 95% 0,30-6,33), et de décès après la période néonatale (OR 1,45, IC 95% 0,47-4,45) est incertain. Aucune preuve n'a été apportée de ce que la désinfection vaginale a augmenté les effets indésirables chez les mères (OR 1,15, IC 95% 0,41-3,22), et un essai a prouvé que les effets indésirables ont été réduits chez les nouveau-nés (OR 0,14, IC 95% 0,07-0,31).

Conclusions des auteurs

Actuellement, il n'existe pas de preuve d'un effet de la désinfection vaginale sur le risque de TME du VIH. Etant donné sa simplicité et son faible coût, un essai comparatif randomisé à grande échelle bien conçu et bien mené sera nécessaire pour évaluer la valeur ajoutée de la désinfection vaginale sur le risque de TME du VIH chez les femmes sous antirétroviraux.

Partager