Stratégies pour améliorer l'adhésion et l'acceptabilité des méthodes hormonales de contraception

Dans cette analyse documentaire, les stratégies (assistance de routine, assistance répétée et structurée, ateliers de motivation en groupe, etc.) visant à améliorer l'adhésion et le taux de poursuite des traitements par contraceptifs hormonaux se sont avérées inefficaces.

Commentaire de la BSG par Goonewardene M

1. RÉSUMÉ DES PREUVES

Six essais comparatifs randomisés ont été passés en revue, et tous, sans exception, présentaient des problèmes d'ordre méthodologique (1). Des limitations significatives ont été relevées dans cinq études, telles que la petite taille de l'échantillon ou un taux élevé de perdues de vue lors du suivi.

L'étude dans laquelle le taux de perdues de vue lors du suivi était le plus faible (2) a mis en évidence que le risque d'abandonner la méthode contraceptive par acétate de médroxyprogestérone dépôt (DMPA) à 12 mois était plus faible chez les femmes ayant reçu un conseil structuré et répété que chez les femmes ayant reçu un conseil de routine (odds ratio (OR) = 0,27 [intervalle de confiance à 95 % (IC95) : 0,16-0,44]), et que les premières étaient également moins enclines à interrompre le traitement en raison de troubles menstruels (OR = 0,20 [IC95 : 0,11-0,37]).

Une autre étude (3) n'a relevé aucun effet bénéfique des rappels adressés par courrier ou des appels téléphoniques par rapport à la carte classique de rendez-vous dans l'amélioration du respect du moment prévu pour l'injection de DMPA et son taux de poursuite à 12 mois. Il convient toutefois de noter le taux de perdues de vue lors du suivi, compris entre 34 et 38 %.

Une troisième étude (4) a montré qu'en cas d'atelier de motivation en groupes animés par des infirmières spécifiquement formées, les femmes avaient moins de chances d'abandonner leur contraceptif du fait d'une insatisfaction par rapport à la méthode sélectionnée (OR = 0,61 [IC95 : 0,38-0,98]). Cependant, les méthodes incluses dans cet essai étaient hormonales et non hormonales.

Il apparaît que la recherche menée a été complète, et les études admissibles ont été sélectionnées et passées en revue. Toutefois, le nombre d'études était faible et leur qualité n'était pas optimale. En outre, les méthodes de contraception utilisées par les femmes et le type d'intervention variant d'une étude à l'autre, aucune méta-analyse n'a pu être réalisée. Par conséquent, cette analyse n'a pas pu montrer d'effet bénéfique définitif de certaines stratégies visant à améliorer l'adhésion et la poursuite du traitement par contraceptifs hormonaux.

2. PERTINENCE DANS LES MILIEUX DÉFAVORISÉS

2.1. Étendue du problème

Les contraceptifs hormonaux sont très efficaces et les contraceptifs injectables comme le DMPA sont très en vogue dans les pays en voie de développement. Leur efficacité réelle est toutefois bien inférieure en raison de la faible adhésion au schéma thérapeutique et des taux élevés d'abandon, principalement dus aux effets indésirables. Jusqu'à 47 % des femmes oublient leur pilule contraceptive orale combinée (COC) une fois ou plus, et elles sont jusqu'à 22 % à l'oublier deux fois ou plus ; par ailleurs, jusqu'à 22 % des femmes interrompent le traitement par DMPA à 12 mois. (5, 6)

La faible efficacité réelle peut entraîner des grossesses non désirées, susceptibles de conduire à des avortements à risque, notamment dans les milieux défavorisés. Jusqu'à 75 % des femmes ayant un avortement provoqué y ont recours comme méthode de planification familiale (7). On estime à 19 millions le nombre d'avortements à risque réalisés chaque année dans le monde, et près de 70 000 femmes en meurent. La majorité de ces décès surviennent dans les milieux défavorisés des pays en voie de développement (8). L'amélioration de l'adhésion et de la poursuite à long terme des méthodes hormonales de contraception revêt une importance majeure en termes de santé publique.

2.2. Applicabilité des résultats

L'efficacité de la motivation et du renforcement des connaissances par le biais d'interventions répétées pour améliorer les connaissances et l'attitude des patientes concernant la méthode contraceptive est connue. Les deux études ayant montré une amélioration suite à l'adoption de stratégies de motivation et d'assistance structurées et répétées avant et après le traitement, notamment axées sur les effets indésirables potentiels, ont été menées dans des milieux relativement défavorisés, par rapport aux quatre autres études. Par conséquent, ces stratégies pourraient être adoptées dans les milieux défavorisés, ce qui pourrait entraîner une amélioration de l'adhésion au traitement par contraceptifs hormonaux et des taux de poursuite de ce dernier.

2.3. Mise en œuvre de l'intervention

Les interventions de motivation et l'assistance intensive répétée pourraient être facilement mises en œuvre en programmant les visites de suivi afin qu'elles coïncident avec les injections de DMPA tous les trois mois. Il serait peut être possible de prescrire trois plaquettes de COC en une fois de façon à permettre l'adoption d'une même stratégie. Le prestataire devrait recevoir une formation adaptée à la motivation et au conseil des femmes. Des brochures informatives pourraient être distribuées aux femmes en complément de l'assistance dont elles bénéficient. En outre, les assistants médicaux et même les infirmiers et les agents de santé familiaux devraient être formés dans ce but ; et ces interventions pourraient être mises en œuvre dans les milieux défavorisés.

3. RECHERCHE

L'hypothèse selon laquelle la motivation de la patiente et le renforcement des interactions entre la patiente et le prestataire par le biais d'une assistance intensive répétée permettraient d'améliorer l'adhésion et le taux de poursuite des traitements par contraceptifs hormonaux doit être confirmée. De plus amples recherches axées sur des essais comparatifs randomisés multicentriques, de bonne qualité méthodologique, visant à vérifier cette hypothèse et à identifier des stratégies d'interventions efficaces, sont nécessaires. Une des difficultés inhérentes à la conception et à la réalisation de ces études sera d'empêcher les interactions entre les femmes ayant bénéficié de l'intervention et celles ayant reçu l'intervention de routine (c'est-à-dire une contamination).

Références

  • Halpern V, Grimes DA, Lopez L, Gallo MF. Strategies to improve adherence and acceptability of hormonal methods for contraception. The Cochrane Database of Systematic Reviews;Issue 1, 2006.
  • Canto De Cetina TE, Canto P, Luna MO. Effect of counselling to improve compliance in Mexican women receiving depot-medroxyprogesterone acetate. Contraception 2001;63:143-146.
  • Keder LM, Rulin MC, Gruss J. Compliance with depot- medroxyprogesterone acetate: a randomized controlled trial of intensive reminders. American Journal of Obstetrics & Gynaecology 1998;179:283-585.
  • Andolsek L, Pretnar A. Influence of counselling in postabortal contraception. Presented at Reproductive Health Care International Symposium;1982 Oct 10 -15; Maui, Hawaii.
  • Rosenberg MJ, Waugh MS. Compliance counselling and satisfaction with oral contraceptives: a prospective evaluation. Family Planning Perspectives 1998;30:89-92.
  • Lei ZW, Wu SC, Garceau RJ, Jiang S. Yang QZ, Wang WL et al. Effects of pretreatment counselling on discontinuation rates in Chinese women given depo-medroxyprogesterone acetate for contraception. Contraception 1996;53:357-361.
  • Perera DC , Rajapaksa LC. A community based study on social demographic characteristics of women reporting an induced abortion. Ceylon Journal of Medical Science 1991;34(2):63-74.
  • Unsafe abortion: global and regional estimates of the incidence of unsafe abortion and associated mortality in 2000. Fourth edition. Geneva: World Health Organization; 2004.

Ce document doit être cité comme suit : Goonewardene M. Stratégies pour améliorer l'adhésion et l'acceptabilité des méthodes hormonales de contraception : Commentaire de la BSG (dernière révision : 15 décembre 2006). Bibliothèque de Santé Génésique de l'OMS; Genève : Organisation mondiale de la Santé.

Partager

À propos de l'auteur