Médicaments vitaux prioritaires destinés aux femmes et aux enfants, 2012. Améliorer la santé et sauver des vies en assurant l'accès aux médicaments prioritaires
(2012; 4 pages) [English]
Resumen

Améliorer la santé maternelle et infantile est une priorité mondiale. On estime à 7,6 millions le nombre d’enfants de moins de cinq ans qui meurent chaque année et à 1000 le nombre de femmes – dont la plupart se trouvent dans les pays en développement – qui meurent chaque jour en raison de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement. Bon nombre de ces décès sont dus à des affections qui pourraient être prévenues ou traitées si l’on avait accès à des vaccins, des contraceptifs et des médicaments simples et d’un coût abordable. Cependant, dans les établissements de santé publique, les médicaments manquent souvent.

Cette liste de médicaments vitaux prioritaires destinés aux femmes et aux enfants a été établie par les départements de l’Organisation mondiale de la Santé — Médicaments essentiels et produits sanitaires; Santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent; Santé et recherche génésiques — et l’UNFPA et l’UNICEF pour aider les pays et les partenaires à choisir et à rendre disponibles les médicaments qui auront les effets les plus importants pour réduire la morbidité et la mortalité maternelles, néonatales et juvéniles.

Les médicaments figurant sur cette liste ont été choisis en fonction :

  1. de la charge de morbidité mondiale ;
  2. de la preuve de leur efficacité et de leur innocuité pour prévenir ou traiter des grandes causes de mortalité et de morbidité sexuelles et génésiques, maternelles, néonatales et juvéniles.

En outre, des médicaments ont été ajoutés pour les soins palliatifs. Tous les médicaments figurant dans cette liste sont inclus dans les versions actuelles de la Liste modèle de l’OMS des médicaments essentiels (LME), de la Liste modèle de l’OMS des médicaments essentiels destinés à l’enfant (à l’exception de la dexaméthasone et de la bétaméthasone) et des directives thérapeutiques de l’OMS. Les médicaments ont été sélectionnés dans la liste principale des médicaments essentiels à l’exception d’un médicament, pour donner la priorité aux médicaments qui peuvent être utilisés dans toutes les structures de santé.

La Liste Médicaments prioritaires destinés aux mères et aux enfants 2011 a été révisée suite à la réunion du 18ème Comité d'Experts pour la Sélection et l'Utilisation des Médicaments, à la publication de nouvelles directives thérapeutiques et aux réactions des partenaires suite à la version 2011. Pour être dans la lignée de la Stratégie mondiale de l’Organisation des Nations Unies pour la santé de la femme et de l'enfant; et de la « UN Commission on Life-Saving Commodities for Women and Children », récemment constituée, le titre de cette liste mise à jour est devenu Médicaments vitaux prioritaires destinés aux femmes et aux enfants.

La mise à jour de la liste des Médicaments vitaux prioritaires destinés aux femmes et aux enfants inclut : l'ajout du misoprostol pour la prévention de l'hémorragie du post-partum; la suppression du flacon de 2 ml de sulfate de magnésium et l'ajout de l'hydralazine et de la méthyldopa pour le traitement de l'hypertension sévère induite par la grossesse ; l'ajout du misoprostol et de la mifépristone pour la pratique de l'avortement dans de bonnes conditions de sécurité sanitaire, l'ajout du vaccin antitétanique pour la prévention du tétanos chez les mères et les enfants; et l'ajout des contraceptifs. La procaïne benzylpénicilline a été supprimée de la liste des médicaments pour le traitement de la pneumonie chez l'enfant; les formes galéniques les plus fortement dosées pour traiter la septicémie néonatale ont été supprimées; une note explicative sur les formes de gentamicine a été ajoutée et un renvoi aux directives sur les vaccins a été fait. La liste des médicaments prioritaires nécessaires pour la survie et la santé de l'enfant, mais pour lesquels des recherches et un développement supplémentaires sont nécessaires a été supprimée de cette mise à jour pour montrer la nécessité de plaider en faveur de ces médicaments de façon séparée.


 
El Portal de Información - Medicamentos Esenciales y Productos de Salud de la OMS fue diseñado y es mantenido por la ONG Human Info. Última actualización: le 20 marzo 2014