Expand Document  |  Expand Chapter  |  Full TOC  |  Printable HTML version
Indicateurs pour le suivi de la mise en oeuvre des politiques pharmaceutiques nationales
(1996; 264 pages) [English] View the PDF document
Table of Contents
View the documentRemerciements
Open this folder and view contentsChapitre I: Introduction
Open this folder and view contentsChapitre II: Conception du guide
Open this folder and view contentsChapitre III: Listes modèles d’indicateurs
Open this folder and view contentsChapitre IV: Méthode de calcul des indicateurs
Open this folder and view contentsChapitre V: Présentation détaillée des indicateurs
Open this folder and view contentsAnnexe 1: Formulaires de collecte de données
View the documentAnnexe 2: Glossaire
View the documentAnnexe 3: Table de nombres aléatoires
View the documentCouverture arrière
 

Annexe 2: Glossaire

Ce glossaire donne la définition des principaux termes utilisés dans ce guide. Ces définitions sont spécifiques à cet ouvrage et ne s’appliquent pas nécessairement ailleurs.

Accessibilité financière:

proportion de médicaments qui sont disponibles à un prix que la population peut payer.

Aide internationale:

toute aide d’une certaine ampleur, apportée en nature ou sous forme de fonds, ayant pour objet l’approvisionnement en médicaments.

Association de médicaments:

médicament contenant plus d’un principe actif.

Budget de fonctionnement:

toutes les dépenses qui ne ressortissent pas aux investissements, soit les salaires, les médicaments, les programmes nationaux, etc.

Bulletin d’information pharmaceutique indépendant:

toute publication que la communauté scientifique nationale juge ne pas être sous l’influence de l’industrie pharmaceutique et qui renseigne impartialement sur les médicaments.

Campagne d’éducation du public sur le bon usage des médicaments:

tout programme ou campagne organisé à l’échelon national ou local par le ministère de la santé ou par d’autres ministères ou organismes dans le dessein de sensibiliser le public à la question des médicaments et de l’amener à faire meilleur usage de ceux-ci.

Centre ou un service d’information pharmaceutique:

organisme dépendant ou non du ministère de la santé qui rassemble des renseignements objectifs sur les médicaments et les met à la disposition des personnels de santé et du public.

Comité thérapeutique:

groupe de scientifiques et de membres du personnel hospitalier tels que pharmacologues, cliniciens, pharmaciens, etc.

Commission d’homologation:

un organe consultatif que les autorités nationales de réglementation pharmaceutique saisissent pour les questions en rapport avec l’homologation des médicaments et l’annulation ou la suspension des autorisations de commercialisation; elle fonde ses avis sur l’évaluation de la qualité, de l’innocuité, de l’efficacité et de l’utilité des produits.

Dépense publique en médicaments:

somme des dépenses que les pouvoirs publics, par l’intermédiaire du ministère de la santé, des autres ministères et des hôpitaux, consacrent aux produits pharmaceutiques.

Disponibilité des médicaments essentiels:

les médicaments sont disponibles mais cette disponibilité ne signifie pas qu’ils soient financièrement accessibles pour la majorité de la population.

DCI:

nom scientifique abrégé du principe actif; c’est l’OMS qui est responsable d’attribuer des DCI aux substances pharmaceutiques.

Document de politique pharmaceutique nationale:

document ayant été approuvé officiellement et qui devrait avoir été largement diffusé. Devraient y être énoncés d’une part les objectifs principaux de la politique nationale et d’autre part les grandes stratégies proposées par les pouvoirs publics pour réaliser lesdits objectifs.

Efficacité:

le degré auquel les activités entreprises ont produit les effets prévus.

Efficience:

la relation entre les résultats des activités et l’effort correspondant dépensé (argent, ressources, temps).

Etablissement de santé périphérique:

établissement situé à plus de cent kilomètres d’une ville d’au moins 100 000 habitants et à l’écart du réseau routier principal, cette définition pouvant être modifiée selon les pays.

Fiabilité:

même si un indicateur est calculé par des gens différents, à des moments différents et dans des circonstances différentes, les résultats doivent être les mêmes.

Financement public:

recettes générales de l’Etat et système d’assurance obligatoire (appelé parfois «sécurité sociale»), lequel est soit géré par des organismes étatiques soit étroitement réglementé par les pouvoirs publics.

Guide thérapeutique national:

manuel dans lequel sont décrits, pour chaque maladie, les principaux éléments diagnostiques et un traitement standardisé.

Infraction:

toute caractéristique ou action non conforme à la réglementation.

Législation pharmaceutique:

les conditions légales régissant l’organisation des activités du secteur pharmaceutique conformément à la politique pharmaceutique nationale.

Liste nationale de médicaments essentiels:

document où sont répertoriés tous les médicaments dont l’usage a été approuvé dans le secteur public. Parfois, le document contient tous les médicaments agréés pour l’ensemble des niveaux de soins de santé; dans d’autres cas, il existe des listes/documents séparés pour chaque niveau.

Panier de médicaments:

un certain nombre de médicaments sélectionnés pour obtenir des informations spécifiques; la sélection dépend de ce que l’on souhaite mesurer ou observer.

Peine ou sanction administrative:

toute mesure devant réprimer, aux termes de la réglementation, les infractions constatées par les inspecteurs et signalées dans les rapports d’inspection.

Point de vente ou de distribution:

un lieu (public ou privé) où les médicaments sont légalement vendus ou dispensés.

Prescripteurs:

catégories de personnels de santé qui prescrivent les médicaments, à savoir les médecins, les infirmiers, les sages-femmes, etc.

Prix CIF:

prix d’une marchandise lorsqu’elle est rendue au point d’entrée dans le pays.

Prix de détail:

prix que paie le consommateur.

Prix «départ usine»:

prix d’une marchandise (ici, un médicament produit dans le pays) au moment où elle quitte son lieu de fabrication.

Promotion:

toutes les activités menées par les fabricants et les distributeurs pour faire prescrire, acheter et/ou utiliser des médicaments (promotion, publicité, délégués médicaux, etc.).

Quantification fiable des besoins de médicaments:

évaluation soigneuse des quantités nécessaires de chaque produit en se fondant soit sur la consommation antérieure ajustée soit sur la prévalence des maladies et les traitements standardisés.

Réglementation:

vient en seconde ligne du processus législatif; elle sert spécialement à définir les mécanismes juridiques grâce auxquels sont atteints les objectifs administratifs et techniques.

Réglementation sur les prix:

toute réglementation instaurée par les pouvoirs publics en vue de contrôler le prix des médicaments. Ce contrôle peut s’exercer de façon directe ou indirecte: en fixant les marges bénéficiaires à chacun des échelons du circuit de distribution (grossistes, détaillants), en contrôlant les modalités de remboursement (liste de médicaments imposés, prix de référence, participation du consommateur), en plafonnant les prix, etc.

Session de formation:

séminaire, réunion, conférence-atelier, etc. lors duquel on étudie les problèmes que soulève l’usage rationnel des médicaments. Ne sont considérés comme tels que les sessions de formation organisées par le secteur public (ministère de la santé, par exemple), par des institutions bénévoles ou par des organisations professionnelles (associations médicales, etc.).

Substitution générique:

mécanisme qui consiste à substituer à un produit vendu sous une marque (spécialité) un produit équivalent mais généralement moins cher contenant le même principe actif.

Système d’autorisation:

système qui stipule qui est habilité à importer des médicaments, quelles doivent être les qualifications du personnel des importateurs et qui est habilité à prescrire ou vendre des médicaments.

Système de financement:

tout mécanisme qui, dans le secteur public, participe à la fourniture de médicaments en mettant à contribution les malades ou la communauté. Il peut consister en une participation en numéraire des utilisateurs ou en l’affiliation volontaire à une caisse-maladie.

Système de formation continue:

conférences-ateliers, séminaires ou formation sur place organisés régulièrement et permettant à tous les prescripteurs et les dispensateurs de se recycler dans le domaine des médicaments.

Système de suivi des fournisseurs:

mécanisme renseignant sur les prestations passées de chaque fournisseur.

Système de surveillance des prix des médicaments:

système capable de fournir régulièrement des informations sur le prix de tous les médicaments ou de certains d’entre eux.

Validité:

degré auquel un indicateur mesure ou détecte réellement ce qu’il est censé mesurer.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: August 29, 2014