Huitième objectif du Millénaire pour le développement. Le partenariat mondial pour le développement : Traduire la théorie en pratique. Groupe de réflexion sur le retard pris dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. Rapport de 2012
(2012; 119 pages) [Arabic] [Chinese] [English] [Russian] [Spanish]

Abstract

Accès à des médicaments essentiels abordables :

Il est primordial, pour concrétiser les objectifs du Millénaire pour le développement liés à la santé, de renforcer l’accès aux médicaments essentiels à un prix abordable. Pourtant, ces dernières années, peu de progrès ont été accomplis en vue d’améliorer la disponibilité de médicaments essentiels abordables dans les pays en développement. Seuls 51,8 % des établissements de santé publics et 68,5 % des établissements de santé privés de ces pays sont en mesure de fournir aux patients des médicaments essentiels. Les prix des médicaments essentiels disponibles sont bien souvent un multiple des prix de référence internationaux. Par conséquent, les médicaments essentiels, en particulier les médicaments destinés au traitement des maladies chroniques, restent hors de prix pour les familles à faible revenu des pays en développement. Le problème est aggravé lorsque plusieurs membres d’une même famille sont malades au même moment. Dans ce cas, le traitement des maladies plus courantes devient impossible pour de nombreux ménages à faible revenu, même avec les médicaments génériques les moins chers. Les médicaments de marque d’origine sont plus souvent présents dans les établissements de santé privés, mais leur prix est également sensiblement plus élevé; ils sont par conséquent hors de portée des pauvres.

Malgré le ralentissement économique mondial, les ressources destinées à assurer un approvisionnement en médicaments essentiels, collectées par l’entremise de fonds mondiaux pour la santé consacrés à une maladie spécifique, ont augmenté en 2011. Des financements supplémentaires ont été promis au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et à la GAVI Alliance. Des initiatives mondiales semblables à celles-ci ont permis de prévenir et de contrôler efficacement certaines maladies. La plus grande difficulté pour ces initiatives est de générer des ressources nouvelles ou supplémentaires, plutôt que de simplement transférer l’aide publique au développement et les contributions privées à caractère caritatif, et d’aligner les interventions spécifiques à une maladie sur les programmes et les politiques plus vastes ayant trait à la santé mis en oeuvre au niveau national par les pays bénéficiaires.

Plusieurs initiatives destinées à améliorer l’accès aux médicaments essentiels sont à l’étude, certaines d’entre elles ayant pour objectif de réduire les coûts de production et de distribution des médicaments génériques en les faisant fabriquer dans les pays en développement. Plusieurs pays en développement ont réussi à produire localement des médicaments avec l’appui d’entreprises pharmaceutiques et d’initiatives des pays développés et en développement.

Ces dernières années, de plus en plus de pays en développement sont parvenus à utiliser les flexibilités prévues dans l’Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (Accord sur les ADPIC) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), afin de réduire les coûts et d’améliorer l’accès aux médicaments essentiels en encourageant la production au niveau local ou l’importation de médicaments génériques. Toutefois, de nombreux pays doivent encore modifier leur législation nationale afin d’incorporer pleinement les flexibilités prévues par l’Accord sur les ADPIC. Par ailleurs, de plus en plus d’accords de libre-échange bilatéraux et régionaux prévoient une protection des droits de propriété intellectuelle qui va au-delà des normes minimales requises par l’Accord sur les ADPIC, ce qui est susceptible d’entraver l’utilisation des flexibilités.

La qualité constitue un autre élément clé en matière d’accès aux médicaments essentiels. Les contrefaçons ainsi que les produits pharmaceutiques de qualité inférieure aux normes peuvent présenter d’importants risques sanitaires. Cependant, la pénurie de moyens limite la capacité des autorités de régulation des pays en développement de superviser adéquatement la qualité, la sûreté et l’efficacité des médicaments en circulation sur leurs marchés.

 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 7, 2014