Fiches modèles OMS d'information à l'usage des prescripteurs: Médicaments utilisés en dermatologie
(1999; 132 pages) [English] [Spanish] Voir le document au format PDF
Table des matières
Afficher le documentPréface
Afficher le documentIntroduction
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuParasitoses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPiqûres et morsures d'insectes et d'arachnides
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMycoses superficielles
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMycoses sous-cutanées
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuInfections bactériennes
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuInfections virales
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatites
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDystrophies cutanées squameuses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatoses papulo-squameuses
Afficher le documentDermites médicamenteuses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuTroubles de la pigmentation
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuLésions précancéreuses et tumeurs malignes
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPhotodermatoses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatoses bulleuses
Afficher le documentAlopécie en plaques
Afficher le documentUrticaires
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAffections fréquentes de l'enfant
Afficher le documentAcné vulgaire
Afficher le documentPrurit
Afficher le documentUlcères tropicaux
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntimicrobiens
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntifongiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiseptiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuKératoplastiques et kératolytiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiscabieux et pédiculicides
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAnti-inflammatoires et antiprurigineux1
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiallergiques et médicaments du choc anaphylactique
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPhotoprotecteurs (filtres et écrans solaires)
Fermer ce répertoireMédicaments divers
Afficher le documentDapsone
Afficher le documentFluorouracil
Afficher le documentMéthoxsalène
Afficher le documentRésine de podophylle
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAnnexe
Afficher le documentBibliographie OMS Thématique
Afficher le documentCouverture Arrière
 

Dapsone

Comprimés à 25 mg, 100 mg

Généralités

La dapsone est un dérivé sulfoné qui garde une importance capitale comme anti-hansénien. Elle est également utilisée pour le traitement de certaines dermatoses huileuses ou à infiltration de neutrophiles. Elle peut bloquer la libération de facteurs chimiotactiques par les neutrophiles et avoir un effet immunomodulateur.

Après absorption digestive, la dapsone diffuse dans tous les tissus et se fixe électivement dans la peau, les muscles, le foie et les reins. Partiellement acétylée ou conjuguée dans le foie, elle est finalement excrétée dans les urines sous forme de métabolites. Après ingestion de 100 mg, le pic sérique atteint environ 2 μg/ml de sang, la demi-vie d'élimination étant ensuite de 1 à 2 jours.

Données cliniques

Indications

• Lèpre paucibacillaire et multibacillaire, en association avec d'autres anti-hanséniens1.
• Pemphigoïde bulleuse.
• Actinomycoses.
• Dermatite herpétiforme.
• Angéite.

1 Pour plus de précisions, se reporter à Fiches modèles OMS d'information à l'usage des prescripteurs: médicaments utilisés dans les mycobactérioses. Genève, Organisation mondiale de la Santé, 1993.

Posologie et administration

Adulte: posologie initiale de 100 mg/j augmentée, si besoin est, jusqu'à 200 mg/j pour obtenir une rémission. Le traitement d'entretien au long cours, parfois nécessaire, doit se faire avec les plus faibles doses assurant la prévention des récidives (50-100 mg/j).

Enfant: 1,0-1,5 mg/kg/j.

Contre-indications

• Hypersensibilité aux sulfones.
• Anémie sévère.
• Déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase.

Précautions d'emploi

Une anémie sévère jusqu'alors laissée sans soins doit être traitée avant la mise en route du traitement par la dapsone.

La dapsone détermine fréquemment une anémie hémolytique, particulièrement chez les sujets carences en glucose-6-phosphate déshydrogénase; une méthémoglobinémie dose-dépendante peut survenir pendant la deuxième semaine du traitement. Il faut donc surveiller attentivement la réponse clinique et l'hémogramme chez les sujets sensibles pendant les premières semaines de traitement.

Grossesse

L'innocuité de la dapsone chez la femme enceinte n'a pas été établie. Il ne faut l'utiliser que si l'intérêt de la future mère l'emporte sur les risques éventuels pour le fœtus.

Effets indésirables

La dapsone est généralement bien tolérée aux doses recommandées, mais on observe parfois une irritation gastro-intestinale. Céphalées, irritabilité et insomnie sont des réactions moins fréquentes.

Ont également été rapportés troubles de la vision, paresthésie, neuropathie périphérique réversible, fièvre d'origine médicamenteuse, éruptions cutanées et psychose. Une hépatite toxique, une réaction d'Herxheimer et une agranulocytose sont des réactions rares.

Surdosage

Un surdosage massif se manifeste par des nausées, des vomissements et une hyperexcitabilité. L'administration de charbon activé par voie orale peut accélérer l'élimination de la dapsone.

Conditions de conservation

Conserver les comprimés dans des récipients bien fermés, à l'abri de la lumière.

vers la section précédente
vers la section suivante
 
 
Le Portail d'information - Médicaments essentiels et produits de santé a été conçu et est maintenu par l'ONG Human Info. Dernière mise à jour: le 1 décembre 2019