Pharmacovigilance des médicaments utilisés dans le traitement de la tuberculose : guide pratique. Améliorer la sécurité du patient tuberculeux
(2012; 124 pages) [English] [Russian]

Abstract

Les effets indésirables des médicaments peuvent être à l’origine de l’interruption du traitement antituberculeux et contribuer à l’échec du traitement, à la morbidité, à une dégradation de la qualité de vie ou au décès. Les effets indésirables des médicaments antituberculeux sont bien connus. En revanche, le rôle global des médicaments antituberculeux dans la charge de morbidité et dans la mortalité des patients n’a été que peu étudiée. S’il est vrai que nombre de programmes nationaux de lutte contre la tuberculose surveillent depuis longtemps les soins prodigués aux patients, la surveillance des problèmes associés aux médicaments, ou pharmacovigilance, n’a pas été systématique. Pourquoi les programmes de lutte contre la tuberculose devraient-ils à présent envisager d’intensifier les activités de pharmacovigilance ? La pharmacovigilance se justifie encore davantage par le recours grandissant à des schémas thérapeutiques complexes pour traiter la tuberculose résistante dans le monde, par l’utilisation concomitante d’une thérapie antirétrovirale chez les patients souffrant de tuberculose associée au VIH et par la prochaine mise sur le marché de nouvelles classes de médicaments pour traiter la tuberculose. Ce manuel, destiné aux médecins, décrit étape par étape les différentes méthodologies disponibles afin que les activités de pharmacovigilance fassent partie intégrante des soins dispensés aux patients tuberculeux et représentent un gage de leur qualité.

 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 29, 2018