Fiches modèles OMS d'information à l'usage des prescripteurs: Médicaments utilisés en dermatologie
(1999; 132 pages) [English] [Spanish] Voir le document au format PDF
Table des matières
Afficher le documentPréface
Afficher le documentIntroduction
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuParasitoses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPiqûres et morsures d'insectes et d'arachnides
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMycoses superficielles
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMycoses sous-cutanées
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuInfections bactériennes
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuInfections virales
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatites
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDystrophies cutanées squameuses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatoses papulo-squameuses
Afficher le documentDermites médicamenteuses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuTroubles de la pigmentation
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuLésions précancéreuses et tumeurs malignes
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPhotodermatoses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatoses bulleuses
Afficher le documentAlopécie en plaques
Afficher le documentUrticaires
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAffections fréquentes de l'enfant
Afficher le documentAcné vulgaire
Afficher le documentPrurit
Afficher le documentUlcères tropicaux
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntimicrobiens
Fermer ce répertoireAntifongiques
Afficher le documentAcide benzoïque + acide salicylique (pommade de Whitfield)
Afficher le documentAmphotéricine B
Afficher le documentClotrimazole
Afficher le documentÉconazole
Afficher le documentFluconazole
Afficher le documentFlucytosine
Afficher le documentGriséofulvine
Afficher le documentIodure de potassium
Afficher le documentItraconazole
Afficher le documentKétoconazole
Afficher le documentMiconazole
Afficher le documentNystatine
Afficher le documentSulfure de sélénium
Afficher le documentTerbinafine
Afficher le documentThiosulfate de sodium
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiseptiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuKératoplastiques et kératolytiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiscabieux et pédiculicides
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAnti-inflammatoires et antiprurigineux1
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiallergiques et médicaments du choc anaphylactique
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPhotoprotecteurs (filtres et écrans solaires)
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMédicaments divers
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAnnexe
Afficher le documentBibliographie OMS Thématique
Afficher le documentCouverture Arrière
 

Nystatine

Comprimés vaginaux à 100 000 UI
Suspension buvable à 100 000 Ul/ml
Pommade ou crème à 100 000 Ul/g

Généralités

La nystatine est un antibiotique antifongique de la famille des polyènes, extrait des cultures de Streptomyces noursei. Son spectre d'action englobe une large variété de levures et de champignons levuriformes.

Données cliniques

Indications

Candidose buccale, vaginale ou cutanée.

Posologie et administration

Toutes les doses indiquées conviennent pour l'adulte et pour l'enfant.

Candidose buccale:

1-2 ml de suspension quatre fois par jour.

Candidose vaginale:

100 000 UI sous forme d'ovule gynécologique ou 100000 UI (1 g) de crème, introduits profondément dans le vagin le soir au coucher pendant au moins 2 semaines.

Candidose cutanée:

Application biquotidienne, pendant 2 semaines, de crème ou de pommade en couche mince sur toutes les zones lésées.

Dans tous les cas ci-dessus, le traitement doit être poursuivi au moins 48 heures après la guérison clinique. Des doses plus élevées et un traitement plus long peuvent être nécessaires chez l'immunodéprimé.

Contre-indications et précautions d'emploi

Le traitement doit être arrêté en cas d'apparition de signes d'irritation ou de sensibilisation.

Grossesse

L'innocuité chez la femme enceinte n'a pas été établie. L'intérêt du traitement doit être déterminé en fonction de l'état de la future mère.

Effets indésirables

Des troubles digestifs mineurs et transitoires (nausées, vomissements et diarrhée) peuvent s'observer après administration par voie orale. L'irritation est rare après application locale.

Conditions de conservation

Conserver la nystatine en pommade ou en crème dans des récipients bien fermés. Conserver les ovules gynécologiques et la suspension buvable à moins de 15°C dans des récipients bien fermés, à l'abri de la lumière.

vers la section précédente
vers la section suivante
 
 
Le Portail d'information - Médicaments essentiels et produits de santé a été conçu et est maintenu par l'ONG Human Info. Dernière mise à jour: le 1 décembre 2019