Dispositifs de prélèvement pour obtenir des échantillons cytologiques cervicaux

Analyse documentaire Cochrane par Martin-Hirsch P, Jarvis G, Kitchener H, Lilford R

Ce rapport doit être cité comme suit : Martin-Hirsch P, Jarvis G, Kitchener H, Lilford R. Collection devices for obtaining cervical cytology samples. Base de Données des Analyses Documentaires Systématiques Cochrane 2007, 4ème Édition. Art. No.: CD001036. DOI: 10.1002/14651858.CD001036.

RÉSUMÉ

Titre

Dispositifs de prélèvement pour obtenir des échantillons cytologiques cervicaux

Contexte

Les importantes fluctuations observées dans la détection d'une pathologie à partir des frottis cervicaux pourraient en partie être dues à des différences inhérentes aux dispositifs et aux techniques de prélèvement.

Objectifs

Déterminer si le modèle du dispositif de prélèvement pour frottis cervical influe sur le taux de frottis non satisfaisants et de détection d'une pathologie, et si la présence de cellules endocervicales dans le frottis a une incidence sur la détection d'une pathologie.

Stratégie de recherche

Notre analyse a porté sur le registre des essais du Cochrane Gynaecological Cancer Group et MEDLINE jusqu'en juillet 1997. Nous avons également effectué une recherche manuelle à partir de 16 revues.

Critères de sélection

Essais randomisés et quasi-randomisés et études comparatives non randomisées comparant plusieurs dispositifs de prélèvement pour frottis cervical chez la femme suivie dans le cadre d'un dépistage primaire, d'une colposcopie à la suite d'un frottis anormal ou d'une colposcopie après traitement.

Collecte et analyse des données

Deux auteurs ont extrait les données indépendamment. Nous avons évalué si les études remplissaient les critères de qualité.

Principaux résultats

Trente-six essais et six études observationnelles comparatives ont été inclus. La spatule d'Ayre s'est révélée être moins efficace par rapport aux spatules à extrémité allongée pour prélever des cellules endocervicales dans huit essais (OR = 2,25, IC95 : 2,06-2,44). L'utilisation d'une spatule avec une cytobrosse a été plus efficace que la spatule seule pour le prélèvement de cellules endocervicales (OR = 3,33, IC95 : 3,05-3,63) et le même effet a été observé pour des taux de frottis satisfaisants (OR = 1.51 IC95 : 1,19-1,92). Les spatules à extrémité allongée se sont également avérées supérieures dans la détection d'une dyscaryose dans sept essais (OR = 1,21 [IC95 : 1,10-1,33]). D'après deux essais et trois études observationnelles, les frottis contenant des cellules endocervicales étaient plus à même de détecter une dyscaryose, notamment en cas de pathologie sévère. La proportion de frottis contenant des cellules endocervicales augmentait avec la gravité de la maladie.

Conclusions des auteurs

Les spatules à extrémité allongée de différents modèles semblent être plus indiquées pour le prélèvement de cellules endocervicales que les spatules d'Ayre généralement utilisées. La combinaison Cytobrush® et spatule à extrémité allongée semble être la plus efficace. Le taux de détection de cellules endocervicales semble être un critère valable et pratique pour évaluer la capacité à détecter une dyscaryose et à obtenir des taux de frottis satisfaisants. Il sera nécessaire d'évaluer par une étude clinique la capacité de la combinaison spatule à extrémité allongée et Cytobrush® par rapport à celle de la spatule à extrémité allongée seule dans la détection des pathologies.

Partager