Stratégie de l'OMS pour la médecine traditionnelle pour 2002-2005
(2002; 74 pages) [English] [Spanish] Ver el documento en el formato PDF
Índice de contenido
Ver el documentoRemerciements
Ver el documentoAcronymes, abréviations & régions de l’OMS
Abrir esta carpeta y ver su contenidoPoints clés: Stratégie de l’OMS pour la médecine traditionnelle pour 2002 - 2005
Abrir esta carpeta y ver su contenidoChapitre 1. Examen global
Abrir esta carpeta y ver su contenidoChapitre 2. Défis
Abrir esta carpeta y ver su contenidoChapitre 3. Le rôle actuel de l’OMS
Cerrar esta carpetaChapitre 4. Ressources internationales et nationales pour la médecine traditionnelle
Ver el documento4.1 Agences de l’ONU
Ver el documento4.2 Organisations internationales
Ver el documento4.3 Organisations non gouvernementales
Ver el documento4.4 Associations professionnelles mondiales
Ver el documento4.5 Associations professionnelles internationales et nationales
Ver el documento4.6 Initiatives spécifiques
Abrir esta carpeta y ver su contenidoChapitre 5. Stratégie et plan d’action pour 2000 - 2005
Ver el documentoAnnexe 1: Liste des Centres collaborateurs de l’OMS pour la médecine traditionnelle
Abrir esta carpeta y ver su contenidoAnnexe 2: Sélection de publications et documents de l’OMS sur la médecine traditionnelle
Ver el documentoRéférences
Ver el documentoContacts dans le domaine des politiques de médicaments essentiels
Ver el documentoCouverture arrière
 

4.5 Associations professionnelles internationales et nationales

Un grand nombre d’associations professionnelles internationales apportent leur soutien à l’OMS. L’Organisation islamique pour les sciences médicales (IOMS) (http://who.int/ina-ngo/ngo/ngo192.htm), par exemple, prévoit de travailler avec l’OMS à la préparation d’un manuel sur l’usage des plantes médicinales. La médecine islamique comprend la médecine occidentale mais son cinquième critère d’«utilisation de toutes les ressources utiles» signifie qu’elle est également disposée à considérer toute thérapie potentiellement utile, y compris les thérapies de MTR/MCP, telles que le traitement par les médicaments à base de plantes. L’IOMS a créé le Centre de recherche sur les médicaments à base de plante au Koweït. Organisation à but non lucratif, ce centre étend ses services à tous ceux qui recherchent un traitement par les médicaments à base de plantes et autres produits.

De nombreuses associations professionnelles nationales travaillent également avec l’OMS. Les organisations professionnelles nationales comprennent les associations de tradipraticiens en Afrique et en Asie. Il existe, par exemple, 22 associations de tradipraticiens en Afrique subsaharienne. En Chine, il existe des associations professionnelles nationales pour ceux qui pratiquent à la fois l’allopathie et la MTR, pour les praticiens de thérapies manuelles et les spécialistes de nutrition et d’aliments pour la santé. En Inde, il existe depuis long-temps des associations professionnelles pour les praticiens de l’ayurvéda, de l’unani, du sidha et de l’homéopathie.

Ir a la sección anterior
Ir a la siguiente sección
 
 
El Portal de Información - Medicamentos Esenciales y Productos de Salud de la OMS fue diseñado y es mantenido por la ONG Human Info. Última actualización: le 25 junio 2014