Effets des leaders d'opinion locaux sur les pratiques professionnelles et les résultats cliniques

Les leaders d'opinion peuvent promouvoir efficacement l'adoption de pratiques fondées sur les preuves. La sélection des leaders d'opinion pour la promotion de soins fondés sur les preuves n'implique pas l'utilisation d'une technologie ou de processus sophistiqués, et cette intervention devrait pouvoir être mise en œuvre dans tous les milieux, même les plus défavorisés.

Commentaire de la BSG par Althabe F

1. RÉSUMÉ DES PREUVES

Tout d'abord, les lecteurs ne doivent pas oublier l'existence de plusieurs différences majeures entre cette analyse documentaire (1) et d'autres analyses Cochrane incluses dans la BSG :

  • Les sujets (participants) de l'intervention étudiée dans cette analyse sont des professionnels de santé et non des patients.
  • Les principales mesures de résultats sont l'utilisation de pratiques de soins spécifiques par les professionnels de santé participants dans des populations de patients cibles.
  • L'effet de l'intervention est exprimé comme la différence absolue entre les groupes d'intervention et témoins en termes de taux de non-respect des meilleures pratiques. Aucune représentation graphique de méta-analyse (forest plot) n'est présentée.
  • Les interventions évaluées dans l'analyse documentaire couvrent des domaines autres que la santé génésique.

Cette analyse évalue l'efficacité du recours aux leaders d'opinion pour promouvoir les soins de santé fondés sur les preuves afin de changer le comportement de ceux que ces leaders encouragent à recourir aux pratiques recommandées, basées sur les évidences.

Douze études ont été incluses. Quatre d'entre elles visaient à promouvoir certaines pratiques en matière de santé génésique : ces essais portaient sur le travail chez la femme présentant des antécédents de césarienne, le soutien psychosocial chez la femme pendant le travail, l'administration prénatale de corticostéroïdes chez la femme présentant un risque d'accouchement prématuré et l'allaitement maternel. Neuf essais ont été menés aux États-Unis, deux au Canada et un en Chine (dans la Région administrative spéciale de Hong Kong). Huit essais ont été réalisés dans des hôpitaux tandis que quatre autres évaluaient des interventions en consultation externe.

Dix essais ont utilisé une méthode sociométrique pour sélectionner les leaders d'opinion. Cette méthode consiste en un processus de nomination par les pairs dans le cadre duquel il est demandé aux professionnels de santé de compléter un questionnaire auto-administré afin d'identifier les collègues « influents sur le plan éducatif ». La plupart des essais ont utilisé une version d'un questionnaire développé par Hiss et collègues (2), dans laquelle les personnes interrogées devaient juger leurs pairs en fonction de leur influence éducative, de leurs connaissances et de leurs qualités humaines. La qualité des essais inclus a été jugée faible à modérée par les auteurs de l'analyse.

Les méthodes de recherche utilisées pour identifier les essais admissibles étaient appropriées. Les résultats de l'analyse sont relativement simples à comprendre. Elle n'utilise pas de méta-analyse et l'effet combiné correspond à la médiane des effets des essais individuels.

Des analyses de sous-groupes ont été effectuées en fonction de la méthode de sélection des leaders d'opinion employée dans l'essai et de la façon dont ces leaders d'opinion ont été utilisés pour promouvoir les pratiques fondées sur les preuves. Aucune analyse de sous-groupes n'a été réalisée en fonction du milieu (hôpital ou centre de soins ; pays développés ou en voie de développement) ou du domaine de spécialité.

L'analyse montre que le recours aux leaders d'opinion peut promouvoir efficacement l'adoption de pratiques fondées sur les preuves, en diminuant le taux absolu de non respect de ces pratiques d'environ 10 %.

2. PERTINENCE DANS LES MILIEUX DÉFAVORISÉS

2.1. Étendue du problème

La mise en œuvre efficace de pratiques de soins fondées sur les preuves reste un défi majeur dans les pays en voie de développement, où les implications en matière de santé publique de l'utilisation des meilleures pratiques de soins pour la mère et le nouveau-né sont énormes (3). La connaissance des stratégies fondées sur les preuves afin de mettre en œuvre efficacement les pratiques bénéfiques est par conséquent cruciale.

2.2. Applicabilité des résultats

Bien que cette stratégie ait été évaluée principalement dans des pays développés, rien ne permet de penser que des résultats similaires ne puissent pas être obtenus dans des pays en voie de développement où les leaders d'opinion sont également très influents lorsqu'il s'agit de faire changer les comportements. Néanmoins, les auteurs de l'analyse insistent sur la difficulté de généraliser les résultats de ce type d'études. L'amplitude de l'effet était variable dans les études incluses. Les auteurs de l'analyse suggèrent que ces variations pourraient être dues à des différences concernant les résultats, la mesure de ceux-ci, le type de cliniciens et la situation clinique étudiée.

2.3. Mise en œuvre de l'intervention

Il convient de souligner que la stratégie a été évaluée, et est principalement applicable dans les établissements de soins situés en zone urbaine. Pour être efficace, l'intervention nécessite une « équipe » de professionnels de santé. Dans les milieux ruraux où les prestataires de soins travaillent de façon relativement isolée, cette intervention ne serait pas facilement applicable.

En revanche, la sélection des leaders d'opinion pour la promotion de soins fondés sur les preuves n'implique pas l'utilisation d'une technologie ou de processus sophistiqués, et cette intervention devrait pouvoir être mise en œuvre dans tous les milieux, même les plus défavorisés. Ceci dit, les méthodes employées par les leaders d'opinion pour promouvoir les soins fondés sur les preuves (cours magistraux, ateliers, rappels, etc.) pourraient être différentes en fonction des ressources disponibles dans chaque milieu.

3. RECHERCHE

L'analyse documentaire comprend une analyse de sous-groupes en fonction des méthodes utilisées pour sélectionner les leaders d'opinion et pour promouvoir les pratiques fondées sur les preuves. Les résultats obtenus à l'heure actuelle restent toutefois non concluants et de plus amples études sont nécessaires.

Aucune analyse de sous-groupes n'a été effectuée en fonction du contexte (état de développement, hôpital ou centre de soins) ou du domaine de spécialité. Il convient de préciser qu'aucun essai publié ne porte sur l'utilisation de cette stratégie dans les pays en voie de développement ni dans le domaine de la santé génésique (4).

Sources de soutien : Instituto de Efectividad Clinica y Sanitaria (IECS), Buenos Aires, Argentine. National Institute for Child Health and Human Development (NICHD), subvention 2U01HD040477-06, Bethesda, Maryland, États-Unis.

Références

  • Doumit G, Gattellari M, Grimshaw J, O'Brien MA. Local opinion leaders: effects on professional practice and health care outcomes. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007; Issue 1. Art. No.: CD000125; DOI: 10.1002/14651858.CD000125.pub3.
  • Hiss RG, MacDonald R, Wayne K, Davis, Identification of Physician Educational Influences in Small community hospital. In: Proceedings of the 17th Annual Conference Research in Medical Education, 1978; 283–288
  • Jones G, Steketee RW, Black RE, Bhutta ZA, Morris SS, and the Bellagio Child Survival Study Group. How many child deaths can we prevent this year? Child survival II. Lancet 2003;362:65-71.
  • Althabe F, Buekens P, Bergel E, Belizan JM, Kropp N, Wright L, et al., for the Guidelines Trial Group. A cluster randomized controlled trial of a behavioural intervention to facilitate the development and implementation of clinical practice guidelines in Latin American maternity hospitals: the Guidelines Trial: Study protocol [ISRCTN82417627]. BMC Women's Health 2005;5:4.

Ce document doit être cité comme suit : Althabe F. Commentaire de la BSG (dernière mise à jour : 20 août 2007) Bibliothèque de Santé Génésique de l'OMS ; Genève : Organisation mondiale de la Santé.

Partager