Indicateurs pour le suivi de la mise en oeuvre des politiques pharmaceutiques nationales
(1996; 264 pages) [English] View the PDF document
Table of Contents
View the documentRemerciements
Close this folderChapitre I: Introduction
View the documentPourquoi a-t-on besoin d’indicateurs pour suivre la mise en oeuvre des politiques pharmaceutiques nationales?
View the documentComment utiliser le présent guide?
View the documentA qui ce guide s’adresse-t-il?
View the documentComment utiliser les indicateurs?
View the documentComment tirer parti des résultats?
Open this folder and view contentsChapitre II: Conception du guide
Open this folder and view contentsChapitre III: Listes modèles d’indicateurs
Open this folder and view contentsChapitre IV: Méthode de calcul des indicateurs
Open this folder and view contentsChapitre V: Présentation détaillée des indicateurs
Open this folder and view contentsAnnexe 1: Formulaires de collecte de données
View the documentAnnexe 2: Glossaire
View the documentAnnexe 3: Table de nombres aléatoires
View the documentCouverture arrière
 

Comment tirer parti des résultats?

Indicateurs et mécanismes de suivi ne sont utiles que dans la mesure où l’on s’en sert. Il arrive trop fréquemment, dans tous les pays, qu’on rassemble des renseignements qui ne seront jamais dépouillés, ou que des données soient analysées mais jamais exploitées pour évaluer la politique ou les pratiques existantes. Les résultats qui seront obtenus grâce à l’utilisation systématique des indicateurs proposés dans ce guide permettront d’améliorer les performances de la politique pharmaceutique dans quatre domaines essentiels

Primo, les indicateurs qui figurent dans le présent guide ou qui s’en inspirent peuvent servir à savoir quels progrès ont été réalisés dans la mise en œuvre des différentes composantes de la politique pharmaceutique nationale. On saura de la sorte si les structures élémentaires sont en place, si elles fonctionnent correctement, quelles stratégies sont efficaces, etc. Si les indicateurs sont actualisés régulièrement, on saura en particulier si l’efficacité d’une stratégie s’améliore ou se dégrade.

Secundo, les indicateurs peuvent servir à évaluer les priorités dans le secteur pharmaceutique. S’il apparaît que les résultats obtenus pour l’une des composantes de la politique sont médiocres en comparaison de ce qui se passe pour d’autres composantes, il sera peut-être nécessaire de lui consacrer plus de ressources humaines et financières, et donc de revoir l’ordre de priorité des diverses composantes. On devra peut-être dans quelques cas changer de stratégie, par exemple, en lançant un programme de promotion des médicaments essentiels ou en définissant de nouvelles politiques de prix pour encourager le secteur privé à distribuer les médicaments essentiels.

Tertio, les indicateurs peuvent être utilisés par les services nationaux et les organisations internationales pour comparer les résultats des politiques pharmaceutiques de divers pays. Une comparaison des indicateurs structurels permettra de connaître les atouts et les faiblesses des pays au niveau de la capacité à mettre en œuvre des politiques pharmaceutiques, tandis qu’en comparant les indicateurs de performance on mettra en relief les progrès réalisés par rapport aux objectifs spécifiques de chaque politique pharmaceutique. La comparaison entre les pays peut de même aider les responsables nationaux à s’informer d’approches novatrices dont pourrait bénéficier leur pays. Par ailleurs, le regroupement des données nationales par le Programme d’Action pour les Médicaments essentiels permettra de constituer une base de données internationale sur la mise en œuvre des politiques pharmaceutiques nationales susceptible d’être diffusée dans le monde entier et qui pourrait aider les responsables nationaux à analyser le fonctionnement de leur secteur pharmaceutique par rapport à celui d’autres pays.

Enfin, on pourra se tourner vers les indicateurs dans le cadre de négociations sur la politique pharmaceutique menées entre les divers acteurs concernés au sein d’un pays, ou lors de discussions portant sur la réforme du secteur de la santé avec des donateurs extérieurs ou des organisations internationales. Le recours systématique aux indicateurs peut contribuer à mettre en évidence les conséquences d’un changement de politique macroéconomique (par exemple une dévaluation) sur le secteur pharmaceutique en particulier et sur le système de santé en général. Les responsables de la santé pourront aussi exploiter les indicateurs pour appuyer leurs arguments de manière cohérente pour que ni le secteur de la santé, ni les groupes sociaux vulnérables ne soient négligés lorsqu’on décidera de réformes économiques.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: June 25, 2014