Réformes de la santé et financement des médicaments - Série "Economie de la santé et médicaments", No. 006
(1998; 60 pages) [English] [Spanish]
Table of Contents
View the documentRemerciements
View the documentRésumé d'orientation
Close this folder1. Introduction
View the document1.1 Réforme et modèles de développement
View the document1.2 Réforme du secteur de la santé
View the document1.3 Médicaments et réforme
Open this folder and view contents2. Réforme des systèmes de financement
Open this folder and view contents3. Efficience et médicaments à un prix abordable
Open this folder and view contents4. Réformes organisationnelles
View the documentConclusions
View the documentRéférences
View the documentCouverture arrière
 

1.3 Médicaments et réforme

La disponibilité en médicaments de qualité à un prix abordable conditionne beaucoup la crédibilité et l'efficacité des services de santé. Une pénurie de médicaments pouvant paralyser un système de santé, aucune réforme du secteur de la santé ne saurait négliger la question des médicaments [1].

Dépenses de médicaments

Les dépenses de médicaments, comme les dépenses de santé en général, sont fonction du développement économique, et ont tendance à augmenter en même temps que le produit intérieur brut (PIB). Pourtant, d'une région à l'autre, la consommation de médicaments, en part de PIB, est bien moins variable que les dépenses de santé totales (tableau 1).

Tableau 1. Dépenses de santé et dépenses de médicaments par région, en 1990

Région

Dépenses de
santé

Dépenses de santé par
secteur
(% du total)

Dépenses de
médicaments
totales

Part du
secteur privé
dans les
dépenses de
médicaments
totales


Total
par habitant
(US$)

%
du
PIB

Secteur
public

Secteur
privé

Aide
extérieure

Par
habitant
(US$)

Part
du
PIB


Afrique subsaharienne

36

4.9

33.4

37.6

29.5

8

.9

65

Asie

60

4.0

40.9

48.1

11.0

12

.6

81

Moyen-Orient

190

4.3

55.0

42.9

3.6

27

.7

74

Amérique latine

118

5.3

54.9

37.4

7.6

26

.9

72

Economies en transition

150

4.3

72.7

27.3

0.0

NA

NA

NA

Pays développés à économie de marché

1675

7.7

77.0

23.0

0.0

138

.6

40

Source: chiffres repris de [46] (Annexes C.1 et C.2), de [24] et d'autres sources.

En outre, dans les pays à revenu plus faible, les médicaments représentent d'ordinaire une part plus importante des dépenses de santé totales que dans les pays développés à économie de marché (où elle est d'environ 15 %). C'est ainsi qu'en Chine, en Indonésie ou en Thaïlande, cette part atteint 35 à 45 % [46]. Dans plusieurs pays d'Afrique, on estime qu'elle excède 50 %.

Dans les régions en développement, 50 à 90 % de toutes les dépenses pharmaceutiques sont financées de manière privée, soit beaucoup plus que dans les pays industrialisés (médiane: 34 %) [46].

Parce que les médicaments entrent pour autant dans les dépenses de santé et que leur achat exige souvent des devises étrangères, l'inefficience de leur production, de leur achat, de leur stockage, de leur distribution et de leur utilisation peut être un facteur de gaspillage significatif au sein du secteur de la santé.

Le concept de médicaments essentiels

Pour minimiser le gaspillage et promouvoir l'équité et l'accès, l'Organisation mondiale de la Santé, avec le Programme d'Action pour les Médicaments essentiels, prône depuis 1981 le développement et la mise en œuvre de politiques pharmaceutiques nationales fondée sur le concept de médicaments essentiels. Une politique pharmaceutique nationale de ce genre se caractérise, entre autres choses, par:

• la sélection de médicaments considérés comme "essentiels" au regard des priorités sanitaires nationales et de leur efficacité thérapeutique avérée;

• la quantification des besoins;

• la rationalisation des mécanismes d'approvisionnement;

• la promotion de l'usage rationnel des médicaments.

Ces caractéristiques, au-delà de la problématique des médicaments, peuvent être transposées au secteur de la santé en général. Par exemple, pour qu'une réforme du secteur de la santé réussisse, il est capital de répertorier et de quantifier les besoins de santé et de fixer les priorités sanitaires.

Le concept de médicaments essentiels ayant été lancé de nombreuses années avant d'autres mesures de réforme de la santé, les enseignements qu'on a tirés de sa mise en oeuvre peuvent présenter de l'intérêt pour la formulation et la mise en œuvre des actions proposées aujourd'hui. Comme exemples de ces enseignements, on citera, de manière non exhaustive [1]:

1. S'il arrive que les médicaments et la santé ne soient pas prioritaires dans les projets des pouvoirs publics, il est néanmoins possible, en insistant sur les conséquences politiques, économiques et sociales, d'accroître l'importance du secteur de la santé de sorte qu'il devienne une priorité.

2. Le succès de la conception et de la mise en oeuvre d'une politique exige que les autorités de santé assument un rôle de direction et de coordination. Si les ministères de la santé sont faibles, cette condition de succès ne saurait être remplie.

3. Pour que les mesures de réforme aboutissent, il ne suffit pas que leur contenu soit judicieux. Il faut que toutes les parties intéressées, relevant ou non du secteur de la santé, soient impliquées, tandis qu'il faut parallèlement compter avec l'opposition éventuelle de certains groupes.

4. Pour être efficace, la réforme doit concerner le secteur public et le secteur privé. Les principes sous-jacents au concept des médicaments essentiels s'appliquent dans un contexte sanitaire élargi et peuvent aussi s'appliquer au secteur privé: par exemple, le choix des médicaments se fait là en élaborant des formulaires destinés à des hôpitaux et des organisations de maintien de la santé.

Par ses objectifs, ses caractéristiques et ses possibilités d'application, le concept de médicaments essentiels a été le précurseur de nombre des réformes proposées actuellement pour le secteur de la santé. Il continue d'être un outil efficace pour développer des systèmes de santé et des systèmes pharmaceutiques optimaux.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: November 5, 2014