Fiches modèles OMS d'information a l'usage des prescripteurs: Médicaments utilisés en parasitologie - Deuxième edition
(1997; 160 pages) [English] [Spanish] Voir le document au format PDF
Table des matières
Afficher le documentPréface
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuProtozoaires
Fermer ce répertoireHelminthes
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuCestodoses (téniases)
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuNématodoses intestinales
Afficher le documentNématodoses tissulaires
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuLoase
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuFilariose lymphatique
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuOnchocercose
Fermer ce répertoireSchistosomiase
Afficher le documentPraziquantel
Afficher le documentMétrifonate
Afficher le documentOxamniquine
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDistomatoses intestinale, hépatique et pulmonaire
Afficher le documentChoix de publications de l’OMS autour du même thème
Afficher le documentCouverture arrière
 

Praziquantel

Groupe: anthelminthique

Comprimé à 600 mg

Généralités

De structure différente de celle des autres anthelminthiques, le praziquantel est très actif sur de fort nombreux trématodes, dont toutes les espèces de schistosome pathogènes pour l’homme.

Il est bien résorbé par voie orale; l’effet de premier passage assure la métabolisation de 80% de la dose administrée qui est excrétée dans les urines, sous forme de métabolites, au cours des 24 heures suivantes. En revanche, les schistosomes ne métabolisent pas le praziquantel. Dès qu’ils sont exposés à ce produit, ils se contractent puis se détachent des vaisseaux sanguins et sont progressivement lysés.

Données cliniques

Indications

Le praziquantel est efficace dans toutes les formes de schistosomiase, aussi bien au stade aigu qu’en cas d’atteinte hépatosplénique importante.

Même lorsqu’on ne parvient pas à une cure radicale, on constate souvent une diminution considérable du nombre d’œufs dans les selles ou les urines pendant plus d’un an.

Le praziquantel est particulièrement intéressant dans les cas suivants:

• schistosomiase intestinale à S. japonicum, S. intercalatum ou S. mekongi, schistosomes sur lesquels l’oxamniquine est sans action.

• infestations par S. mansoni qui ne cèdent pas à l’oxamniquine

• infestations mixtes par S. haematobium et S. mansoni dont le traitement nécessiterait autrement l’association du métrifonate et de l’oxamniquine.

Posologie et administration

On trouvera dans le tableau ci-après les doses à utiliser chez l’adulte et l’enfant.

Contre-indications et précautions

Il ne faut jamais oublier, lorsqu’on utilise le praziquantel dans des régions où la cysticercose est endémique, que son action antiparasitaire au niveau des kystes cérébraux risque de provoquer une vive réaction œdémateuse localisée. D’après les observations faites à ce jour, on ne connaît aucun cas de séquelles graves.

Grossesse

Le praziquantel n’a manifesté aucune action mutagène, tératogène ni embryotoxique. Toutefois, mieux vaut différer le traitement jusqu’après l’accouchement si une intervention immédiate n’est pas essentielle.

Effets indésirables

La tolérance au praziquantel est exceptionnelle. Toutefois, en cas de parasitose massive, le traitement peut provoquer une gêne abdominale, des nausées, des céphalées, des vertiges, de la somnolence et, dans de rares cas, une pyrexie, une urticaire et une hémorragie rectale.

Conservation

Les comprimés doivent être conservés dans des récipients bien fermés, à l’abri de la lumière.

Posologie du praziquantel utilisé comme antibilharzien

Espèce parasitaire

Dose unique
(mg/kg)

Taux de guérison
initial (%)a

Réduction du nombre d’œufs
au bout de 1 an (%)b

S. haematobium

40

80-95

90-95

S. mansoni

40c

60-90

95

Mélange de
S. haematobium
et S. mansoni

40c

60-75

S. haematobium > S. mansoni

S. intercalatum

40

60-80

95

S. japonicum

40c

60-80

95

S. mekongi

40c

60-80

95

a Par «guérison», on entend l’absence totale d’œufs dans les urines ou les selles 6 mois après la fin du traitement.

b Chez les sujets non guéris.

c Dans certaines régions, la dose peut être portée à 60 mg/kg.

vers la section précédente
vers la section suivante
 
 
Le Portail d'information - Médicaments essentiels et produits de santé a été conçu et est maintenu par l'ONG Human Info. Dernière mise à jour: le 6 décembre 2017