Expand Document  |  Expand Chapter  |  Full TOC  |  Printable HTML version
General Principles for Guidance in Devising International Nonproprietary Names for Pharmaceutical Substances - Directives générales pour la formation de dénominations communes internationales applicables aux substances pharmaceutiques - Principios generales de orientación para formar denominaciones comunes internacionales para sustancias farmacéuticas
(25 pages)
Table of Contents
View the documentGENERAL PRINCIPLES FOR GUIDANCE IN DEVISING INTERNATIONAL NONPROPRIETARY NAMES FOR PHARMACEUTICAL SUBSTANCES
View the documentDIRECTIVES GENERALES POUR LA FORMATION DE DENOMINATIONS COMMUNES INTERNATIONALES APPLICABLES AUX SUBSTANCES PHARMACEUTIQUES*
View the documentPRINCIPIOS GENERALES DE ORIENTACION PARA FORMAR DENOMINACIONES COMUNES INTERNACIONALES PARA SUSTANCIAS FARMACEUTICAS*
 

DIRECTIVES GENERALES POUR LA FORMATION DE DENOMINATIONS COMMUNES INTERNATIONALES APPLICABLES AUX SUBSTANCES PHARMACEUTIQUES*

* Dans son vingtième rapport (Série de Rapports techniques de l'OMS, No. 581, 1975), le Comité OMS d'experts des Dénominations communes pour les Substances pharmaceutiques a examiné les directives générales pour la formation des dénominations communes internationales et la procédure à suivre en vue de leur choix, compte tenu de l'évolution du secteur pharmaceutique au cours des dernières années. La modification la plus importante a été l'extension aux substances de synthèse de la pratique normalement suivie pour désigner les substances tirées ou dérivées de produits naturels. Cette pratique consiste à employer des syllabes communes ou groupes de syllabes communes (segments clés) qui sont caractéristiques et indiquent une propriété commune aux membres du groupe des substances pour lequel ces segments clés ont été retenus. Les raisons et les conséquences de cette modification ont fait l'objet de discussions approfondies.

1. Les dénominations communes internationales (DCI) devront se distinguer les unes des autres par leur consonance et leur orthographe. Elles ne devront pas être d'une longueur excessive, ni prêter à confusion avec des appellations déjà couramment employées.

2. La DCI de chaque substance devra, si possible, indiquer sa parenté pharmacologique. Les dénominations sus-ceptibles d'évoquer pour les malades des considérations anatomiques, physiologiques, pathologiques ou théra-peutiques devront être évitées dans la mesure du possible.

Outre ces deux principes fondamentaux, on respectera les principes secondaires suivants:

3. Lorsqu'on formera la DCI de la première substance d'un nouveau groupe pharmacologique, on tiendra compte de la possibilité de former ultérieurement d'autres DCI appropriées pour les substances apparentées du même groupe.

4. Pour former des DCI des acides, on utilisera de préférence un seul mot. Leurs sels devront être désignés par un terme qui ne modifie pas le nom de l'acide d'origine: par exemple "oxacilline" et "oxacilline sodique", "ibufénac" et "ibufénac sodique".

5. Les DCI pour les substances utilisées sous forme de sels devront en général s'appliquer à la base active (ou à l'acide actif). Les dénominations pour différents sels ou esters d'une même substance active ne différeront que par le nom de l'acide inactif (ou de la base inactive).

En ce qui concerne les substances à base d'ammonium quaternaire, la dénomination s'appliquera de façon appropriée au cation et à l'anion en tant qu'éléments distincts d'une substance quaternaire. On évitera de choisir une désignation évoquant un sel aminé.

6. On évitera d'ajouter une lettre ou un chiffre isolé; en outre, on renoncera de préférence au trait d'union.

7. Pour simplifier la traduction et la prononciation des DCI, la lettre "f" sera utilisée à la place de "ph", "t" à la place de "th", "e" à la place de "ae" ou "oe" et "i" à la place de "y"; l'usage des lettres "h" et "k" sera aussi évité.

8. On retiendra de préférence, pour autant qu'elles respectent les principes énoncés ici, les dénominations proposées par les personnes qui ont découvert ou qui, les premières, ont fabriqué et lancé sur le marché les préparations pharmaceutiques considérées, ou les dénominations déjà officiellement adoptées par un pays.

9. La parenté entre substances d'un même groupe (voir Directive générale 2) sera si possible indiquée dans les DCI par l'emploi de segments clés communs. La liste ci-après contient des exemples de segments clés pour des groupes de substances, surtout pour des groupes récents. Il y a beaucoup d'autres segments clés en utilisation active.1 Les segments clés indiqués sans trait d'union pourront être insérés n'importe où dans une dénomination.

1 Une liste plus complète de segments clés est contenue dans le document de travail Pharm S/Nom.15 qui est régulièrement mis à jour et qui peut être demandé auprès de l'Unité pharmaceutique, OMS, Genève.

Latin

Français


-acum

-ac

substances anti-inflammatoires du groupe de l'ibufénac

-actidum

-actide

polypeptides synthétiques agissant comme la corticotropine

-adolum

-adol)

analgésiques

-adol

-adol)

analgésiques

-astum

-ast

antiasthmatiques, antiallergiques n'agissant pas principalement en tant qu'antihistaminiques

-astinum

-astine

antihistaminiques

-azepamum

-azépam

substances du groupe du diazépam

-bactamum

-bactame

inhibiteurs de beta-lactamases

bol

bol

stéroïdes anabolisants

-buzonum

-buzone

analgésiques anti-inflammatoires du groupe de la phénylbutazone

-cain

-caïn-

substances antifibrillantes à action anesthésique locale

-cainum

-caïne

anesthésiques locaux

cef-

céf-

antibiotiques, dérivés de l'acide céphalosporanique

-cillinum

-cilline

antibiotiques, dérivés de l'acide 6-aminopénicillanique

-conazolum

-conazole

agents antifongiques systémiques du groupe du miconazole

cort

cort

corticostéroïdes, autres que les dérivés de la prednisolone

-dipinum

-dipine

inhibiteurs du calcium du groupe de la nifédipine

-fibratum

-fibrate

substances du groupe du clofibrate

gest

gest

stéroïdes progestogènes

gli-

gli-

sulfamides hypoglycémiants

io-

io-

produits de contraste iodés

-ium

-ium

ammoniums quaternaires

-metacinum

-métacine

substances anti-inflammatoires du groupe de l'indométacine

-mycinum

-mycine

antibiotiques produits par des souches de Streptomyces

-nidazolum

-nidazole

substances antiprotozoaires du groupe du métronidazole

ololum

-olol

antagonistes des récepteurs beta-adrénergiques-oxacinum-oxacinesubstances antibactériennes du groupe de l'acide nalidixique

-pridum

-pride

substances du groupe du sulpiride

-profenum

-profène

substances anti-inflammatoires du groupe de l'ibuprofène

-pril(at)um

-pril(ate)

inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine

prost

prost

prostaglandines

-relinum

-réline

peptides stimulant la libération d'hormones hypophysaires

-terolum

-térol

bronchodilatateurs, dérivés de la phénéthylamine

-tidinum

-tidine

antagonistes des récepteurs H2 de l'histamine

-trexatum

-trexate

antagonistes de l'acide folique

-verinum

-vérine

spasmolytiques agissant comme la papavérine

vin-

vin- )

alkaloïdes du type vinca

-vin-

-vin- )

alkaloïdes du type vinca

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: March 20, 2014