Document complet  |  Dérouler chapitre  |  Etendre sommaire  |  Version HTML imprimable
Stratégie de l'OMS pour la médecine traditionnelle pour 2002-2005
(2002; 74 pages) [English] [Spanish] Voir le document au format PDF
Abrégé
Une stratégie pour la médecine traditionnelle est pertinente : La médecine traditionnelle continue de jouer un rôle important au niveau des soins de santé. Dans de nombreuses parties du monde, elle est préférée à toute autre forme de soins de santé. Ailleurs, l’usage des médicaments à base de plantes et des thérapies dites complémentaires et alternatives connaît une croissance spectaculaire. Il n’existe pas de déterminant particulier de popularité mais l’acceptabilité des pratiques traditionnelles ainsi que les perceptions d’abordabilité, d’innocuité et d’efficacité et la remise en question des pratiques allopathiques ont toutes un rôle à jouer. Étant donné ce vaste attrait, le manque général de recherche sur l’innocuité et l’efficacité des médecines traditionnelles est un sujet de grande inquiétude. Une stratégie pour la médecine traditionnelle est requise de toute urgence : Les organes internationaux, nationaux et non gouvernementaux continuent de s’efforcer à assurer que des traitements sans danger, efficaces et abordables pour un vaste éventail de maladies soient disponibles dans les régions où ils sont le plus nécessaires. L’OMS estime, cependant, qu’un tiers de la population mondiale manque encore d’accès régulier aux médicaments essentiels ; ce chiffre s’élevant à 50 % dans les parties les plus pauvres d’Afrique et d’Asie. Heureusement, dans de nombreux pays en voie de développement, la médecine traditionnelle offre une source importante et accessible de soins de santé. L’usage de la médecine traditionnelle au niveau des soins de santé primaires, cependant, et plus particulièrement dans le traitement de maladies mortelles, est une cause d’inquiétude. Une base factuelle en appui de son usage efficace et sans danger reste à développer. Une stratégie pour la médecine traditionnelle a été développée : En réponse à ces défis, l’OMS a développé une stratégie pour la médecine traditionnelle visant à permettre à cette forme de soins de santé de mieux contribuer à la sécurité sanitaire. Elle se concentre sur un travail avec ses États membres pour définir le rôle de la médecine traditionnelle dans les stratégies nationales relatives aux soins de santé, apportant son appui au développement de recherches cliniques sur l’innocuité et l’efficacité des médecines traditionnelles et en préconisant un usage rationnel de la médecine traditionnelle.
Table des matières
Afficher le documentRemerciements
Afficher le documentAcronymes, abréviations & régions de l’OMS
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPoints clés: Stratégie de l’OMS pour la médecine traditionnelle pour 2002 - 2005
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuChapitre 1. Examen global
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuChapitre 2. Défis
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuChapitre 3. Le rôle actuel de l’OMS
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuChapitre 4. Ressources internationales et nationales pour la médecine traditionnelle
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuChapitre 5. Stratégie et plan d’action pour 2000 - 2005
Afficher le documentAnnexe 1: Liste des Centres collaborateurs de l’OMS pour la médecine traditionnelle
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAnnexe 2: Sélection de publications et documents de l’OMS sur la médecine traditionnelle
Afficher le documentRéférences
Afficher le documentContacts dans le domaine des politiques de médicaments essentiels
Afficher le documentCouverture arrière
 

Stratégie de l'OMS pour la médecine traditionnelle pour 2002-2005

WHO/EDM/TRM/2002.1
Original: anglais
Diffusion: générale


© Organisation mondiale de la Santé
Genève
2002

Ce document n’est pas une publication officielle de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et tous les droits y afférents sont réservés par l’Organisation. S’il peut être commenté, résumé, reproduit ou traduit, partiellement ou en totalité, il ne saurait cependant l’être pour la vente ou à des fins commerciales.

Les opinions exprimées dans ces documents par des auteurs nommément cités n’engagent que lesdits auteurs.

Les frontières et les noms qui figurent sur les cartes contenues dans ce document et les désignations qui y sont utilisées n’impliquent de la part de l’Organisation mondiale de la Santé aucune prise de position quant au statut juridique de tel ou tel pays, territoire, ville ou zone ou de ses autorités, ni quant au tracé des frontières. Les lignes en pointillé représentent les frontières sur lesquelles un accord complet peut encore ne pas exister.

Maquette & mise en page par Renata Kerr Design

Ce document constitue la première stratégie de l’OMS pour la médecine traditionnelle. Il a été rédigé suite à un travail complet de consultation. Néanmoins, étant donné la diversité régionale de l’usage et du rôle de la médecine traditionnelle et des médecines complémentaires et parallèles, des modifications pourront éventuellement être nécessaires pour tenir compte de variations régionales. Il convient en outre de noter que les difficultés rencontrées au niveau de la définition d’une terminologie précise pour décrire les thérapies et produits relatifs à ces médecines persistent. La validité des données s’y rapportant est, par ailleurs, fréquemment problématique. Les méthodologies utilisées pour la collecte des données ne sont pas souvent comparables et la détermination des paramètres manque de clarté. L’équipe Médecine Traditionnelle de l’OMS souhaite, en conséquence, recevoir tous commentaires éventuels des lecteurs concernant les données incluses dans cette stratégie. Merci de les adresser à: Dr Xiaorui Zhang, Coordinateur d’équipe suppléant, Médecine traditionnelle, Département Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques, Organisation mondiale de la Santé, Avenue Appia 20, 1211 Genève 27, Suisse ou par e-mail à: zhangx@who.int.

 

vers la section suivante
 
 
Le Portail d'information - Médicaments essentiels et produits de santé a été conçu et est maintenu par l'ONG Human Info. Dernière mise à jour: le 10 juillet 2017