Réunions et ateliers de formation continue: effets sur les pratiques professionnelles et les résultats en matière de soins de santé

Les réunions de formation peuvent, à elles seules ou comme composante d'interventions à multiples facettes, entraîner une augmentation légère à modérée de l'adoption des comportements professionnels souhaités. Étant donné le peu d'études sur ce sujet dans les pays à faibles et moyens revenus, il est difficile d'interpréter la signification des résultats de cette analyse documentaire pour les milieux défavorisés.

Commentaire de la BSG par Smith H, Brown H, Khanna J

1. INTRODUCTION

Il est largement admis que la formation médicale continue (FMC) est essentielle pour permettre aux professionnels de santé de continuer à acquérir des connaissances nouvelles et des compétences médicales supplémentaires après leur formation officielle. Dans de nombreux pays, la FMC est même devenue obligatoire pour les professionnels de santé en activité.

Un certain nombre de méthodes de formation médicale continue sont utilisées à l'heure actuelle dans différents milieux, notamment les réunions, les cours, les ateliers, les séances de bibliographie («journal-clubs»), les congrès scientifiques et les conférences d'enseignements, ainsi que l'auto-apprentissage sur support papier ou en ligne (1). Les réunions et les ateliers de formation étant les méthodes de FMC les plus couramment utilisées, la présente analyse (2) cherchait à évaluer les effets bénéfiques des réunions et des ateliers de formation sur l'adoption de nouveaux comportements en matière de pratiques et sur les résultats en matière de soins de santé pour les patients.

2. MÉTHODES DE L'ANALYSE

Les auteurs de l'analyse documentaire ont souhaité inclure des essais comparatifs randomisés portant sur des professionnels de santé qualifiés ou des professionnels en cours de formation de troisième cycle en prestation de soins. Les études évaluant les conférences, les cours magistraux, les ateliers, les séminaires, les symposiums et les stages de formation ont été incluses. Les résultats principaux étaient les comportements des professionnels de santé en matière de pratiques, les résultats relatifs aux patients en matière de soins et l'évaluation subjective de la part des patients de la performance des professionnels en matière de soins de santé. Les méthodes employées par les auteurs de l'analyse pour la recherche documentaire visant à identifier les études sont conformes aux normes Cochrane et semblent être complètes. La dernière recherche a été effectuée en février 2009.

L'analyse des titres des études extraites et l'application des critères d'inclusion ont toutes deux été effectuées indépendamment par chaque auteur. Sur la base des critères développés par le Cochrane Effective Practice and Organisation of Care Group (EPOC), deux auteurs ont évalué indépendamment le risque de biais dans toutes les études, risque qualifié de faible, modéré ou élevé. Deux des auteurs ont extrait indépendamment les données de toutes les études en utilisant la liste de contrôle pour la collecte des données mise au point par l'EPOC.

La section «méthodes de l'analyse» est détaillée et difficile à suivre. Des facteurs pouvant expliquer les effets des réunions et des ateliers de formation ont été classés subjectivement en différentes catégories par les auteurs. Ces derniers ont utilisé ces catégories dans les analyses en vue d'évaluer les variations d'effets. Par exemple, une catégorie subjective était le sérieux (ou l'importance) d'un résultat. Cette importance a été indépendamment et subjectivement caractérisée par deux des auteurs comme élevée, modérée ou faible.

Le tableau récapitulatif des résultats présente clairement les résultats de la comparaison principale et les auteurs utilisent une boîte à moustache pour illustrer les différences de risques corrigées par type de réunion de formation. Les biais de publication sont étudiés à l'aide d'un graphique en entonnoir, mais cela n'est pas clairement précisé. Les effets des interventions sont présentés logiquement dans le texte par comparaison et sont organisés en sous-groupes en fonction du risque de biais identifié dans les études.

3. RÉSULTATS DE L'ANALYSE

La présente analyse documentaire est une mise à jour substantielle de l'analyse initiale de 2001. Cette mise à jour inclut quarante-neuf études supplémentaires, amenant le nombre total d'études incluses à 81. Le nombre total de professionnels impliqués dans les 81 essais était de plus de 11 000. Soixante-dix-sept références sont encore en attente de classification.

Sur les 81 études, 70 ont été menées dans des pays à revenus élevés. La plupart ont été réalisées en cabinet de médecin généraliste (43 études). Les autres ont été menées en milieu hospitalier (17 études), au sein de la communauté (16 études), ou dans d'autres milieux (5 études). Les professionnels de santé étaient le plus souvent des médecins. Les réunions de formation étudiées dans les essais portaient sur différents comportements des prestataires, notamment en matière de soins préventifs, de prescription de traitements et d'examens et de prise en charge générale de tout un éventail de problèmes. Trente-deux essais au total portaient sur les interventions à multiples facettes, pour lesquelles les interventions associées étaient habituellement des interventions sur les rappels de connaissance (5 études), sur l'éducation des patients (5 études), sur les services de soutien (5 études), sur les retours d'informations (10 études) et sur les visites médicales académiques (5 études). Les réunions de formation étaient généralement interactives ou didactiques, ou associaient ces deux formats. Les auteurs ont estimé que 17 études présentaient un risque de biais faible, 44 un risque modéré et 20 un risque élevé.

Dans les essais portant sur une intervention à multiples facettes qui incluait, entre autres, une réunion de formation, les professionnels de santé dans le groupe de l'intervention étaient plus susceptibles de respecter la pratique souhaitée que ceux du groupe n'ayant pas bénéficié de l'intervention (différence de risque médiane ajustée: 6%, [écart interquartile: 1,8–15,9%]; pour 30 essais). Dans les essais portant sur une intervention consistant uniquement en une réunion de formation, le respect de la pratique souhaitée connaissait une augmentation similaire (différence de risque médiane ajustée: 6%, [écart interquartile: 2,9–15,3%]; pour 19 essais). Les patients étaient également plus susceptibles d'atteindre les objectifs thérapeutiques avec les professionnels de santé du groupe ayant bénéficié d'une intervention à multiples facettes qui incluait une composante de réunions de formation que les patients traités par ceux qui n'avaient pas bénéficié de l'intervention (différence de risque médiane ajustée: 3%, [écart interquartile: 0,1–4%]; pour 5 essais). Les essais dans lesquels l'intervention consistait en des réunions de formation uniquement révélaient des effets bénéfiques similaires pour les patients (amélioration médiane: 3%, [écart interquartile: −0,9–4%]; pour 3 essais). Plus les professionnels de santé participaient aux réunions de formations, plus ils devenaient susceptibles d'adopter les comportements souhaités (p<0,01, analyse de méta-régression univariée). Par ailleurs, les réunions associant des approches interactives et didactiques étaient plus efficaces pour aider les professionnels de santé à changer de comportement que celles purement didactiques ou interactives. Toutefois, bien que l'efficacité des réunions de formation augmentait pour les résultats importants (différence de risque ajustée: 7,1%), ces réunions semblaient moins efficaces pour aider les professionnels de santé à adopter des comportements complexes (différence de risque ajustée: -0,3%).

4. DISCUSSION

4.1 Applicabilité des résultats

Les réunions de formation peuvent, à elles seules ou comme composante d'interventions à multiples facettes, entraîner une augmentation légère à modérée de l'adoption des comportements professionnels souhaités. Ces mêmes interventions permettent des améliorations plus légères en ce qui concerne les résultats concernant les patients. D'autres types d'interventions favorisant la formation médicale continue, comme l'audit et le retour d'information, ou les visites médicales académiques, ont un effet similaire sur les pratiques professionnelles.

Dans l'ensemble, les études sur ce sujet étaient peu nombreuses pour les pays à faibles et moyens revenus (sur les 81 études incluses dans l'analyse documentaire, seules 11 avaient été menées dans des pays en voie de développement). Il est donc difficile d'étendre les résultats de cette analyse documentaire (et des autres analyses systématiques ayant évalué les effets des interventions destinées à changer les pratiques professionnelles) aux milieux défavorisés. Les ressources financières et humaines permettant de financer et d'organiser des réunions de formation dans le cadre de la formation médicale continue font généralement défaut dans les milieux défavorisés. En outre, s'il existe une très forte demande en matière de soins, il y a un manque criant de personnel, ce qui signifie que les professionnels de santé trouvent difficilement le temps de suivre des activités de formation. Ce manque de personnel signifie également que la rotation des effectifs est importante, que le moral du personnel est bas et que toute intervention visant à changer les pratiques cliniques est difficile à maintenir sans un apport extérieur continu (3). En particulier, les interventions mises en œuvre dans les pays à faibles revenus et provenant de pays à revenus élevés n'ont souvent un impact durable que lorsqu'un financement international est disponible. Par conséquent, des interventions comme la Better Births Initiative [Initiative pour de meilleures naissances] tentent de rechercher des financements auprès de sources locales (4).

4.2 Mise en œuvre de l'intervention

Cette analyse conclut que l'efficacité des réunions de formation peut être renforcée par l'association d'approches interactives et didactiques et par l'utilisation de stratégies visant à accroître la participation à ces réunions. Ainsi, dans tous les milieux, tous les efforts possibles doivent être mis en œuvre afin d'intégrer des approches de formation interactives dans les formats didactiques standard. Dans les milieux défavorisés, les services de santé devraient trouver les moyens de permettre au personnel débordé de participer à des réunions de formation médicale continue sans alourdir sa charge de travail.

L'intégration d'approches interactives aux réunions de formation devra s'accompagner d'une amélioration des compétences des intervenants, notamment en communication. Chaque fois que possible, les intervenants qualifiés devraient avoir l'opportunité de développer leurs compétences de prise de parole et de communication en public.

4.3 Implications pour la recherche

De plus amples recherches de bonne qualité sont nécessaires dans les milieux à faibles et moyens revenus afin de déterminer la pertinence et l'applicabilité des réunions de formation interactives dans le cadre de la FMC. Bien que des recherches pertinentes aient été menées dans ces milieux, les études disponibles étaient de faible qualité et n'excluaient pas la possibilité de biais (5). De plus amples recherches sont nécessaires sur les moyens d'influencer les pratiques professionnelles et les résultats auprès des patients dans le secteur privé, en particulier dans les pays en voie de développement. Il conviendrait également d'analyser les effets de l'attribution de points de FMC afin d'en déterminer l'influence sur les taux de participation, aussi bien dans les pays développés que dans les pays en voie de développement. Dans les pays en voie de développement en particulier, des preuves anecdotiques montrent que la proposition de rafraîchissements peut entraîner l'augmentation du taux de participation, mais cela mérite d'être évalué dans le cadre d'une recherche rigoureusement conçue.

Outre les résultats principaux (l'effet sur les pratiques professionnelles et les résultats relatifs aux patients), les futures recherches devraient inclure des évaluations économiques, la pérennité des résultats principaux et une recherche qualitative rigoureuse. Les études observationnelles et qualitatives peuvent aider à définir le contexte dans lequel l'intervention est menée et les interactions sociales et de processus qu'elle implique. Cela permettra de mieux comprendre les facteurs de réussite essentiels qui entrent dans les processus de changement des comportements, d'une part, et de définir les éléments déterminants d'un changement efficace, d'autre part (6, 7).

Références

  • Peck C, McCall M, McLaren B, Rotem T. Continuing medical education and continuing professional development: international comparisons. British Medical Journal 2000;320:432-435.
  • Forsetlund L, Bjørndal A, Rashidian A, Jamtvedt G, O'Brien MA, Wolf F, Davis D, Odgaard-Jensen J, Oxman AD. Continuing education meetings and workshops: effects on professional practice and health care outcomes. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009;Issue 2. Art. No.: CD003030; DOI: 10.1002/14651858.CD003030.pub2.
  • Brown H, Hofmeyr JG, Nikodem CV, Smith HJ, Garner P Promoting childbirth companions in South Africa: a randomised pilot study. BioMed Central Medicine 2007;5:7 (DOI:10.1186/1741-7015-5-7
  • Smith H, Brown H, Hofmeyr GJ, Garner P. Evidence-based obstetric care in South Africa — influencing practice through the ‘Better Births Initiative'. South African Medical Journal 2004;94: 117-120.
  • Siddiqi K, Newell J, Robinson M. Getting evidence into practice: what works in developing countries? International Journals for Quality in Health Care 2005;17:447-453.
  • Grol R, Grimshaw J. From best evidence to best practice: effective implementation of change in patients' care. The Lancet 2003;362:1225-1230.
  • Grol R, Baker R, Moss F. Quality improvement research: understanding the science of change in health care [editorial]. Quality and Safety in Health Care 2002;11:110-111.

Ce document doit être cité comme suit: Smith H, Brown H, Khanna J. Réunions et ateliers de formation continue: effets sur les pratiques professionnelles et les résultats en matière de soins de santé: Commentaire de la BSG (dernière mise à jour: 1er octobre 2009). Bibliothèque de Santé Génésique de l'OMS; Genève: Organisation mondiale de la Santé.

Partager

Documents en rapport

À propos de l'auteur