La Politique Pharmaceutique Nationale, Juillet 2002 - République Démocratique du Congo
(2002; 20 pages)

Abstract

En décembre 1999, les Etats Généraux de la Santé tenus sur la réforme sanitaire ont approuvé la politique pharmaceutique nationale comme politique sectorielle faisant partie intégrante de la politique nationale de la Santé.

Le Projet de Décret que nous avons l'insigne honneur de présenter à la sanction de Votre Excellence, vise, Monsieur le Président de la République, à doter la République Démocratique du Congo d'une véritable Politique Pharmaceutique susceptible de juguler la crise et l'anarchie qui caractérisent bientôt le secteur de la Pharmacie et du médicament depuis plusieurs décennies.

En effet, la République Démocratique du Congo, qui a hérité de la Ilème République diverses crises aux plans politique, économique et social, se trouve actuellement confrontée à une guerre injuste affectant le territoire national.

Par conséquent, les ressources précaires qui auraient pu servir à la reconstruction et au développement du Pays, à la protection de la santé et du bien être de la population, sont utilisées pour faire face à cette urgence nationale majeure qu'est la guerre. La population de plus en plus appauvrie ne peut plus faire face aux coûts continuellement excessifs - des - soins de santé et des médicaments même les plus essentiels. Le taux de morbidité et de mortalité dû au manque de médicaments, à leur inaccessibilité économique et à leur usage irrationnel, ne fait que s'empirer. Par ailleurs, une nouvelle génération des médicaments de contrefaçon a fait surface dans le monde et en République Démocratique du Congo. Ces médicaments corrompus ou falsifiés outre qu'ils enrichissent illicitement certains escrocs au plan local et international, compromettent ou menacent gravement la santé de la population. L'existence d'une politique pharmaceutique nationale bien appliquée peut donner aux décideurs des orientations claires qui permettent de réduire de tels abus et garantir la sécurité de la population et surtout augmenter le crédit des institutions sanitaires publiques et administratives de la République Démocratique du Congo. Afin de répondre à cette situation préoccupante et de démontrer son engagement dans la protection et la promotion de la santé de la population, le Gouvernement, à travers son Ministère de la Santé, a décidé d'instituer une Politique Pharmaceutique Nationale appropriée et répondant aux besoins sanitaires réels de la population congolaise. La mission essentielle de cette Politique est de définir, orienter, encadrer et coordonner toutes les activités pharmaceutiques de la production à l'utilisation, en passant par l'importation, la distribution, la dispensation et la prescription, afin de rendre les médicaments essentiels, de bonne qualité, efficaces, disponibles partout et accessibles à tous et leur usage rationnel.

Le socle de la Politique Pharmaceutique Nationale est composé d'éléments prioritaires qui ont pour fonction de garantir que les médicaments essentiels sont disponibles et qu’ils sont utilisés de manière rationnelle.

Pour y parvenir, la mise en oeuvre des stratégies d’intervention reprises ci-dessous est nécessaire.

Il s’agit de mettre sur pied une législation et une réglementation appropriées, d'organiser la sélection des médicaments, organiser l'approvisionnement en médicament, la production des médicaments traditionnels et ('exercice de (a médecine traditionnelle, l'assurance de la qualité, de promouvoir l'usage rationnel des médicaments, de mobiliser les ressources financières, faire circuler ('information pharmaceutique, promouvoir la recherche et le développement ainsi que la coopération technique entre pays.

 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: November 5, 2014