Expand Document  |  Expand Chapter  |  Full TOC  |  Printable HTML version
Endiguer la résistance aux antimicrobiens - Perspectives politiques de l’OMS sur les médicaments, No. 10, Avril 2005
(2005; 6 pages) [English] [Spanish] View the PDF document
Table of Contents
View the documentLe problème de la résistance aux antimicrobiens
View the documentMesurer le problème par la surveillance
View the documentSurveillance épidémiologique de la résistance aux antimicrobiens
View the documentSurveillance de l’utilisation des antimicrobiens
View the documentStratégies nationales de base pour endiguer la résistance aux antimicrobiens
View the documentConclusion
View the documentPrincipaux documents
 

Conclusion

Un programme national est nécessaire pour assurer la surveillance de l’utilisation des antimicrobiens et de la résistance aux antimicrobiens et, sur la base de ces données, pour élaborer, appliquer et évaluer les stratégies visant à endiguer la résistance aux antimicrobiens. Le succès du programme passe par:

1. l’établissement d’un groupe spécial pluridisciplinaire national, doté de moyens financiers et d’un mandat appropriés pour coordonner les stratégies destinées à endiguer la résistance aux antimicrobiens,

2. la mise en place d’un laboratoire national de microbiologie de référence pour coordonner un réseau de laboratoires de microbiologie diagnostique fiable,

3. des investissements publics en faveur de l’infrastructure du système de santé pour assurer la disponibilité contrôlée d’antimicrobiens appropriés et de personnel convenablement formé pour les prescrire et les délivrer.


Encadré 4 Contrôle de l’utilisation non humaine des antimicrobiens

1) Surveillance par la collecte de données auprès des fabricants, distributeurs, et notamment des meuneries, pharmacies, vétérinaires, fermiers et éleveurs. Les données doivent couvrir:

• la résistance des animaux aux antimicrobiens;

• l’utilisation d’antimicrobiens chez les animaux destinés à la consommation contre les infections, à titre prophylactique et comme stimulateurs de croissance;

• l’importation ou l’exportation nationale de produits chimiques en vrac en vue de leur utilisation potentielle en tant qu’antimicrobiens;

• les niveaux des résidus d’agents antimicrobiens dans les aliments d’origine animale.


2) Réduction et, en définitive, arrêt de l’utilisation de tous les antimicrobiens comme stimulateurs de croissance chez les animaux destinés à la consommation par:

• l’interdiction, dès que possible, des stimulateurs de croissance utilisés dans les traitements humains ou connus pour susciter une résistance croisée vis-à-vis d’antimicrobiens utilisés chez l’homme;

• le remplacement, dès que possible, de tous les stimulateurs de croissance par des moyens plus sûrs (amélioration de l’hygiène des élevages, par ex.).


3) Mise en place d’un système de réglementation et de contrôle efficace pour tous les antimicrobiens utilisés dans le secteur agricole:

• enregistrement de tous les produits contenant des antimicrobiens utilisés pour les animaux destinés à la consommation et dans le secteur agricole;

• vérification que tous les produits contenant des antimicrobiens utilisés chez les animaux destinés à la consommation et dans le secteur agricole sont de qualité satisfaisante et fabriqués conformément aux bonnes pratiques de fabrication;

• établissement d’un permis d’exercer pour les fabricants, distributeurs et personnels vendant ou prescrivant des produits contenant des antimicrobiens utilisés chez les animaux destinés à la consommation ou dans le secteur agricole.


4) Education de tous les acteurs concernés dans le secteur agricole sur la résistance aux antimicrobiens et l’utilisation appropriée des produits contenant des antimicrobiens.

 

to previous section
to next section
 
 
The WHO Essential Medicines and Health Products Information Portal was designed and is maintained by Human Info NGO. Last updated: November 5, 2014