Médicaments contrefaits - Guide pour l'élaboration de mesures visant à éliminer les médicaments contrefaits
(2000; 64 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentRésumé d’orientation
Close this folder1. Introduction
View the document1.1 Considérations générales
View the document1.2 Projet conjoint DMP-DAP sur les médicaments contrefaits
View the document1.3 Structure du guide
View the document2. Aperçu général du problème
View the document3. Répercussions sur la santé publique
View the document4. Facteurs favorisant la contrefaçon
Open this folder and view contents5. L’élaboration de stratégies nationales
Open this folder and view contents6. Mesures spécifiques
Open this folder and view contents7. Evaluation du problème au niveau national
Open this folder and view contents8. Inspection de produits pharmaceutiques soupçonnés d’être contrefaits, falsifiés ou de ne pas répondre aux normes
Open this folder and view contents9. Méthodes d’essai
Open this folder and view contents10. Elaboration de programmes de formation: inspection et examen des produits pharmaceutiques contrefaits
View the document11. Conclusion
View the documentRéférences
View the documentBibliographie
View the documentRemerciements
View the documentGlossaire
 

1.2 Projet conjoint DMP-DAP sur les médicaments contrefaits

En 1995, en application de la résolution WHA47.13, l’OMS, avec l’assistance financière du gouvernement du Japon, a lancé le Projet conjoint DMP-DAP sur les médicaments contrefaits, devant être administré conjointement par la Division de la Gestion et des Politiques pharmaceutiques et le Programme d’Action pour les Médicaments essentiels. Son objectif était d’aider les Etats Membres à évaluer l’ampleur du problème et à élaborer des mesures pour combattre les contrefaçons.

Le présent guide représente l’un des résultats de ce projet et il a été mis au point au moyen d’une série de consultations (voir encadré 1 sur pages 8 et 9).

Encadré 1: Consultations organisées pour l’élaboration des lignes directrices sur les médicaments contrefaits

- Evaluation de l’ampleur du problème des médicaments contrefaits (11 au 13 décembre 1995)

Cette réunion a élaboré un protocole pour recueillir l’information sur le secteur pharmaceutique au niveau national. L’accent a été mis spécialement sur la réglementation pharmaceutique et sur les aspects de l’approvisionnement en médicaments et des systèmes d’assurance de la qualité qui ont à voir avec l’évaluation de l’ampleur des problèmes liés aux médicaments contrefaits (6).

- Utilisation de méthodes simplifiées pour détecter les produits pharmaceutiques contrefaits (14 et 15 septembre 1995)

Discussion des méthodes pour détecter les médicaments contrefaits et des tests simplifiés à effectuer sur les produits pharmaceutiques suspects (7).

- Méthodes simplifiées et inspection pour détecter les produits pharmaceutiques contrefaits (6 au 10 novembre 1995)

Cette consultation s’est concentrée sur les questions relatives à l’inspection des circuits de distribution à la recherche de produits pharmaceutiques contrefaits ou ne répondant pas aux normes. Les participants ont examiné les directives provisoires sur l’inspection des circuits de distribution des médicaments, dans l’optique de la recherche des médicaments contrefaits (8).

- Instruction et formation des inspecteurs de pharmacie et des analystes engagés dans la détection et la suppression des médicaments contrefaits (28 au 30 août 1996)

Objectifs de cette consultation: 1) donner les orientations appropriées aux organisateurs de programmes devant servir à l’instruction et à la formation du personnel chargé de l’inspection et de l’examen des médicaments contrefaits; 2) aider les autorités nationales à mettre en place de tels programmes (9).

- Instauration au niveau national des lignes directrices pour combattre les médicaments contrefaits (30 octobre au 1er novembre 1996)

Cette réunion a formulé des recommandations à l’intention des Etats Membres sur la manière d’élaborer un programme de lutte contre les médicaments contrefaits (10).

- Situation et planification du Projet sur les médicaments contrefaits (24 au 26 mars 1997)

Les participants ont examiné l’état d’avancement du Projet et ont donné des avis à l’OMS sur les futures actions (11).

- Atelier international sur les médicaments contrefaits (26 au 28 novembre 1997)

Les conclusions des consultations ci-dessus ont été rassemblées dans un projet de manuel sur la lutte contre les médicaments contrefaits, à l’origine du présent guide. L’atelier a donné des recommandations détaillées sur les actions à entreprendre au niveau international et national (12).

Le Projet conjoint DMP-DAP sur les médicaments contrefaits a également mis en place:

- Deux études dans les pays, au Myanmar et au Viet Nam (13).

- Un réseau d’attachés de liaison luttant contre les médicaments contrefaits.

- L’amélioration de la base de données de l’OMS sur les médicaments contrefaits (l’accès à cette base de données est limité, car les données ne sont pas validées).

- Un atelier sur la lutte contre les médicaments contrefaits, à l’intention des décideurs chargés de la réglementation pharmaceutique et des responsables des douanes (du 3 au 5 novembre 1997 à Hanoï) (14).

- Un modèle de cours de formation sur les médicaments contrefaits, à l’intention des inspecteurs principaux des affaires pharmaceutiques (du 7 au 11 novembre 1997 à Tokyo) (15) et des personnes chargées de la recherche des médicaments contrefaits (du 20 au 30 juillet 1998 à Bangkok).

De plus, le Projet a rencontré un grand succès dans ses efforts de sensibilisation aux problèmes des produits pharmaceutiques contrefaits. Depuis qu’il s’est terminé, d’autres ateliers internationaux ont été organisés sur le sujet: Rencontre interpays sur le contrôle, la détection et la maîtrise des médicaments contrefaits (29 et 30 octobre 1998 à Manille), et Inspection des circuits de distribution des médicaments (du 16 au 20 novembre 1998 à Kampala).

La fin du Projet ne signifie pas que le travail soit terminé, mais bien au contraire qu’il aborde une nouvelle phase. La lutte contre les médicaments contrefaits doit se poursuivre et se renforcer avec le partage des responsabilités entre toutes les parties concernées: Etats Membres, organismes des Nations Unies et organisations non gouvernementales, industrie pharmaceutique, professionnels de la santé et consommateurs.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 29, 2018