Pharmalink, Vol 12, Numéro 1, Septembre 2012. Programmes du VIH dans les institutions confessionnelles - Défis & réponses
(2012; 17 pages) [English]

Abstract

Avons-nous appris assez sur la stigmatisation? Jésus a été stigmatisé, surtout lorsqu’il s’approchait de son exécution. Bien que la disponibilité de médicaments antirétroviraux ait augmenté au cours de la dernière décennie et que le VIH/SIDA soit traité comme beaucoup d’autres maladies chroniques, on n’a pas vaincu la stigmatisation des personnes infectées. Des leaders d’Eglises sont très respectés et jouent donc un rôle modèle dans la communauté. Comment devrait-on se rapporter avec les personnes infectées? Si nous nous disons religieux, nous devrions agir comme un modèle et nous pouvons faire la différence pour surmonter la stigmatisation.

Des associations chrétiennes de la santé donnent des exemples de comment être un partenaire fiable pour des organisations internationales avec de larges programmes pour le VIH/SIDA. CHAZ, CHAK et l’UCMB sont des excellentes histoires de réussite qu’on trouve dans cette édition.

Si on évalue le nombre de personnes recevant le traitement antirétroviral et les patients qui vont sans médicaments, la situation est loin d’être acceptable. La crise financière affectant les fonds des programmes fait peur aussi. Pour ce qui est du groupe le plus vulnérable de la société, les enfants, le manque de médicaments appropriés pour eux est une honte. Soulevons cette question chaque fois que nous entrons en contact avec des donateurs et des parties prenantes.

Une maladie chronique nécessite un traitement continu. L’observance de la thérapie antirétrovirale est clé pour maîtriser le virus. Chaque médicament efficace peut causer des effets secondaires. Ceci s’applique aussi aux antirétroviraux. Plus un patient sait sur les effets secondaires possibles et quoi faire, plus il est probable que le patient continuera à prendre les médicaments. Soulever cette question avec le patient est la responsabilité du personnel qui joue un rôle dans le traitement et dans le processus de délivrance.

Nous savons qui est notre modèle, qui il faut suivre. Esaie 58, 7 nous rappelle quoi faire. Nous avons des médicaments pour traiter le VIH/SIDA, nous jouons des différents rôles dans le système de santé et/ou dans la communauté. Jouerons le rôle de modèle!

Dans ce numéro :

  1. Les programmes pour le VIH de CHAZ: Soutenir le ressort de l’humanité
  2. Situation, dynamique du marché & défis de l’approvisionnement en ARV pédiatriques en Afrique subsaharienne
  3. Le fardeau du VIH, sources et fournisseurs des ARV dans certains pays en Afrique
  4. Effets secondaires des ARV – Comment garantir l’observance du traitement
  5. Services de traitement communautaires, l’effet sur la santé des patients dans 12 établissements du réseau UCMB
  6. Soins et traitement du VIH/SIDA – CHAK adopte un programme international
  7. Les leaders d’Eglises parlent de la réponse de l’Eglise au VIH au Kenya
  8. References
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 7, 2014