Fiches modèles OMS d'information à l'usage des prescripteurs: Médicaments utilisés en dermatologie
(1999; 132 pages) [English] [Spanish] Voir le document au format PDF
Table des matières
Afficher le documentPréface
Afficher le documentIntroduction
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuParasitoses
Fermer ce répertoirePiqûres et morsures d'insectes et d'arachnides
Afficher le documentMoustiques et autres diptères piqueurs
Afficher le documentAbeilles, guêpes, frelons et fourmis
Afficher le documentPunaises des lits et réduves
Afficher le documentScorpions
Afficher le documentAraignées venimeuses
Afficher le documentChiques
Afficher le documentTiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMycoses superficielles
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMycoses sous-cutanées
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuInfections bactériennes
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuInfections virales
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatites
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDystrophies cutanées squameuses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatoses papulo-squameuses
Afficher le documentDermites médicamenteuses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuTroubles de la pigmentation
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuLésions précancéreuses et tumeurs malignes
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPhotodermatoses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatoses bulleuses
Afficher le documentAlopécie en plaques
Afficher le documentUrticaires
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAffections fréquentes de l'enfant
Afficher le documentAcné vulgaire
Afficher le documentPrurit
Afficher le documentUlcères tropicaux
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntimicrobiens
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntifongiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiseptiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuKératoplastiques et kératolytiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiscabieux et pédiculicides
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAnti-inflammatoires et antiprurigineux1
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiallergiques et médicaments du choc anaphylactique
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPhotoprotecteurs (filtres et écrans solaires)
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMédicaments divers
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAnnexe
Afficher le documentBibliographie OMS Thématique
Afficher le documentCouverture Arrière
 

Moustiques et autres diptères piqueurs

En plus d'être les vecteurs de plusieurs parasitoses comptant parmi les plus importantes, à savoir le paludisme, la leishmaniose, l'onchocercose, la filariose et la trypanosomiase africaine, les moustiques et autres diptères piqueurs peuvent provoquer chez les sujets sensibles des lésions locales florides. Un prurit localisé et des papules urticariennes sont les signes caractéristiques d'une piqûre de moustique, tandis que les diptères hématophages déterminent des lésions nodulaires ou hémorragiques. Les larves de muscidés responsables des myiases sont des parasites tissulaires de l'homme. Elles sont attirées par les plaies suppurantes, les ulcérations et les autres lésions nécrotiques et envahissent parfois les tissus sains. Dans certaines régions d'Afrique et d'Amérique centrale, on observe des cas de myiase furonculeuse due à la larve de Dermatobia hominis, véhiculée jusqu'à l'homme par des arthropodes piqueurs - moustiques, mouches ou tiques - sur lesquels la «mouche» a pondu ses œufs. La lésion prend la forme d'une folliculite, mais exsude un liquide séreux; un examen attentif révèle la larve pulsatile.

Une urticaire papuleuse constituant une réaction d'hypersensibilité retardée de type IV provoquée par un insecte, s'observe couramment chez l'enfant dans les pays en développement. Elle se manifeste cliniquement par des éruptions en zébrures prurigineuses qui se transforment en papules séreuses et, moins souvent, en vésicules. Les lésions de grattage se surinfectent. La désensibilisation est en général spontanée, au plus tard à 7 ans. Les moustiques sont la principale cause d'urticaire papuleuse sous les tropiques tandis que, dans les climats tempérés, ce sont habituellement les mouches et les punaises des lits.

Prévention et prise en charge

La protection peut être plus efficace lorsqu'on connaît le biotope et l'activité diurne du vecteur. Les répulsifs et les vêtements assurent une certaine protection individuelle contre les insectes.

Les grillages et les moustiquaires imprégnées d'insecticide sont extrêmement efficaces lorsqu'ils sont bien utilisés. Il est rare qu'on observe une myiase secondaire quand l'hygiène personnelle est satisfaisante et qu'un pansement protège les plaies des mouches.

Dans le cas de l'urticaire papuleuse, les antibiotiques locaux sont utiles pour prévenir une surinfection bactérienne, tandis que les antishistaminiques administrés par la bouche peuvent soulager le prurit.

vers la section précédente
vers la section suivante
 
 
Le Portail d'information - Médicaments essentiels et produits de santé a été conçu et est maintenu par l'ONG Human Info. Dernière mise à jour: le 1 décembre 2019