Chirurgie en cas de néoplasie cervicale intraépithéliale

Analyse documentaire Cochrane par Martin-Hirsch PL, Paraskevaidis E, Kitchener H

Ce rapport doit être cité comme suit : Martin-Hirsch PL, Paraskevaidis E, Kitchener H. Surgery for cervical intraepithelial neoplasia. Base de Données des Analyses Documentaires Systématiques Cochrane 2007, 4ème Édition. Art. No.: CD001318. DOI: 10.1002/14651858.CD001318.

RÉSUMÉ

Titre

Chirurgie en cas de néoplasie cervicale intraépithéliale

Contexte

La néoplasie cervicale intraépithéliale est traitée par une exérèse locale ou des techniques de résection de plus faible morbidité. Le choix du traitement dépend de la gravité de la maladie.

Objectifs

L'objectif de la présente analyse était d'évaluer les effets de différentes possibilités de traitements chirurgicaux de la néoplasie cervicale intraépithéliale.

Stratégie de recherche

Notre analyse a porté sur le registre des essais du Cochrane Gynaecological Cancer Group et MEDLINE jusqu'en juillet 1997. Mise à jour : en juillet 2004, une recherche supplémentaire à été menée.

Critères de sélection

Essais randomisés et quasi-randomisés portant sur différentes possibilités de traitement chirurgical chez la femme présentant une néoplasie cervicale intraépithéliale.

Collecte et analyse des données

La qualité des essais a été évaluée et deux auteurs ont extrait les données indépendamment.

Principaux résultats

Vingt-huit essais ont été inclus. Sept techniques chirurgicales ont été analysées dans le cadre de différentes comparaisons. Aucune différence significative en termes d'éradication de la maladie n'a été montrée, sauf entre la résection au laser et à l'anse diathermique. Ces résultats étaient issus d'un essai dont la qualité de randomisation était douteuse. La résection de la zone de remaniement à l'anse diathermique de grande taille a semblé fournir les meilleurs fragments tissulaires pour l'analyse histologique avec la morbidité la plus faible. La morbidité était moindre qu'en cas de conisation au laser, même si les cinq essais n'ont pas tous fourni des données pour tous les résultats. Les données étaient insuffisantes pour évaluer son effet sur la morbidité, par rapport à une exérèse au laser.

Conclusions des auteurs

Les preuves suggèrent qu'aucune technique chirurgicale n'est clairement supérieure dans le traitement de la néoplasie cervicale intraépithéliale.

Partager