Fiches modèles OMS d'information à l'usage des prescripteurs: Médicaments utilisés en dermatologie
(1999; 132 pages) [English] [Spanish] Voir le document au format PDF
Table des matières
Afficher le documentPréface
Afficher le documentIntroduction
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuParasitoses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPiqûres et morsures d'insectes et d'arachnides
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMycoses superficielles
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMycoses sous-cutanées
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuInfections bactériennes
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuInfections virales
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatites
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDystrophies cutanées squameuses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatoses papulo-squameuses
Afficher le documentDermites médicamenteuses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuTroubles de la pigmentation
Fermer ce répertoireLésions précancéreuses et tumeurs malignes
Afficher le documentKératose actinique
Afficher le documentEpithéliomas basocellulaires et spinocellulaires
Afficher le documentMélanome malin
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPhotodermatoses
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuDermatoses bulleuses
Afficher le documentAlopécie en plaques
Afficher le documentUrticaires
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAffections fréquentes de l'enfant
Afficher le documentAcné vulgaire
Afficher le documentPrurit
Afficher le documentUlcères tropicaux
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntimicrobiens
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntifongiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiseptiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuKératoplastiques et kératolytiques
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiscabieux et pédiculicides
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAnti-inflammatoires et antiprurigineux1
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAntiallergiques et médicaments du choc anaphylactique
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuPhotoprotecteurs (filtres et écrans solaires)
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuMédicaments divers
Ouvrir ce répertoire et afficher son contenuAnnexe
Afficher le documentBibliographie OMS Thématique
Afficher le documentCouverture Arrière
 

Lésions précancéreuses et tumeurs malignes

Lorsqu'elle est modérée, l'exposition de la peau au soleil est bénéfique puisque les rayons ultraviolets sont essentiels à la synthèse de la vitamine D et, par conséquent, au bon développement du squelette. En revanche, une exposition excessive est dangereuse, particulièrement chez les personnes à la peau claire ou en cas de photosensibilisation. Il y a également lieu de penser que les ultraviolets affaiblissent les réponses immunitaires au niveau de la peau.

L'atteinte cutanée provoquée par les rayons du soleil prend d'abord la forme du «coup de soleil» et consiste, à plus long terme, dans un vieillissement prématuré de la peau. De plus, une exposition excessive au soleil favorise la formation de lésions cutanées malignes et prémalignes - kératose actinique, cancer spinocellulaire ou basocellulaire et mélanome malin.

Les affections précancéreuses et cancéreuses ont une incidence particulièrement élevée chez les sujets à peau claire qui vivent dans un climat chaud et ensoleillé ainsi que chez les sujets à peau foncée atteints de vitiligo ou d'albinisme. On pourrait prévenir de nombreux cas si l'on arrivait à persuader les parents et les sujets à risque eux-mêmes de l'importance qu'il y a à éviter les coups de soleil et à réduire l'exposition au rayonnement solaire. La photoprotection des enfants est une priorité partout dans le monde, et tout doit être fait pour mettre en place des programmes éducatifs concernant la protection vis-à-vis du soleil dès un âge précoce. Un procédé extrêmement efficace consiste à porter des vêtements protecteurs, par exemple en étoffe à tissage serré, des chapeaux à larges bords, des manches longues et des pantalons. Si c'est matériellement impossible ou contraire aux habitudes locales, il faut encourager l'utilisation régulière d'écrans solaires ayant un indice de protection d'au moins 15. Les intéressés doivent comprendre que l'atmosphère filtre les ultraviolets, de sorte qu'il convient d'éviter de s'exposer en milieu de journée au moment où les rayons du soleil sont le plus près de la verticale et traversent donc une couche atmosphérique moins épaisse.

vers la section précédente
vers la section suivante
 
 
Le Portail d'information - Médicaments essentiels et produits de santé a été conçu et est maintenu par l'ONG Human Info. Dernière mise à jour: le 1 décembre 2019