Fiches modèles OMS d'information à l'usage des prescripteurs: Médicaments utilisés en dermatologie
(1999; 132 pages) [English] [Spanish] Voir le document au format PDF
Table des matières
Afficher le documentPréface
Afficher le documentIntroduction
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuParasitoses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPiqûres et morsures d'insectes et d'arachnides
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMycoses superficielles
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMycoses sous-cutanées
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuInfections bactériennes
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuInfections virales
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatites
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDystrophies cutanées squameuses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatoses papulo-squameuses
Afficher le documentDermites médicamenteuses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuTroubles de la pigmentation
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuLésions précancéreuses et tumeurs malignes
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPhotodermatoses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatoses bulleuses
Afficher le documentAlopécie en plaques
Afficher le documentUrticaires
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAffections fréquentes de l'enfant
Afficher le documentAcné vulgaire
Afficher le documentPrurit
Afficher le documentUlcères tropicaux
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntimicrobiens
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntifongiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiseptiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuKératoplastiques et kératolytiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiscabieux et pédiculicides
Fermer ce répertoireAnti-inflammatoires et antiprurigineux1
Afficher le documentBétaméthasone
Afficher le documentCalamine
Afficher le documentHydrocortisone
Afficher le documentPrednisolone
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiallergiques et médicaments du choc anaphylactique
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPhotoprotecteurs (filtres et écrans solaires)
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMédicaments divers
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAnnexe
Afficher le documentBibliographie OMS Thématique
Afficher le documentCouverture Arrière
 

Hydrocortisone

Pommade ou crème à 1% (10 mg/ml), d'acétate d'hydrocortisone

Généralités

L'hydrocortisone est un glucocorticoïde local de faible activité. Son action thérapeutique s'explique par la vasoconstriction, la réduction de la perméabilité membranaire et l'inhibition de l'activité mitotique et de la réponse immunitaire.

Données cliniques

Indications

• Traitement de courte durée d'une dermite de contact, d'une dermatite atopique ou séborrhéique, d'un lichen plan, d'un prurit rebelle et de réactions de phototoxicité (dermite polymorphe à la lumière et prurigo actinique).

• Traitement de courte durée d'un psoriasis léger à modéré de la face, du cuir chevelu, des paumes et des plantes de pied.

Posologie et administration

Adulte et enfant de plus de 2 ans: application en couche mince sur la zone lésée, une à quatre fois par jour. A mesure que le traitement agit, réduire les doses jusqu'au strict minimum nécessaire pour maintenir l'effet obtenu et prévenir une récidive. Le traitement doit être arrêté dès que toutes les lésions sont guéries.

La crème convient pour la plupart des dermatoses, alors que les pommades sont souvent utilisées pour le traitement de lésions sèches et squameuses. Les pansements occlusifs doivent être réservés aux lésions sévères ou rebelles; ils sont strictement à exclure sur les lésions suintantes.

Contre-indications

• Antécédents d'hypersensibilité aux corticoïdes.
• Infection (bactérienne, fongique ou virale) à l'endroit où l'on envisage l'application.
• Age inférieur à 2 ans.

Précautions d'emploi

L'hydrocortisone est le moins actif des corticoïdes. C'est uniquement en cas d'échec thérapeutique qu'on envisagera l'utilisation d'une préparation à base d'un corticoïde plus puissant.

Un pansement occlusif facilite la pénétration dans les lésions kératinisées. L'occlusion doit être maintenue 2 jours au maximum et de préférence seulement pendant la nuit.

En cas de surinfection pendant le traitement, il faut arrêter celui-ci et instaurer l'antibiothérapie appropriée.

Grossesse

L'hydrocortisone locale ne doit pas être utilisée à forte dose ni de façon prolongée chez la femme enceinte.

Effets indésirables

Les infections préexistantes peuvent être exacerbées.

L'utilisation prolongée peut provoquer une atrophie cutanée, particulièrement au visage et dans les plis. Cette atrophie se caractérise par l'amincissement du derme, une dépigmentation, la dilatation des vaisseaux sanguins superficiels et l'apparition de vergetures. Le phénomène est moins courant avec l'hydrocortisone qu'avec certains des autres corticoïdes plus puissants.

Le nourrisson et le jeune enfant sont particulièrement sensibles aux effets locaux et généraux des corticoïdes utilisés en topique. Un traitement prolongé peut déterminer chez eux un hypercorticisme et l'inhibition de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénal.

Conditions de conservation

Conserver la pommade et la crème dans des récipients bien fermés.

vers la section précédente
vers la section suivante
 
 
Le Portail d'information - Médicaments essentiels et produits de santé a été conçu et est maintenu par l'ONG Human Info. Dernière mise à jour: le 1 décembre 2019