Rapport du Comité OMS d'experts sur les politiques pharmaceutiques nationales, Genève, 19-23 juin 1995: Contribution à la mise à jour des directives de l'OMS pour l'élaboration des politiques pharmaceutiques nationales
(1995; 96 pages) [English] View the PDF document
Table of Contents
View the documentListe des participants
Open this folder and view contentsPartie I - Travaux du Comité d’experts
Close this folderPartie II - Contribution à la mise à jour des directives de l’OMS pour l’élaboration des politiques pharmaceutiques nationales
Close this folder1. Introduction
View the document1.1 Pourquoi une politique pharmaceutique?
View the document1.2 La politique pharmaceutique nationale dans le cadre de la politique de santé
View the document1.3 Qu’est-ce qu’une politique pharmaceutique nationale?
View the document1.4 Importance du concept de médicaments essentiels
View the document1.5 A quoi sert une politique pharmaceutique nationale?
View the document1.6 Eléments d’une politique pharmaceutique nationale
View the document1.7 Elaboration d’une politique pharmaceutique nationale
Open this folder and view contents2. Eléments d’une politique pharmaceutique nationale
Open this folder and view contents3. Processus d’élaboration et de mise en oeuvre d’une politique pharmaceutique nationale
View the documentRéférences bibliographiques
 

1.3 Qu’est-ce qu’une politique pharmaceutique nationale?

Une politique pharmaceutique nationale est à la fois un engagement vers un but et un guide pour l’action. Ce devrait être un document écrit contenant les objectifs à atteindre, les priorités et les principales stratégies et approches à mettre en oeuvre. Cette approche intégrée, couvrant à la fois le secteur public et le secteur privé, devrait aider les pays à utiliser au mieux leurs ressources limitées dans le secteur de la santé.

Le ministère de la santé ou son équivalent (autorité analogue) est le principal responsable et le moteur de la formulation et de la mise en oeuvre d’une politique pharmaceutique nationale dans le contexte de la politique nationale de santé. D’autres ministères tels ceux de la planification, des finances, de l’industrie, du commerce, de l’éducation, du développement des ressources humaines, de la sûreté intérieure et de la collaboration étrangère doivent également y participer, car leurs décisions touchent plusieurs aspects du secteur pharmaceutique, par exemple les importations, les barrières commerciales, les tarifs douaniers, les prix de transfert, les droits de propriété intellectuelle et le trafic de médicaments. Il est important toutefois que le ministère de la santé joue un rôle prédominant dans tous ces domaines dans la mesure où ils affectent la santé de la population. L’Etat doit garantir à l’ensemble de la population un accès équitable à des médicaments essentiels efficaces, de bonne qualité et d’un prix raisonnable et s’assurer que ces médicaments sont correctement utilisés. Cela est vrai quelle que soit la part de l’Etat dans le secteur pharmaceutique (qu’il participe directement à l’achat et à la distribution des médicaments, qu’il charge une institution para-étatique de cette fonction ou qu’il agisse principalement en tant qu’organisme de réglementation pour un marché pharmaceutique en grande partie privé).

Toutefois, le gouvernement n’est pas la seule entité intéressée par la politique pharmaceutique nationale. L’élaboration et la mise en oeuvre d’une telle politique devraient être faites en partenariat entre le gouvernement, qui agit dans l’intérêt général, ceux qui prennent des médicaments ou envisagent d’en prendre, ceux qui les prescrivent et qui les délivrent, et ceux qui les fabriquent, les commercialisent, les distribuent et les vendent. Parmi ces partenaires figurent donc des universités et des instituts de recherche et de formation, des établissements d’enseignement médical, dentaire, infirmier et pharmaceutique, des écoles de formation des agents de santé de niveau intermédiaire et périphérique, des organisations non gouvernementales telles que les associations professionnelles, les groupements de consommateurs et l’industrie pharmaceutique - représentée de préférence par des associations nationales et internationales, et des juristes.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 7, 2014