Rapport du Comité OMS d'experts sur les politiques pharmaceutiques nationales, Genève, 19-23 juin 1995: Contribution à la mise à jour des directives de l'OMS pour l'élaboration des politiques pharmaceutiques nationales
(1995; 96 pages) [English] View the PDF document
Table of Contents
View the documentListe des participants
Open this folder and view contentsPartie I - Travaux du Comité d’experts
Close this folderPartie II - Contribution à la mise à jour des directives de l’OMS pour l’élaboration des politiques pharmaceutiques nationales
Open this folder and view contents1. Introduction
Open this folder and view contents2. Eléments d’une politique pharmaceutique nationale
Close this folder3. Processus d’élaboration et de mise en oeuvre d’une politique pharmaceutique nationale
View the document3.1 Fixation des priorités
View the document3.2 Formulation d’une politique pharmaceutique nationale
View the document3.3 Mise en oeuvre de la politique pharmaceutique nationale
View the document3.4 Surveillance
View the document3.5 Evaluation
View the documentRéférences bibliographiques
 

3.1 Fixation des priorités

Lors de l’élaboration d’une politique pharmaceutique, des choix s’imposent à chaque niveau quant aux stratégies les mieux adaptées et aux activités les plus importantes pour atteindre les objectifs visés. L’éventail des stratégies et activités susceptibles d’être mises en oeuvre dans un pays dépend de sa situation pharmaceutique et de son niveau de développement socio-économique.

Les priorités devraient être fixées après analyse qualitative et quantitative de la situation sanitaire et pharmaceutique ainsi que du contexte socio-économique du pays. Dans la plupart des cas, une grande partie des données requises aura déjà été rassemblée pour la formulation de la politique nationale de santé mais en l’absence de ces données, il est suggéré d’analyser les éléments suivants:

1. Niveaux de soins de santé - primaire, secondaire et tertiaire, public et privé.

2. Sous-secteurs sanitaires - universités, hôpitaux, associations professionnelles ainsi que fabricants et distributeurs de produits pharmaceutiques.

3. Ministères et organismes dont les activités peuvent influencer l’application de la politique - ministères de l’éducation, des finances et de la planification, du commerce, des échanges extérieurs et de l’industrie ainsi que de la justice, banque centrale et enfin administration fiscale et douanière.

Il faudra rassembler des données ayant trait plus particulièrement à l’activité pharmaceutique et examiner soigneusement la législation et la réglementation existantes.

Pour fixer les priorités, on tiendra compte de la politique de santé nationale ainsi que des objectifs du développement national. Ce sont les contraintes au niveau des ressources humaines et financières qui déterminent les options à suivre. Le principal problème peut venir de l’insuffisance de l’approvisionnement, des difficultés d’accès, d’un usage peu rationnel, des carences de la réglementation ou encore de la mauvaise qualité des médicaments. Les priorités seront fixés en fonction de la gravité du problème, à la suite de quoi des objectifs, stratégies et activités d’un bon rapport coût/efficacité pourront être proposés. On repérera aussi les institutions et les partenaires essentiels qui interviendront dans la mise en oeuvre de la politique.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 7, 2014