Fiches modèles OMS d'information à l'usage des prescripteurs: Médicaments utilisés en dermatologie
(1999; 132 pages) [English] [Spanish] Voir le document au format PDF
Table des matières
Afficher le documentPréface
Afficher le documentIntroduction
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuParasitoses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPiqûres et morsures d'insectes et d'arachnides
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMycoses superficielles
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMycoses sous-cutanées
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuInfections bactériennes
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuInfections virales
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatites
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDystrophies cutanées squameuses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatoses papulo-squameuses
Afficher le documentDermites médicamenteuses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuTroubles de la pigmentation
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuLésions précancéreuses et tumeurs malignes
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPhotodermatoses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatoses bulleuses
Afficher le documentAlopécie en plaques
Afficher le documentUrticaires
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAffections fréquentes de l'enfant
Afficher le documentAcné vulgaire
Afficher le documentPrurit
Afficher le documentUlcères tropicaux
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntimicrobiens
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntifongiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiseptiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuKératoplastiques et kératolytiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiscabieux et pédiculicides
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAnti-inflammatoires et antiprurigineux1
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiallergiques et médicaments du choc anaphylactique
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPhotoprotecteurs (filtres et écrans solaires)
Fermer ce répertoireMédicaments divers
Afficher le documentDapsone
Afficher le documentFluorouracil
Afficher le documentMéthoxsalène
Afficher le documentRésine de podophylle
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAnnexe
Afficher le documentBibliographie OMS Thématique
Afficher le documentCouverture Arrière
 

Méthoxsalène

Gélules à 10 mg

Généralités

Le méthoxsalène est un dérivé du psoralène (8-méthoxypsoralène) qu'on trouve à l'état naturel dans de nombreux végétaux, mais qui est préparé par voie de synthèse aux fins thérapeutiques. Exposée aux rayons ultraviolets A, cette molécule forme avec l'acide nucléique des conjugués photochimiques qui inhibent la réplication de l'ADN.

Le produit est bien absorbé après administration per os, le pic sérique étant atteint 2 à 3 heures après l'ingestion. Il est métabolisé rapidement et dans une forte proportion, et éliminé dans les urines.

Données cliniques

Indications

Psoriasis sévère rebelle aux traitements locaux, en association avec la puvathérapie (exposition thérapeutique aux UV A).

Posologie et administration

Adulte et enfant de plus de 12 ans: 0,3-0,4 mg/kg en une seule prise 2 heures avant l'exposition à une lampe à UV A. Il faut en général 12 à 24 séances au total, à raison de 2 ou 3 par semaine (espacées d'au moins 48 heures).

Contre-indications

• Hypersensibilisation aux psoralènes.

• Maladies préexistantes comportant un risque de photosensibilisation, à savoir porphyrie, lupus érythémateux disséminé aigu et hydroa vacciniforme de Bazin.

• Age inférieur à 12 ans.

• Grossesse.

Précautions d'emploi

Le traitement est à conduire exclusivement sous surveillance d'un médecin formé à la photochimiothérapie.

Le port de lunettes noires est indispensable pendant chaque séance de puvathérapie et pendant les 24 heures suivantes pour éviter le risque de cataracte.

Il faut conseiller au patient d'éviter le soleil pendant au moins 8 heures après chaque séance.

Effets indésirables

Des gastralgies se produisent parfois.

On a rapporté des cas de cheilite et de trouble transitoire de la coordination musculaire. L'exposition aux ultraviolets après un traitement par le méthoxsalène, peut provoquer une légère pigmentation. La puvathérapie augmente le risque de cancer cutané chez les sujets prédisposés.

Surdosage

Une dose excessive de méthoxsalène ou une exposition trop longue aux ultraviolets après la prise du médicament, peuvent provoquer de graves brûlures et cloques. Le patient doit être isolé dans une pièce sombre pendant au moins 24 heures ou jusqu'à disparition de la réaction cutanée, tandis qu'un traitement de soutien sera mis en route contre les brûlures.

Des vomissements provoqués ou un lavage gastrique sont utiles s'ils interviennent dans les premières heures suivant l'ingestion.

Conditions de conservation

Conserver les gélules dans des récipients bien fermés, à l'abri de la lumière.

vers la section précédente
vers la section suivante
 
 
Le Portail d'information - Médicaments essentiels et produits de santé a été conçu et est maintenu par l'ONG Human Info. Dernière mise à jour: le 6 décembre 2017