Indicateurs pour le suivi de la mise en oeuvre des politiques pharmaceutiques nationales
(1996; 264 pages) [English] View the PDF document
Table of Contents
View the documentRemerciements
Close this folderChapitre I: Introduction
View the documentPourquoi a-t-on besoin d’indicateurs pour suivre la mise en oeuvre des politiques pharmaceutiques nationales?
View the documentComment utiliser le présent guide?
View the documentA qui ce guide s’adresse-t-il?
View the documentComment utiliser les indicateurs?
View the documentComment tirer parti des résultats?
Open this folder and view contentsChapitre II: Conception du guide
Open this folder and view contentsChapitre III: Listes modèles d’indicateurs
Open this folder and view contentsChapitre IV: Méthode de calcul des indicateurs
Open this folder and view contentsChapitre V: Présentation détaillée des indicateurs
Open this folder and view contentsAnnexe 1: Formulaires de collecte de données
View the documentAnnexe 2: Glossaire
View the documentAnnexe 3: Table de nombres aléatoires
View the documentCouverture arrière
 

Comment utiliser le présent guide?

Le présent guide est composé de cinq chapitres destinés à être utilisés de différentes façons. Le chapitre II explique comment les indicateurs ont été mis au point; la principale méthode utilisée a été une enquête Delphi appliquée à un groupe de 54 experts internationaux. Cette enquête a permis de dégager un consensus sur les sept stratégies prioritaires pour améliorer la situation pharmaceutique dans les secteurs public et privé des pays en développement3, à savoir:

1. mise en place d’une législation et d’une réglementation pharmaceutiques appropriées;

2. sélection des médicaments essentiels et amélioration de la procédure d’homologation;

3. maintien d’une part significative du budget de la santé pour les médicaments, et mise sur pied d’une politique de financement pertinente dans le secteur public;

4. amélioration des procédures d’achat des médicaments du secteur public;

5. renforcement de la logistique et de la distribution des médicaments dans le secteur public;

6. mise en place d’une politique des prix des médicaments tant pour le secteur public que pour le secteur privé;

7. valorisation de l’information et des programmes de formation continue sur l’usage des médicaments.

3 Rainhorn JD, Brudon-Jakobowicz P, Reich MR. Etablissement des priorités pharmaceutiques dans les pays en développement: résultats d’une enquête Delphi. Bulletin de l’Organisation mondiale de la Santé, 1994, 72[2]:257-264.

Les indicateurs décrits dans le présent guide ont donc été choisis pour évaluer la situation et mesurer les progrès accomplis dans le cadre des sept stratégies prioritaires et des objectifs généraux de toute politique pharmaceutique.

Le chapitre III donne les listes modèles des quatre catégories d’indicateurs avec une brève description de leur utilisation. Ces quatre catégories sont les suivantes:

Indicateurs généraux

Ces indicateurs fournissent des données sur le contexte démographique, économique, sanitaire et pharmaceutique dans lequel la politique pharmaceutique d’un pays est mise en œuvre. Il s’agit de données quantitatives qui se rapportent à un moment précis et qu’on peut se procurer la plupart du temps à l’échelon central. Certaines de ces données sont utilisées pour calculer d’autres indicateurs et quelques-unes sont utiles pour comparer la mise en œuvre des politiques pharmaceutiques d’un pays à l’autre. Le présent guide propose 31 indicateurs généraux.

Indicateurs structurels

Les indicateurs de cette catégorie fournissent des données qualitatives qui permettent d’évaluer la capacité du système pharmaceutique à réaliser les objectifs de la politique pharmaceutique. Ils ont été conçus pour vérifier que le pays dispose bien des structures indispensables à la mise en œuvre d’une politique pharmaceutique, et cela pour chacune des sept stratégies prioritaires mentionnées précédemment. Il s’agit d’indicateurs directs qui consistent en questions fermées n’admettant pour réponse que «oui» ou «non», les renseignements correspondants étant d’ordinaire disponibles à l’échelon de l’administration centrale. Ils peuvent servir à comparer les résultats des politiques pharmaceutiques de différents pays et à aider les décideurs nationaux et internationaux à élaborer des mesures d’amélioration du secteur pharmaceutique. Le présent guide propose 50 indicateurs structurels.

Indicateurs de performance

Ces indicateurs fournissent des données quantitatives sur les mécanismes de mise en application d’une politique pharmaceutique nationale, c’est-à-dire qu’ils servent à évaluer l’efficacité des activités entreprises ainsi que la manière dont elles progressent. Tout comme les indicateurs structurels, ils permettent de suivre les principales activités de la politique pharmaceutique dans les sept stratégies prioritaires. Ils se fondent sur des renseignements disponibles à l’échelon central ou obtenus dans le cadre d’enquêtes. Les décideurs nationaux pourront s’en servir pour suivre les progrès dans la mise en œuvre de la politique nationale par rapport aux objectifs assignés à l’échelon national. Le présent guide propose 38 indicateurs de performance.

Indicateurs de résultats

Ces indicateurs servent à mesurer les résultats obtenus et les modifications imputables à la mise en œuvre de la politique pharmaceutique nationale. Ils ont été conçus pour connaître les effets de cette mise en œuvre sur les objectifs de la politique pharmaceutique nationale: disponibilité et accessibilité aux médicaments essentiels, qualité et usage rationnel des médicaments. Ils se fondent sur des renseignements disponibles à l’échelon central ou obtenus dans le cadre d’enquêtes. Ils peuvent apporter une aide aux décideurs nationaux et internationaux pour mesurer les progrès réalisés, adapter les stratégies en conséquence et comparer les politiques pharmaceutiques de différents pays. Le présent guide propose 10 indicateurs de résultats.

Bien que toute politique pharmaceutique nationale vise en dernière instance à l’amélioration de l’état de santé général de la population, on ne trouvera dans le présent guide aucun indicateur d’impact sur la santé, et cela pour trois raisons: l’état de santé dépend de nombreux facteurs; les liens de causalité entre une politique pharmaceutique et l’état de santé sont complexes; on n’a pas résolu les difficultés méthodologiques liées au choix d’indicateurs de santé fiables se rapportant directement à l’usage des médicaments. C’est pourquoi on recommande ici d’utiliser des indicateurs susceptibles de mesurer l’efficacité et l’efficience des stratégies prioritaires d’une politique pharmaceutique nationale. On estime en effet que ces stratégies ont une influence déterminante sur la disponibilité et l’accessibilité aux médicaments essentiels, ainsi que sur l’usage des médicaments, avec comme résultat une amélioration de l’état de santé de la population. Dans certaines circonstances, un responsable pourra toutefois décider de recourir à quelques indicateurs d’impact sur la santé; ceci ne devrait se faire que si les données concernées sont relativement simples à collecter et qu’elles peuvent être corrélées sans ambiguïté aux médicaments. Même dans ce cas, il conviendra d’interpréter les résultats avec la plus grande prudence.

Le chapitre IV explique les méthodes à utiliser pour calculer les indicateurs et présente en détail la marche à suivre pour effectuer les enquêtes et calculer la valeur d’un panier de médicaments.

A l’annexe 1, on trouvera des modèles de formulaires de collecte des données destinés à consigner les renseignements obtenus à l’échelon central ou dans le cadre des enquêtes. Ces formulaires peuvent être recopiés tels quels ou adaptés selon les particularités nationales.

Le chapitre V, qui décrit chaque indicateur sur une page séparée, constitue la section de référence du présent guide. Chaque indicateur, à l’exception des indicateurs généraux y est présenté de la façon suivante:

Définition

Comment se présente l’indicateur? (La définition est précédée d’un code représentant la catégorie - en abrégé - et le numéro d’ordre de l’indicateur.)

Utilisation

Qu’est-ce que l’indicateur mesure?
Pourquoi l’indicateur est-il important?

Description

Quel est le sens précis des termes utilisés?
Dans quel domaine l’indicateur s’applique-t-il?
Comment interpréter les résultats?

Collecte des données: sources et méthodes (méthodes de calcul)4

Quelles sont les principales sources et les méthodes d’obtention des données?
Comment l’indicateur doit-il être calculé?

4 Seuls les indicateurs de résultats et les indicateurs de performance font l’objet d’un calcul, les autres aboutissant à une réponse fermée («oui» ou «non»).

Limites

Quelles sont les principales limites de l’indicateur?

Ce descriptif doit être lu avec attention avant toute utilisation des indicateurs. Il peut être adapté par les pays pour tenir compte des objectifs retenus et des priorités nationales. Ces présentations détaillées peuvent aussi être utilisées lors de la formation du personnel chargé de la collecte des données. Enfin, chaque fois que de nouveaux indicateurs seront développés, il serait souhaitable que de tels descriptifs soient préparés.

L’annexe 1 contient un jeu de formulaires de collecte des données; l’annexe 2 est un glossaire des termes utilisés dans le présent manuel; et l’annexe 3, une table de nombres aléatoires et son mode d’emploi.

Il est important de noter que les indicateurs proposés dans ce manuel peuvent être adaptés de diverses manières aux particularités nationales. Tout d’abord, certains pays peuvent, en plus de ceux dont il a été question plus haut, s’être fixé des objectifs tels que le renforcement de leur production pharmaceutique ou l’intégration de la médecine traditionnelle, auquel cas ils devront élaborer des indicateurs supplémentaires. Pour mener à bien cette démarche et choisir des indicateurs capables de renseigner utilement sur l’efficacité de la mise en œuvre de la politique ils devront identifier avec soin leurs objectifs et leurs stratégies.

En second lieu, les responsables nationaux de la politique pharmaceutique peuvent souhaiter adapter certaines normes suggérées dans ce guide de manière à ce qu’elles correspondent mieux aux priorités du pays. Selon son état de développement socioéconomique et son organisation politique, chaque pays se trouve à un stade distinct de la formulation et de la mise en œuvre de sa politique pharmaceutique et a des priorités spécifiques. Les normes que le présent guide propose pour les indicateurs de performance et les indicateurs de résultats ne sont en rien définitives. L’équipe chargée du suivi de la politique pharmaceutique devra examiner lesdites normes pour s’assurer qu’elles reflètent fidèlement le contexte national et les objectifs de la politique pharmaceutique.

Troisièmement, les responsables nationaux peuvent souhaiter avoir des informations plus détaillées sur certains aspects de la politique pharmaceutique, auquel cas ils peuvent subdiviser les indicateurs. Par exemple, de nombreux indicateurs ont trait aux prescripteurs en général, ces indicateurs peuvent être rendus plus spécifiques en les adaptant pour les différents groupes de prescripteurs. Néanmoins, il ne faut pas perdre de vue l’objectif général du travail qui est d’évaluer et de suivre les progrès dans la mise en œuvre de la politique pharmaceutique et non de suivre en détail toutes les activités.

Quatrièmement, les responsables nationaux peuvent estimer que certains des indicateurs proposés dans ce guide ne sont pas pertinents pour leur pays ou pour la politique suivie. Vu la diversité des situations nationales, certains indicateurs conviendront mieux que d’autres et on exploitera donc sélectivement certaines parties de ce guide. Ce manuel a été conçu pour donner une vue d’ensemble d’une politique pharmaceutique nationale, il est donc nécessaire que les responsables adaptent les listes d’indicateurs en fonction de la situation prévalant dans leur pays. Il est néanmoins souhaitable de disposer autant que possible d’indicateurs normalisés si l’on veut ultérieurement procéder à des comparaisons entre pays.

Enfin, la pratique a démontré que les pays développés pourraient eux aussi tirer parti de la même approche pour élaborer leurs indicateurs.5 Les indicateurs fournis ici pourront alors servir de modèle et être modifiés comme il se doit.

5 C’est précisément ce qu’ont fait les pouvoirs publics australiens, dont l’entreprise a débouché sur la publication d’un ouvrage: Development of a manual on indicators to measure the effect of initiatives under the quality use of medicine arm of the national medicinal drug policy, Ministère de la Santé et des Services sociaux, Australie, septembre 1994.

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: October 7, 2014